AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Very Very Very Bad Trip : What Happened Yesterday ! [PV. Hee Kyang Ja]



 

Partagez | 

Very Very Very Bad Trip : What Happened Yesterday ! [PV. Hee Kyang Ja]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lee Jun Hyun
avatar
Age du personnage : 28
Matières : Lettres modernes et Anciennes & Littérature et civilisation britannique.
Messages : 105

Jeu 24 Mai - 19:45

Very Very Very Bad Trip : What Happened Yesterday !


Hee Kyang Ja
& Lee Jun Hyun

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Mal de crâne. Gueule de bois. Et puis me voilà.. Au milieu d'un chaos ignoble. Mais il s'est passé quoi ?! Mon dieu ! Et mes neurones qui ne se rappellent de rien !! Ou presque... Et puis...C 'est qui la tête rousse là ! Non vraiment mais qu'est ce que je fous là ! A moitié à poil qui plus est ! Je panique et me rhabille... Pas. Le T-Shirt que je portais était... Comment dire... bien dégueulasse. Pas du tout portable. Bon à mettre à la poubelle. Mais voilà ça ne me dit pas ce que je fous là. A force de m'agiter, mon mal de crâne grandit. Punaise. C'est pas vrai ! J'ai quand même pas pu boire d'alcool !! J'en ai même pas pris ! Ou si peut être en fait... Aaaah !! Je suis paumé ! Et l'autre qui ronfle encore là par terre !! J'essaie un tant soit peu de me calmer... Et j'essaie de me rappeler un peu ce qui s'est passé...


*Quelques Heures Auparavant.*

Invité à une soirée. Et même pas d'autre choix que d'y aller. Et me voilà au milieu de tout plein d'étudiant. L'alcool est présent. Mais moi j'y touche pas. D'ailleurs faut voir comment je suis ! Je n'ose même pas danser, parce que ça serait provoquer une catastrophe ultime et pas question d'être ridicule encore une fois. Puis j'ose même pas aborder les gens. Alors je suis là enfoncé dans un canapé à regarder tout le monde, mais à ne rien faire d'autre. Ah si ! Siroter un coca cola tranquillement. Mais c'est tout.

Nan mais pourquoi Kyang Ja m'a-t-il invité ?! Je n'aime pas du tout ce genre de truc notamment à cause de l'alcool. Je tiens pas l'alcool. Et le pire ? après avoir bu je ne me souviens de rien ! RIEN DU TOUT ! Je pourrai bouffer une plante verte ou faire le canard ou même me foutre à poil que j'en aurai absolument aucun souvenir. Alors forcément, moi qui suit déjà fiché comme le type bête, ça aide pas du tout à valoriser un peu mon image !

Donc ce soir, c'est mort ! Les bouteilles de vodka resteront trèèèèès loin de moi ! Et pas question que je boive ! Même par la force !! En attendant, je reste encore là dans mon canapé. Y'a bien des filles qui attendent des cavaliers, mais moi... Je ne bouge pas. Ce n'est pas non plus le moment pour que je me tape la honte en invitant une fille... Quoi que... Si j'essayais quand même ? En plus y'en a une qui a l'air sympa... Du coup je me lève, et un peu timide, je m'avance vers la jeune fille. Et... Raté ! On me bouscule, je manque de renverser mon coca par terre et je vois un beau gosse contre lequel je ne fais pas du tout le poids, partir danser avec la demoiselle. Je fronce les sourcils, gonfle les joues et regarde le duo s'éloigner de moi, totalement frustré.

Finalement je crois que le canapé sera mon meilleur ami durant la soirée. En plus c'est dehors et ça évite d'avoir les oreilles défoncées par la sono et le karaoké qui passe. Et puis au moins il fait frais dehors... Ralala... Dire que je m'étais fait beau ! J'avais sortit les seuls fringues à la mode que j'avais ! Ma tenue était même super exceptionnelle quand même ! Je sirotait mon coca profondément frustré et me disant avec force que la prochaine je fais le malade qui ne peut pas quitter son lit !

Ma tenue :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hee Kyang Ja
avatar
Age du personnage : 26
Matières : Psychologie & Langues Etrangères
Messages : 328

Sam 26 Mai - 15:55

    Une étrange sensation, un mal de tête grandissant, la flemme d’ouvrir ne serait-ce qu’un œil. Additionner tous ces facteurs m’amène à une conclusion évidente : il est clair que j’ai dû bien arroser la soirée d’hier. Mais quelque chose me chiffonne, je ne sais pas quoi, mais ça va sûrement finir par me revenir, pas vrai ? J’ouvre avec la plus grande des flemmardises un seul œil et fixe le plafond. Et c’est là que je comprends enfin ce qu’il se passe. Justement : rien. Je ne sais pas ce que je fous ici, ni comment j’y suis arrivé, et encore moins pourquoi « ici » n’est pas « chez moi ». J’ouvre l’autre œil, et m’assieds, dans un bâillement des plus… Bref, je vous passe les détails. J’essaye de me lever… Non, je m’arrête complètement en voyant mes affaires un peu plus loin.
    Je hoche la tête comme pour me dire « Bonne idée, Kyang Ja. », puis j’accorde enfin un peu plus d’importance à… MONCORPSAMOITIENU. J’écarquille les yeux –seulement, je ne suis pas au bout de mes surprises – Je tourne la tête et tombe sur : une tête blonde que je connais. Une tête blonde qui a l’air aussi paumée que moi. Jun Hyun.

    « Qu’est-ce que… ?! »

    Flashback.

    Ce soir, c’est vendredi soir. Si je m’y prends assez tôt, je peux avoir fini mes révisions de la totalité de l’année scolaire, dimanche. Non, je plaisante. Il y a une soirée étudiante, et je compte bien y aller faire un tour. Après tout, la vie est trop courte pour ne pas en profiter : et Hallélujah ! Jun Hyun l’a enfin compris . Ou peut-être qu’il en avait tellement marre que je le tanne pour sortir qu’il a fini par accepter par dépit. Je m’arrête dans ce que je suis en train de faire, et vient me frotter le menton comme un enquêteur qui aurait enfin trouvé une piste intéressante :

    « Hmmm… »

    Il faudra que je réutilise cette technique, si ça fonctionne tant que ça ! Je prends une douche rapide et m’habille. Un seul passage devant le miroir m’assure que je suis prêt à sortir. Un petit sourire s’affiche sur mes lèvres alors que je sors de ma chambre universitaire, pour me rendre directement au karaoké. Une fois sur place, mon sourire s’élargit de quelques centimètres quand je reconnais des têtes et que la musique vient rapidement bourdonner dans mes oreilles. Sauf que je ne le vois pas… Mon regard se fait tout de suite plus inquisiteur.
    Il n’aurait pas osé esquiver mon offre à la dernière minute, hein ?
    Je n’ai pas le temps de le trouver que quelqu’un me tire par le bras pour chanter une chanson.

    « On dirait que je n’ai pas trop le choix hein… ? »

    Les autres applaudissent pour appuyer mes dires. Je ris quelque peu et chante la chanson jusqu’à la fin. Une fois que c’est fait, je prends un verre, et m’éclipse avant que quelqu’un ne se mette en tête de me donner un tambourin pour l’accompagner. Je sors de la salle de Karaoké, et le calme de dehors est tout de même apaisant, je souffle un bon coup et… Mais ? Qui vois-je ?
    Je lève les yeux au ciel : ce gars n’est franchement pas humain.
    Je le pointe du doigt et m’avance avec hâte vers lui, pour qu’il n’ait pas le temps de filer. C’est que je connais la bête. =__= Je viens m’asseoir à côté de lui, et pose le verre devant lui, comme une invitation :

    « Mec, si j’avais voulu rester sur un canapé à rien foutre, on aurait regardé un film sur le campus… Tu comptes jouer la plante verte toute la soirée ? Je le pousse gentiment, et ensuite soupire : Décoince toi un peu, personne ne va te bouffer ici. Surtout si tu tires une tronche pareille… »

    Ce que je viens de lui dire va peut-être le faire se bouger un peu qui sait. J’espère en tout cas, car il me fait de la peine à rester là, tout seul dans son coin, comme un Rémi.

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Et sinon...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Jun Hyun
avatar
Age du personnage : 28
Matières : Lettres modernes et Anciennes & Littérature et civilisation britannique.
Messages : 105

Sam 26 Mai - 17:46

Si je hais l’alcool c’est bien pour une bonne raison. Il a le don d’effacer tout le contenu de ma mémoire en un temps chrono ! Et ce coup-ci apparemment il a eu envie de me refaire un coup comme ça ! Puis je ne comprends vraiment pas comment j’ai pu me mettre à boire. En plus je hais avoir mal au crâne et avoir la gueule de bois. C’est juste affreux. Et quand je vois l’état de mon T-shirt, puis celui de ma veste, je me dis que l’alcool ne sera jamais mon ami. Non mais il n’a pas honte de détruire en une soirée les seules fringues qui me donne un air cool ?! Il veut que je le tue ?! Bien que je risque d’avoir du mal à vaincre un liquide… Mais à quoi je pense moi là… Décidément, je n’ai plus du tout ma tête. La faute à qui ? Aux verres d’alcool c’est tout et éventuellement celui qui m’a poussé à boire. Tandis que je fais le point sur l’étendue des dégâts - en faisant le tour de la salle où je me trouve avec l’autre dormeur que je n’arrive pas à reconnaitre car je n’arrive pas à voir sa tête-, j’entends enfin la tête rousse bouger et émerger. Quand je l’entends lâcher un « Qu’est ce que… ?! », je me retourne et là je tombe des nues. KYANG JA ! LE FOURBE QUI M’A POUSSE DANS CETTE SOIREE ! J’ai une tête de trois pieds de long et la seule chose qui sort de ma bouche fut un :

«AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! »

De surprise et plutôt très sonore. En plus je le pointe du doigt. De quoi bien montrer mon état de choc ultime. LUI ?! En plus dans le même état que moi ?! Ce n’est pas vrai ?! Dites-moi que je rêve ?! Dans ma panique, je me cogne contre un meuble. La douleur me fait rapidement comprendre que non je ne rêve pas. C’est pire que de se prendre un coup de massue, c’est juste… IMPOSSIBLE ! Et qu’est-ce que l’on fou à moitié nu tous les deux ?! Des tas de trucs louches et pas net défilent rapidement dans ma tête. Non non non non quand même pas ! Tout sauf ça ! Il fallait que je me calme… Et très vite.

Flaschback

La soirée battait son plein, et j’entamais déjà mon second coca. Je suis même passé à la position otarie allongée sur le canapé de tout mon long et j’avais même eu le temps de me mettre sur le dos. Faire le lézard pendant que les autres dansaient… Chouette la soirée ! En plus, comme je suis connu pour être le débile de service, les filles ne semblaient pas du tout prêtes à danser avec moi. Et moi je ne faisais rien pour changer la donne non plus. Franchement, pourquoi je suis venu ! Tout ça c’est la faute de l’autre rouquin ! Ah il m’a bien eut ! A me tanner pour que je vienne, il m’a juste bien eu ! Et en plus, il m’avait promis que j’aurai une cavalière, et bien je ne l’ai toujours pas eu ma cavalière ! C’est un fourbe ! J’apprendrai à me méfier la prochaine fois ! Surtout s’il me promet un truc que je n’aurai jamais de ma vie.

J’allais enfin me dire que j’étais tranquille, j’étais même presque prêt à dormir là sur le canapé, qu’une tête que je reconnus de suite arriva dehors. Il semblait surpris de me voir là et pas dedans. Bah quoi ? Il n’y a vraiment rien de surprenant ! En plus je l’ai entendu chanter, et être appelé par tout le monde, je ne vois pas pourquoi il vient me voir, il ne fait que frustrer les autres ! Je me remis en position assise dans le canapé. Non je ne décollerai jamais du canapé ! Je posais mon coca presque vide sur la table devant moi.

«Oh ne viens pas t’occuper de moi hein ! Retourne t’amuser et à chanter de ta belle petite voix ! C’est pas la peine de gacher ta soirée pour moi tu sais ! »

Bah oui quoi ? Il perdait son temps là ! Mais il ne semblait pas du tout de mon avis. Ben voyons ! En même temps, ça ne m’étonne pas de lui, vu comment il me pousse à faire des trucs que j’aime pas du tout faire comme… Aller en soirée, au hasard ! Il s’assit à côté de moi, posa un verre… D’alcool ? Oh non mais il met ça loiiiiiin de moi hein ?! Vade retro satanas !! Et zut, j’ai pas pris mon crucifix pour éloigner le démon roux qui est là à côté de moi.

« Mec, si j’avais voulu rester sur un canapé à rien foutre, on aurait regardé un film sur le campus… Tu comptes jouer la plante verte toute la soirée ? »

J’eut une tête qui lui donnait une petite idée du fond de ma pensée
*J’ai eu la grande envie de faire ça justement.* pensais-je.

« Oui, pourquoi ? Ca t’embête ? T’as du zapper que j’aimais pas du tout ce genre de trucs » Je faisais à la fois référence au verre, que je pointais du doigt et à la soirée « Et puis, c’est pas comme si j’ai pas essayé d’aller vers les autres non plus. » Je croisais les bras, reprenant mon air frustré « Dire qu’elle m’est passé juste sous le nez… Non mais tu crois vraiment qu’un idiot comme moi puisse faire le poids face à un type qu’a toute la classe du monde juste dans son physique ? Ah mais tu peux pas vraiment comprendre aussi… Alors je ferai la plante verte autant de temps qu’il le faudra, au moins je ne me ridiculise pas en faisant une gaffe deux fois plus grosse que moi… »

Il soupira avant de me dire alors :

« Décoince toi un peu, personne ne va te bouffer ici. Surtout si tu tires une tronche pareille… »

Quoi ma gueule ? Qu’est-ce qu’elle a ma gueule ? Ah la bonne nouvelle ! Personne ne me boufferas. Par contre tout le monde pourra encore rire de ma connerie naturelle. Drole pour eux pas pour moi au fond.

« Je suis pas coincé, juste réaliste » Je me mets bien face à lui « Non franchement, tu crois qu’une fille voudra danser avec le débile de l’université ? Tu sais combien une fille tient à son image ? Imagine elle danse avec la grande bique qui se gamelle et qui a toute la poisse du monde sur sa tête. C’est toute sa réputation qui s’effondre !! Tu n’imagines pas combien je porte la poisse aux gens. Alors plus je suis plante verte, plus les gens sont contents. »

Je tendis ma main vers le verre d’alcool mais je la remit très vite dans le chemin vers le coca. Non mais c’était quoi ce geste là ?! Elle aussi voulait se retourner contre moi ou quoi ?!

« Et hors de question que je boive. Il en va de ma survie et accessoirement de celle des autres… »

Au moins c’était dit ! Et qu’il essaie de me faire boire, il n’y arrivera pas !

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

Serious & Cute:
 

MyJaeJae♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hee Kyang Ja
avatar
Age du personnage : 26
Matières : Psychologie & Langues Etrangères
Messages : 328

Dim 27 Mai - 14:41

    «AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! » Deux questions : il ne sait pas que la gueule de bois ne va pas de pair avec le hurlement de bon matin ? Il cherche quoi ? À me tuer ? De toute évidence, il ne sait pas non plus ce qu’il se passe. Alors bordel, est-ce que quelqu’un pourrait m’expliquer ?
    Mince, ça fait plus de deux questions-là.

    Flashback

    Non mais sérieusement, s’il a filé sans même venir me faire ne serait-ce qu’un coucou… Je secoue la tête avant même de penser à une issue sanglante. Je ne suis pas encore certain qu’il soit parti. Laissons-lui le bénéfice du doute.
    Mais vraiment s’il est par… Oh bah non. Il est toujours là. Je regarde un peu autour de lui, et soupire. Est-ce qu’il sait que la fête ne se déroule pas ici ? Il faut peut-être que je lui rappelle ? «Oh ne viens pas t’occuper de moi hein ! Retourne t’amuser et à chanter de ta belle petite voix ! C’est pas la peine de gâcher ta soirée pour moi tu sais ! » Je soupire en l’entendant parler. Pourquoi faut-il qu’il soit si… Il pourrait avoir tant… Je secoue la tête, refusant de me résigner à croire que son cas est désespéré.

    « Il en faudrait un peu plus pour gâcher ma soirée, et vu que la seule chose que tu fais, c’est boire du coca, je pense que ça va, il te reste de la marge. » dis-je en secouant la tête, comme pour le rassurer.
    Mais comme je sais que ça ne fonctionnera pas, je lui pose la question importante de but en blanc pour voir ce qu’il a à me dire. « Oui, pourquoi ? Ça t’embête ? T’as du zapper que j’aimais pas du tout ce genre de trucs » Je laisse ma tête tomber en arrière sur le canapé, dans un soupir de dépit :

    « Parfois, tu me fais penser à mon grand-père. Je le regarde sérieusement et secoue la tête : Et au cas où tu en douterai, ce n’est pas un compliment. »

    Non mais soyons sérieux une seconde, qui aurait envie de trainer avec un mec qui bois du Coca… ? À part moi ? Je veux dire, il creuse sa propre tombe, et après il se plaint. Il n’est vraiment pas possible. « Et puis, c’est pas comme si j’ai pas essayé d’aller vers les autres non plus. Dire qu’elle m’est passé juste sous le nez… Non mais tu crois vraiment qu’un idiot comme moi puisse faire le poids face à un type qu’a toute la classe du monde juste dans son physique ? Ah mais tu peux pas vraiment comprendre aussi… Alors je ferai la plante verte autant de temps qu’il le faudra, au moins je ne me ridiculise pas en faisant une gaffe deux fois plus grosse que moi… » Je le regarde une minute, en silence. Pas certain de bien comprendre. Puis je lève les yeux au ciel, à deux doigts de perdre patience :

    « Non mais ça, j’en ai rien à carrer Jun. Tu en imposes autant que… Je réfléchit, mais aucune comparaison équivoque ne me vient en tête. Un poulpe, une huitre, une étoile de mer… Enfin tu vois le truc ? Bref, si tu te ne te décourageais pas au premier obstacle, je suis certain que tu serais en train de danser avec une nana là. Enfin… Arrête le Coca d’abord. » J’éloigne le verre de lui, et rapproche celui d’alcool. Je doute qu’il m’écoute, mais à force de le tanner, ça marchera sûrement ! « Je suis pas coincé, juste réaliste. Non franchement, tu crois qu’une fille voudra danser avec le débile de l’université ? Tu sais combien une fille tient à son image ? Imagine elle danse avec la grande bique qui se gamelle et qui a toute la poisse du monde sur sa tête. C’est toute sa réputation qui s’effondre !! Tu n’imagines pas combien je porte la poisse aux gens. Alors plus je suis plante verte, plus les gens sont contents. » Une fois de plus je soupire. Incorrigible. Ce mec est incorrigible.

    « Tu as finis de te plaindre ? Admettons que tu sois aussi malchanceux que ce que tu me dis, et après ? Bouge ton cul de trouillard et va te trouver quelqu’un ! HOP ! Et pour lui retirer toute excuse, je bois son coca d’une traite : Bouge-toi le mollusque. Et t’es trop grand pour le lait à la fraise, alors commande de l’alcool, ou je t’oblige à chanter. Vu ? » Dis-je en le regardant droit dans les yeux, espérant que cette fois, il se décide enfin à bouger et à faire quelque chose de cette soirée.

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Et sinon...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Jun Hyun
avatar
Age du personnage : 28
Matières : Lettres modernes et Anciennes & Littérature et civilisation britannique.
Messages : 105

Dim 27 Mai - 15:46

Vous connaissez le concept de ringard ? Bah je pourrais en être un exemple. Sauf que moi je le suis par dépit. Maladroit comme pas deux, je n’aime pas du tout les fêtes parce que je ne suis pas à l’aise du tout dans mes baskets : le risque de renverser un verre sur quelqu’un était grand, tout comme celui de bousculer quelqu’un qui avait un verre à la main, marcher sur les pieds d’une fille aussi pourrait arriver à tout moment. Et les risques augmentent si je bois de l’alcool. Alors faire plante verte ou statue au milieu de tout ceux qui s’éclataient, ça m’allait bien mieux.

Mais apparemment Kyang Ja n’avait pas l’air de comprendre. Et cela a tout simplement le don de m’agacer royalement. Un jour je lui montrerais tiens, et il comprendra peut être un peu mieux qu’être avec moi signifie souvent s’attirer toute la malchance de l’univers.

« Il en faudrait un peu plus pour gâcher ma soirée, et vu que la seule chose que tu fais, c’est boire du coca, je pense que ça va, il te reste de la marge. »

Justement, si je bois du coca, c’était pour éviter de gâcher toute sa soirée. Il était aveugle ou quoi ? Ou alors il avait besoin d’un dessin pour comprendre que malchance = Jun Hyun et que Jun Hyun = Malchance ! Je gonflais mes joues en fronçant les sourcils.

« Justement, je préfère avoir beaucoup de marge, plutôt que de supporter tes foudres, parce que j’aurais mis un bordel intersidéral à ta fête » Quoi ça ne voulait rien dire ? Pourtant la métaphore était plus que claire : c’était soit je bois du coca et tout va bien, soit je quitte le canapé et l’alcool et c’est l’apocalypse. En plus je peux même devenir incontrôlable ! Alors voilà. S’il insiste c’est à ses risques et périls !

Et à ma réponse, comme quoi je ne vois aucun problème à faire plante verte, le voilà qui me compare à son grand père… J’ai pas 90 ans, mais apparemment il ne voit vraiment pas quel est le problème. Bon je me dois d’être un peu plus clair peut être…

« Je ne suis pas un vioc qui rejette la modernité, c’est plus que je porte la poisse. Ce n’est pas des conneries mon gars ! Tu ne sais pas tout ce que je peux faire comme gaffe sans impliquer tous ceux qui sont autour de moi ! Alors moins je bouge, moins il y a de risque que ça arrive, c’est tout ! »

Bon j’avoue que j’exagère un petit peu et que je pourrais même faire un effort pour maitriser un peu ma maladresse, mais je ne croyais pas du tout en mes capacités. C’était surtout ça le problème. Et les gens avaient beau essayer de me convaincre du contraire, je n’y croyais pas plus que d’habitude.

« Non mais ça, j’en ai rien à carrer Jun. Tu en imposes autant que… Qu’Un poulpe, une huitre, une étoile de mer… Enfin tu vois le truc ? Bref, si tu te ne te décourageais pas au premier obstacle, je suis certain que tu serais en train de danser avec une nana là. Enfin… Arrête le Coca d’abord. »

… Il s’en fiche ? Ah bah bien ! Il ne devrait pas moi je dis… M’enfin tant pis pour lui hein… Et oui je suis du genre mollusque… Mais je suis aussi du genre lampadaire, brindille, tronc d’arbre, patate et autre truc du genre aussi. Je ne me suis même pas découragé, je fais plus fuir qu’autre chose surtout ! Et je dois être invisible aussi ? En même temps rester ici et ne rien faire d’autre… Je cherchais un peu le bâton pour me faire battre quoi…

« Non je n’arrêterai pas le coca. A moins que tu ne tiennes décidément pas à ta vie mon pauvre. Et les nanas… Elles me fuient !» Je réfléchis un peu une minute, puis faisant une moue et détournant le regard « Hum... Bon soit, moi aussi… Mais… Mais… Mais… »

Mais je ne trouvais rien à redire à ça. Je soupirais, désespéré, et puis je me mis à lui sortir l’excuse de « la réputation de la nana qui n’osera jamais danser avec un débile. » Quoi ça fait trop Drama ? Je le vois juste comme ça… Je vois le verre d’alcool se rapprocher plus de moi. LE SALE… Je ne trouvais pas de mots à lui donner. Ce type c’est juste le diable en personne. Je fronçais les sourcils. NON JE NE BOIRAIS PAS !

« Tu as finis de te plaindre ? Admettons que tu sois aussi malchanceux que ce que tu me dis, et après ? Bouge ton cul de trouillard et va te trouver quelqu’un ! HOP ! Bouge-toi le mollusque. Et t’es trop grand pour le lait à la fraise, alors commande de l’alcool, ou je t’oblige à chanter. Vu ?»

Que… MON COCA ?!!! Je tire une tête de trois pieds de long. LE SALOP !! BOIRE MON COCA COMME CA !? Je lui jetais un regard de tueur. Oui… Je l’étranglerai un jour… Demain peut-être... Ou alors le noyer dans la piscine de l’université ? Hum… Je me mis à bouder comme un gamin repoussant la table du pied loiiiin de moi, éloignant par la même occasion le poison alcoolisé qui se trouvait dessus. Mais il n’avait pas l’air encore de capich et insista encore plus. Le traitre… Je me mis à réfléchir. Je lui jetais un regard assassin. Il voulait voir ? Il voulait connaître le malheur que d’avoir un Jun Hyun ivre ? Ok, il allait y gouter. Mais il ne devait pas se plaindre après…

« De un je me plains si je veux. De deux ce qu’il y a après le fait que je porte la poisse, tu risques de le connaitre bientôt, mais alors, cette fois, c’est toi qui ne devras pas te plaindre. De trois, mon cul de trouillard t’envoie paître parmi les caribous des prairies australes de l’Alaska. Tu veux que je me bouge et fasse comme tout le monde ? Très bien t’as gagné… Un ticket vers l’enfer que je suis. Mais viens pas me gueuler dessus que j’ai pourri ta soirée, tu en seras aussi responsable.»

Vlan ! Au moins c’était dit. Et comme pour lui montrer qu’il m’agaçait vraiment et que j’allais lui faire payer tout ça, je me levais, pris le verre d’alcool que je bus cul sec. Il était grand ? Un mélange avec de l’alcool fort en plus ? Je m’en fichais, tout ce que je voulais c’était lui montrer combien il aurait mieux valu que je reste en mode plante verte. Quand je posais le verre sur la table, je commençais déjà à avoir les joues un peu roses et à sentir l’alcool me monter à la tête. Même tenir debout commença à être difficile. Et moi ? Ben à me sentir comme ça, je commençais à rire légèrement, comme un idiot…

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

Serious & Cute:
 

MyJaeJae♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hee Kyang Ja
avatar
Age du personnage : 26
Matières : Psychologie & Langues Etrangères
Messages : 328

Lun 4 Juin - 11:21

    « Je ne suis pas un vioc qui rejette la modernité, c’est plus que je porte la poisse. Ce n’est pas des conneries mon gars ! Tu ne sais pas tout ce que je peux faire comme gaffe sans impliquer tous ceux qui sont autour de moi ! Alors moins je bouge, moins il y a de risque que ça arrive, c’est tout ! » Je le fixe du regard, totalement sur le cul, est-ce qu’il a conscience du nombre de conneries qu’il me sort à la minute ? Je veux dire, là c’est le top du top ! Du grand art, je connais des gens qui croient être fort dans le domaine, ils ne doivent certainement pas connaître Jun Hyun. On ne dirait pas comme ça pourtant : une petite tête blonde mignonne, une manière de s’habiller plutôt classe… S’il se donnait, ne serait-ce que la peine d’essayer un peu plus longtemps que dix secondes, je suis certain qu’il finirait par arrêter d’être… Comme ça.

    « Déjà, si tu veux garder ne serait-ce qu’un semblant de crédibilité, n’utilise plus jamais le mot « vioc » de ta vie. Conseil d’ami. » Dis-je en faisant totalement obstruction de la partie « non mais mec, je suis une bombe à retardement, tout le monde va mourir si j’aligne deux pas ! » Je soupire, rien que d’y penser. Le pire dans tout ça ?
    J’exagère à peine.

    Le pauvre, il s’enterre tout seul. Je veux dire, il n’accumule pas les bon points avec sa façon d’agir hein ! Il reste tout seul, dans un coin, il boit du coca, et il se lamente en utilisant des mots que personnes ne dit plus depuis des décennies. C’est comme si j’allais à la guerre, que je poussais tout le monde, et que je me dandinais au milieu du champ de bataille, avec écrit sur mes fesses « tirez-moi dessus ! ». Je veux dire, il n’y a aucune logique là-dedans. D’ailleurs, je ne sais même pas pourquoi j’essaye de le tirer de là, parce que plus j’avance, plus j’ai l’impression que c’est… désespéré. « Non je n’arrêterai pas le coca. A moins que tu ne tiennes décidément pas à ta vie mon pauvre. Et les nanas… Elles me fuient !» Je le regarde de haut en bas pour bien lui faire comprendre où est-ce que je veux en venir, et je lui dis, d’un air exaspéré :

    « Et à qui la faute selon toi ? Je continue de le fixer et lui dit : Indice, c’est pas une question piège. De toute manière, la réponse est évidente, donc je n’ai pas trop à m’en faire : « Hum... Bon soit, moi aussi… Mais… Mais… Mais… » Je tape dans mes mains pour accueillir la nouvelle. Mais rien du tout. Tu sais pertinemment que j’ai raison. C’est tout. »

    La tête qu’il fait lorsque je siffle son coca me fait soupirer une nouvelle fois. Il y tenait tant que ça ? C’est peut-être plus grave que prévu en fait. « De un je me plains si je veux. De deux ce qu’il y a après le fait que je porte la poisse, tu risques de le connaitre bientôt, mais alors, cette fois, c’est toi qui ne devras pas te plaindre. De trois, mon cul de trouillard t’envoie paître parmi les caribous des prairies australes de l’Alaska. Tu veux que je me bouge et fasse comme tout le monde ? Très bien t’as gagné… Un ticket vers l’enfer que je suis. Mais viens pas me gueuler dessus que j’ai pourri ta soirée, tu en seras aussi responsable.» J’arque un sourcil et le regarde avec mon air de ‘ Non mais t’es sérieux là ? ’ Puis je lui dis :

    « Je te répondrais bien quelque chose, mais après tu risques encore de me faire un discours sur ta vie, alors je vais m’abstenir. Puis quand il bois le verre d’une traite, j’écarquille les yeux surpris, puis ris avant de taper dans mes mains, cette fois beaucoup plus joyeux. Alors ? Il est pas mouru l’âne, il est pas mouru ! »

    Quand il se mit à rire sans raison, je ris aussi. Voilà, la soirée prenait un tout autre tournant.

    O malheur, pourquoi ne me suis-je pas contenté de le laisser jouer la plante verte dans son coin de karaoké désert ?

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Et sinon...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Jun Hyun
avatar
Age du personnage : 28
Matières : Lettres modernes et Anciennes & Littérature et civilisation britannique.
Messages : 105

Lun 4 Juin - 13:11

Je ne l’avais pas convaincu. En même temps c’était vrai qu’en partie je ne faisais absolument rien pour faire en sorte que le vent tourne à mon avantage, mais c’est qu’en même temps, face à ce genre de situation, je savais ce qu’il pouvait se passer. Mais Kyang Ja était juste convaincu du contraire. Tant pis, je pris le parti de lui faire connaitre la dure réalité que je suis. Sur le moment ça lui paraitra très drôle, mais il rira moins le lendemain je pense…

O oui, pourquoi ne pas m’avoir laissé faire le type discret qui ne fait pas n’importe quoi dans une soirée ? Malheur à toi sale type qui m’a fait boire ! Le truc avec l’alcool, c’est qu’une fois que j’ai bu un verre, ça me donne soif, mais pas n’importe quelle soif. Le coca ne me satisfait plus, l’eau non plus n’a pas de gout après un verre d’alcool. Alors forcément après une descente cul sec, pompette comme on dit, j’ai l’envie du deuxième verre qui me monte à la bouche. Déjà je regardais Kyang Ja d’un air bête quand il me parlait d’âne.

Un âne ? Où ça ? Qui ça ? Oui je n’avais pas du tout compris que c’était moi l’âne en question. En plus j’osais lui poser la question.

« Quoi un âne ?... J’vois pas d’âne dans l’coin là… T’as fumé toi ?... Ah punaise, j’soif… »

Ouais il n’y avait aucun rapport entre l’âne mouru ou pas mouru et mon envie de boire, mais ma logique avait fait pschitt ! Déjà j’avais chaud. Alors la belle veste fini par terre dehors. Puis j’entrais à l’intérieur. C’était plus que bruyant pour ma petite tête, mais je m’en fichais pas mal. J’allais me prendre un verre et puis je revins dehors. Là y’avait moins de bruit déjà pour mes tympans, et puis bah y’avait… Y’avait…

« C’quoi ton nom déjà ? Tain j’l’ai sur l’bout d’la langue là… »

Hum, oui l’alcool et moi on n’est pas ami. Je bus encore mon deuxième verre d’une traite. Mon cas commençait à s’aggraver. Je tanguais. Je tenais plus debout. Et puis quand je parlais, j’avais cette patate que tout le monde a dans la bouche quand il est bourré. Je m’asseyais à côté de Kyang Ja. Ou plutôt je me laissais tomber à côté de lui. Et je crois que le pire à ce moment précis c’était que j’avais totalement oublié son nom.

« Tain c’qu’ils font comme bruit là ! Mais c’cool ! »

Dis-je en souriant. Je ris comme un idiot et puis je me sentais tellement bien ! Et puis une chanson K pop que j’aimais beaucoup se mit à passer. Et devinez quoi ? Je quittais le canapé et je me mis à me la péter en faisant la danse complètement débile et con de la chanson. Ça n’aidait pas du tout à régler le tournis et le vertige qui commençait à me prendre la tête, mais moi j’m’en foutais. Je m’écroulais par terre et riait comme un demeuré.

Autant dire que pour le moment, je ne gâchais pas grand-chose. Mais la soif me repris. Très fort. Et j’avais envie de fort aussi. Alors je me relevais. Lâchant de nouveau un « Raaah tain j’soif… ! », j’allais me prendre un troisième verre. Et là, je crois que ce fut le pompon. Je fis le con. Mais vraiment le con. Au point que je faisais peur à pas mal de fille. Et moi comme un con, oui comme un con, je riais. Je trouvais ça marrant. Ce que je faisais ? Je jouais au sale dragueur, mais j’en foutais un peu trop partout aussi vu que je tenais plus sur mes jambes. Je ne savais même plus ce que je faisais. Bientôt, le karaoké se vida. J’avais fait fuir tous les invités et moi sans gêne, même pas du tout gêné ni embarrassé, sans sentir la moindre forme de culpabilité, je m’étais engagé à grimper sur le balcon et à faire le funambule.

J’avais bu mon quatrième verre d’alcool fort, un mélange bizarre avec de la vodka. Et je ne me sentais plus du tout. Je ne sais même pas ce que je faisais sur ce foutu rebord de balcon ! Je dansais peut être ? Ouais sans doute. J’ai dû aussi chanter comme une vieille casserole rouillée. J’ai dû faire peur à Kyang Ja à ce moment-là. Mais vraiment peur. Parce que je me suis écroulé sur lui alors qu’il devait être sûrement en train d’essayer de me sauver d’une mort certaine. J’ai encore rit comme un con. Je crois aussi que le pire avec l’alcool c’est que je dis n’importe quoi. J’ai plus ma tête, je sais pas du tout ce que je dis, ni ce que je fais. Et là je savais toujours pas pourquoi, mais en me redressant j’avais bien vu le visage de Kyang Ja et son regard et tout et tout… ce qui me conduisit à lui lançer un :
« T’sais qu’t’es chou ?»

Hey, je vous rassure, j’ai aucun atome crochu avec ce type. Plus, il m’intéresse pas. Et puis là j’avais perdu pas mal de neurone et j’aurai très bien pu le dire à une des vraies plantes vertes du balcon d’abord. En plus j’ai rien fait d’autre, vu que je me suis tout de suite relevé. Mais voyez-vous j’eu encore chaud… Et soif… Je retirais mon T shirt et j’allais direct vers le bar. « aaaaah….Soiiiiif…. »

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

Serious & Cute:
 

MyJaeJae♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hee Kyang Ja
avatar
Age du personnage : 26
Matières : Psychologie & Langues Etrangères
Messages : 328

Lun 4 Juin - 21:31

    J’ai déjà vu des tas de gens bourrés, alors pourquoi est-ce que Jun Hyun serait différent des autres hein ? Il est toujours là, à se plaindre : « je te dis que je suis poisseux ! » Mais mince, s’il essayait d’arrêter de penser à ce qui a pu se passer avant, peut-être qu’il pourrait enfin aller de l’avant ! Je veux dire, moi je suis son ami, ça ne me dérange pas de l’aider, mais tu m’étonnes que les gens le fuient, il a dû en barber plus d’un avec son petit discours sur la malchance ! Je le regarde une petite seconde, et me dit que tout bien réfléchit, vu son état, je vais peut-être garder cette réflexion pour moi. Je ne suis pas là pour l’enfoncer après tout.
    Oui, je sais c’est difficile à croire parfois.
    Mais je fais ça pour son bien ! Si personne ne le booste, il serait très bien capable de rester là, tout seul, toute la soirée.
    Questions : Pourquoi faut-il tout le temps, que même lorsque les ennuis me laissent tranquilles, j’aille les chercher ?... Pourquoi est-ce que je n’écoute pas quand on me parle ? Pourquoi est-ce qu’il faut que je me pose en sauveteur de la nation, alors que la nation n’a rien demandée ? (Nation=Jun Hyun)
    Voilà, mes quelques lignes coup de gueule contre moi-même sont terminées. Reprenons où nous en étions. Ah oui, Jun Hyun qui a enfin bu un verre d’alcool. Grand pas pour… Je penche la tête sur le côté, il est déjà bourré ? Il a bu un verre à peine… Un petit sourire amusé s’affiche sur mes lèvres. C’est plutôt inattendu, mais ça risque d’être amusant. Je sais que Jun Hyun m’avait prévenu, mais j’étais trop occupé à lui faire comprendre ma manière de penser. « Quoi un âne ?... J’vois pas d’âne dans l’coin là… T’as fumé toi ?... Ah punaise, j’soif… » Je le regarde et manque d’exploser de rire. Le pauvre, je ne pensais pas que c’était à ce point. Je lui réponds alors, restant assis :

    « Mais si regarde bien là ! » dis-je en faisant un vague mouvement de tête, sachant pertinemment que dans son état, il ne va pas comprendre, et que ça va être encore plus drôle.

    Je le regarde s’éloigner, avant de pouffer de rire discrètement. Quand il revient, je ne le quitte pas des yeux, penchant ma tête dans la paume de ma main. Il a l’air complètement jeté le pauvre. Lorsqu’il se laisse tomber à côté de moi, je souris toujours autant amusé par la situation –après combien de temps est-ce que ça va durer, c’est une autre histoire- « C’quoi ton nom déjà ? Tain j’l’ai sur l’bout d’la langue là… » Dans ma tête, une petite lumière s’allume, et j’en rigole d’avance. Rien que l’idée qu’il m’appelle comme ça… Je vais l’enregistrer je pense.

    « Je m’appelle Dieu. Tu l’oublies à chaque fois, t’es franchement pas possible hein… » Je sors discrètement le portable de ma poche et le met en mode enregistrement. Je suis sur le point d’obtenir un de ces dossiers !
    Enfin… Pour cela, il faudrait déjà qu’il se souvienne de ce que je viens de dire. « Tain c’qu’ils font comme bruit là ! Mais c’cool ! » Je le fixe une bonne minute avant d’éclater de rire tout simplement. Il est beaucoup plus amusant quand il est bourré, voilà ! À la bonne heure ! Je lève les pouces et dis : « T’as raison vieux ! C’cool ! » Quand il se lève pour danser, j’écarquille les yeux. L’alcool fait perdre tout sens de l’inhibition. C’est bien connu. Je jette un coup d’œil autour de nous, et il ne semble y avoir personne. Pourtant, sa petite chorégraphie est plutôt amusante, c’est étonnant que personne n’y porte d’intérêt. D’ailleurs, il ne me l’avait pas dit ce cachotier, mais il s’enfile les verres avec une vitesse assez phénoménale !
    Tout le monde se fait la malle, petit à petit, alors que Jun Hyun en est à son quatrième verre. Hm… Coïncidence ou il les fait vraiment fuir ?
    D’ailleurs, il va où là ? Le balcon ? Euh… Je me lève et le suis au pas de course, pour arriver et le voir debout sur le rebord du balcon…

    « Tu sais pas danser, fait toi une raison. Monter sur un balcon ne changera strictement rien. Je lui tends la main pour qu’il redescende de là où il a été se percher. Au lieu de ça, il me tombe dessus. Génial. Mon visage se tort en une petite grimace, alors que ma tête vient d’heurter le sol, bon c’est toujours mieux de ce côté de que l’autre hein… « T’sais qu’t’es chou ?» J’arque un sourcil et ne réponds rien du tout, le laissant se relever doucement, et faisant de même :

    « Ne jamais arroser une plante verte avec de la vodka, je le saurai à l’avenir. » Je ne peux m’empêcher de rire, amusé, et lorsqu’il se plains encore d’avoir soif, je le suis jusqu’au bar, et m’assieds à côté de lui, ne l’arrêtant pas. Il ne semble pas du genre à faire souvent ce genre de chose, alors je ne vais pas le stopper maintenant.
    Bon, ok il a fait fuir tout le monde, ok il a failli sauter du balcon. Mais… et après ?

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Et sinon...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Jun Hyun
avatar
Age du personnage : 28
Matières : Lettres modernes et Anciennes & Littérature et civilisation britannique.
Messages : 105

Mar 5 Juin - 13:37

Vraiment ? Kyang Ja était si surpris que ça de me voir bourré dès le premier verre ? Il aurait dû se douter que c’était pour ce genre de raison que je ne touchais qu’au COCA COLA ! Un jour je lui achèterai de plus grosses lunettes. Et il trouvait ça drôle. Ben voyons ! En même temps c’est vrai que dans cet état j’étais plus proche du personnage complètement stupide d’un dessin animé qu’autre chose. Et bien il allait rire…. Mais pas pendant très longtemps. Et je ne voyais toujours pas où était l’âne…

« Mais si regarde bien là ! »

Là ! Là ! Où ça là ?! Mais je renonçais même très vite à le chercher, haussant les épaules et préférant aller me prendre un deuxième grand verre alcoolisé. Oui chez moi, l’alcool appelle l’alcool et c’est comme ça.

Et vous savez quoi ? J’avais même oublié qu’il s’appelait Kyang Ja. Alors forcément je lui posais la question du siècle. Et je me pris la réponse du siècle.

« Je m’appelle Dieu. Tu l’oublies à chaque fois, t’es franchement pas possible hein… »

Dieu ?! Dans mon état j’étais bluffé, et ça se voyait. J’avais une tête qui disait genre ‘’Wooooaaaaah’’. Alors forcément j’avalais sa blague tout rond, sans me rendre compte combien j’avais l’air de plus en plus débile.

« C’vrai ?! Punaiiiiise ! J’suis trop un veinaaaard ! J’suis assis à côté de Dieu heeey ! »

Et bien sûr, y’avait personne pour me dire que c’était faux et que Kyang Ja se foutait juste de ma gueule. Et c’était pas lui non plus qui allait casser le trip non plus. Je me mis à danser, j’enchainais les verres, je chassais tout le monde en faisant mon crado – bah ouais, que voulez-vous qu’il arrive au bout de quatre verre ?? Normalement ça dessaoule un peu mais moi je ne suis absolument pas un individu normal donc vider mes tripes même au milieu des chiottes, ça ne me dessaoule absolument pas – mon dragueur, l’idiot en foutant un peu trop d’alcool partout, et puis surtout je me mis à danser sur le balcon, chantant très mal de ma voix totalement déformée, pour finalement me retrouver au bar.
Et après ?

Je me retrouvais au bar. Je ne saurais dire si Kyang Ja avait déjà bu ou était en train de boire lui aussi. Je me pris un coca-vodka que je descendis aussi vite que les autres. Et puis, voyant vaguement que Kyang Ja était à côté de moi. je lui mis trois verres de vodka devant son nez.

« ‘compagne moi ‘lieu d’zieuter ma tronche ! »

Je n’arrivais même plus à dire des phrases correctes. C’était de pire en pire. Ah punaise je voyais tout flou ! Ça m’agaçait. Du coup je me rapprochais un peu de lui, pour le voir de plus près. Mon front arriva contre le sien. Et là je le vis un peu plus nettement. Fin surtout ses yeux… Quatre Yeux ? Non non… Deux forcément deux ?? Mais pourquoi il y en avait quatre. Et puis il bougeait trop là. Mes bras se mirent sur ses épaules, pour qu’à mes yeux , il arrête de bouger. Je mettais Kyang Ja face à un danger imminent ? Sans doute. Surtout que je lui sortis.

« J’aime bien tes yeux. »

Si j’avais toujours l’habitude de dissimuler mes secrets en faisant le con, l’alcool en tant que mon plus grand ennemi les dévoilait plus ou moins. Et là c’était le cas. Même si Kyang Ja avait toujours été mon ami, j’ai toujours trouvé qu’il avait des yeux superbes. Fallait pas chercher, y’avait rien de spécial dedans, juste que c’était comme ça. Ces yeux et son visage… Oui même si je pouvais dire à une plante qu’elle était chou, le visage de Kyang Ja était encore plus chou. Du coup je savais qu’il n’aurait aucun mal à se trouver quelqu’un. Avec une bouille pareille c’était plus qu’évident. Et en étant comme ça, je ne faisais même pas gaffe que mes lèvres touchaient presque les siennes.

Je le lachais, manquant de m’écrouler en tombant de ma chaise, mais du fait de cette instabilité trop brusque, je fus pris d’un vertige affreux, de nausées et je fis la pire chose qu’on puisse faire à un pote. Mais je l’avais prévenu au début ! Me faire boire de l’alcool c’était prendre un ticket « je veux que la malchance me tombe dessus » ! Mais c’est un têtu. Donc, je lui tombais dessus, l’entrainant dans ma chute, le cradant tout comme il faut au passage.

« Ah merde…. » C’était le cas de le dire je crois. « ‘tend on va nettoyer… »

Dans mon état ? Mais oui bien sûûûûr !!! Et pourtant, ne me sentant plus du tout je lui retirait son T Shirt tout sale et pris aussi le mien et en zigzagant, j’allais vers les toilettes…. Foutre les deux T shirt sous l’eau. J’étais un peu moins saoul, mais la tête était suffisamment lourde pour que je ne sache pas du tout ce que je faisais. Lavant vaguement les deux T shirt – c’est-à-dire cradant plus le mien que nettoyant l’autre - , je les essorais après et puis revint avec dans la salle du karaoké. Je les abandonnais sur un canapé, et revint me mettre au bar... Pour prendre le septième et sans doute dernier verre.

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

Serious & Cute:
 

MyJaeJae♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hee Kyang Ja
avatar
Age du personnage : 26
Matières : Psychologie & Langues Etrangères
Messages : 328

Ven 8 Juin - 16:30

    Pourquoi est-ce que je l’ai poussé à boire déjà ? Ah oui, je sais : « C’vrai ?! Punaiiiiise ! J’suis trop un veinaaaard ! J’suis assis à côté de Dieu heeey ! » C’est pour ça. En fait, je ne m’attendais pas tellement à ce que ce soit si « grave » mais au final, c’est plutôt drôle, alors je ne vais pas me plaindre.
    Mine de rien, sa réponse me laisse tout de même sur le cul, et après l’avoir fixé une bonne minute dans le blanc des yeux, je ris. Puis je vérifie aussitôt mon téléphone pour voir s’il a bien enregistré ce que je voulais. Mon rire s’étire alors dans un petit sourire satisfait, c’est dans la boîte. Je range alors mon téléphone dans ma poche, et décide de jouer le jeu jusqu’au bout, je m’appuie sur le dossier du canapé, et hoche doucement la tête :

    « Oui ! Profite bien, peu de gens peuvent s’en vanter ! » dis-je, on ne peut plus sur de moi.

    De toute façon, je n’ai pas besoin de me donner trop de mal, dans son état, je suis sûr qu’il serait capable de faire la révérence à un porte-manteau, alors à ce stade-là. Chanter… La prochaine fois, je lui demanderai de s’abstenir, parce que même l’enregistreur de mon mobile de mérite pas d’entendre une chose pareille. Alors finalement, se retrouver au bar, ce n’est pas plus mal. Je ne me rappelle pas avoir bu un verre depuis le début de la soirée, mais je vais arranger cela, et puis je m’amuse bien au final. Je me demande juste jusqu’à où est-ce qu’il est capable d’aller. Enfin… On verra bien. « ‘compagne moi ‘lieu d’zieuter ma tronche ! » J’arque un sourcil et mon attention se pose à nouveau sur Jun Hyun, puis sur les trois verres de vodkas qu’il a déposés en face de moi, presque aussitôt, un petit sourire s’affiche sur mes lèvres :

    « C’est si joliment demandé, qu’on ne peut décemment pas refuser, dis-je en me foutant ouvertement de sa gueule, doutant de toute façon qu’il comprenne la subtilité, je bois le premier verre d’une traite, puis le repose vide sur la table, je commence à boire le deuxième mais m’arrête aussitôt lorsque je vois Jun debout, je le finis rapidement et le remets à sa place initiale, le liquide me réchauffe la gorge tandis qu’une petite grimace étire mon visage. Je me tourne sur mon tabouret pour le rattraper au cas où l’idée lui viendrait d’aller dire bonjour au sol. Il a l’air de bien galérer n’empêche, ce n’était peut-être pas tant exagéré que cela, son monologue à la Calimero d’un peu plus tôt. Quand il pose ses mains sur mes épaules, je sens le coup venir et recule ma tête doucement alors qu’il avance la sienne : Garde tes distances Hyunnie. Sauf qu’il n’a pas l’air de bien comprendre ce que je lui dis, et ses lèvres effleurent les miennes. C’est gênant, très gênant. Je fais une tête du genre « =___= » sans bouger pour autant, si près de moi, j’ai trop peur qu’il me vomisse dessus pour prendre des risques : « J’aime bien tes yeux. » Je soupire : Tu m’en vois ravi. » Dis-je avec une tête qui ne colle pas du tout avec mes mots.

    Quand il me lâche, je soupire soulagé mais ça ne s’arrête pas là, car lorsque je le vois vaciller, inconsciemment, j’essaie de le rattraper, sauf que c’est plutôt le contraire qui arrive, et je me retrouve encore par terre. C’est une très mauvaise habitude ça. Mais ce qui arrive ensuite est assez… Je ferme les yeux aussitôt et grimace de dégoût. C’est pas vrai… Il fallait que ça arrive hein… « Ah merde…. » Je soupire, en essayant de respirer par la bouche pour ne pas sentir cette odeur… Nauséabonde, attendant patiemment qu’il daigne se relever. « ‘tend on va nettoyer… » « Huh ? Non non, ça va aller. » Sauf qu’encore une fois, il ne semble pas m’entendre, et qu’il m’enlève mon t-shirt pour aller au toilette avec. « Il est sérieux là ? » Je soupire et me relève, décidant de boire le dernier verre de vodka sur le barre, sentant doucement la chaleur me monter aux joues, j’en commande deux autres.
    Je suis quand même torse nu hein, en plein karaoké… Les gens commencent à me regarder bizarrement, et moi… Je m’en branle. Serait-ce les prémices des effets de l’alcool ? Je hausse les épaules et attends, buvant un quatrième verre et quand Jun Hyun revient enfin, je lui lance un regard noir et dit en ne voyant pas mon t-shirt avec lequel il est parti, je le pointe du doigt et dit :

    « Yaah ! Mon t-shirt divin, il est où ? Tu l’as mangé ? »

    Le pire ? C’est sûrement que je lui pose cette question le plus sérieusement du monde, et que s’il venait à me dire oui, ça ne me surprendrait pas. Quoi que…
    … Beurk.

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Et sinon...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Jun Hyun
avatar
Age du personnage : 28
Matières : Lettres modernes et Anciennes & Littérature et civilisation britannique.
Messages : 105

Sam 9 Juin - 21:46

Qu'est-ce que je pouvais devenir con en buvant de l'alcool. Quoi que... Je pense que c'est à peu près le cas de tout le monde, sauf que moi je pense que c'était tout de même multiplié par deux. On pouvait me faire dire et me faire faire les pires conneries du monde dans un état pareil en plus. Alors pas étonnant que j'ai pu avaler le coup de « je suis dieu » que me fit Kyang Ja ! Un vrai démon celui-là. Il en profite, et comme il trouve ça amusant il ne me stoppe pas le moins du monde. Apparemment il n’a pas du tout reçu ma menace. Enfin bon que voulez-vous ? Il y a des gens qui ne veulent souvent rien entendre. Complètement bourré, au point de me donner des nausées dès que je bouge trop, au point aussi que je n’arrivais plus à parler normalement, j’invitais Kyang Ja à m’accompagner dans mon ivresse. Bah quoi ? Je n’avais pas envie d’être le seul à boire. Alors, il allait devoir m’accompagner. Je souris quand il accepta ma demande enfilant les trois verres de vodka bien forte et bien fraiche que je lui avais servis.

Il se moquait de moi ? Je n’avais pas remarqué non. De toute façon, vu mon état, j’avais perdu toute lucidité, donc il pouvait vraiment dire n’importe quoi, je ne comprendrais que le premier sens de ses phrases et pas le double sens. En tout cas j’étais bien content qu’il m’accompagne. Par contre qu’est-ce qu’il avait à mes yeux à bouger comme ça ? Et puis j’avais du mal à le voir là. Je m’étais pourtant frotté les yeux pleins de fois. J’avais donc fait un geste qui bien entendu ne l’avait pas mis du tout à l’aise. Mais j’avais l’esprit dans le brouillard, embrouillé par l’alcool, donc je ne maîtrisais plus rien du tout. Même pas le coup du « je te vomis bien dessus en tombant » En même temps vu tous les verres que j’avais pris, c’était inévitable. Je dis donc de ma voix bien pâteuse que j’allais réparer ma bêtise. Bien entendu que j’étais sérieux ! Même avec de l’alcool plein le sang et le corps, je pouvais faire des trucs du genre. Et c’est donc sans aucune gêne que je lui avais enlevé le T-shirt. Inutile de vous dire que pour le barman, après m’avoir vu dire « J’aime tes yeux » à Kyang Ja, en me voyant virer le T-shirt de Kyang Ja, c’était voir quelque chose d’assez spécial et étrange. Mais monsieur, je suis un être étrange et incontrôlable quand j’ai bu ! La preuve, j’ai même sali tout votre karaoké, sans aucun problème et sans me poser de question !
Quand je sortis des toilettes avec les T-Shirt plus sales que propres, je les abandonnais donc sur un canapé, et là je crois que je reçus un signal qui m’indiquait que Kyang Ja commençait à être dans le même état que moi. Il me réclama son T shirt :

« Yaah ! Mon t-shirt divin, il est où ? Tu l’as mangé ? »

Ah mais qu’il n’hurle pas comme ça ! Mes tympans me firent assez mal. Je me stoppais et tangua un peu. Je le regardais sceptique. Moi manger un T shirt ?

« Hey ! J’suis pas un bouffeur d’vêtement vieux ! Pis… Chais p’u où j’lai mis…. Un canap’ p’tete… Ouais c’ça… Un canap’. T’Façon il est tout crado t’vas pas r’mettre un truc qui pue, ç’va m’faire encore gerber… »

Je pris le risque de m’avancer vers lui, alors que je voyais très bien qu’il me jetait un regard noir. Ouuuh ça sentait le roussi… D’autant que les derniers gens qui étaient là nous regardaient vraiment bizarrement. On devait faire vraiment peur….

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

Serious & Cute:
 

MyJaeJae♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hee Kyang Ja
avatar
Age du personnage : 26
Matières : Psychologie & Langues Etrangères
Messages : 328

Mar 12 Juin - 17:22

    Comment est-ce que j’ai finis bourré ? Aucune idée. J’ai dû boire. En général, c’est souvent comme ça que ça se passe. On boit ce truc là… Mais oui ce truc qui arrache la gueule ! La grenadine voilà. Et puis après, bah on a les joues qui chauffent et on marche plus droit. Je vous dis ça parce que j’ai les joues qui chauffent, et je ne m’essaierai pas à la marche, d’autre ont essayé et le regrettent amèrement. Et comme je les comprends ! Qui est l’imbécile qui a inventé ce concept de placer un pas après l’autre pour pouvoir avancer ? Je veux dire c’est débile. Si j’ai envie de marcher à quatre pattes ?
    Je baisse la tête vers mes pieds et les observe comme s’ils étaient les choses les plus importantes au monde. Puis après une bonne minute de réflexion intense, j’ai secoué la tête, résigné à cette idée : je suis complètement incapable de placer un pied devant l’autre. Je ne sais pas marcher, c’est triste mais c’est comme ça. Faut savoir rester lucide dans la vie. Alors que Hyunnie n’est toujours pas revenu, je crie à moitié sur le barman :

    « Mais me r’garde pas comme ça toi ! J’sais pas, j’sais pas ! » Dis-je, mauvais.

    Non mais c’est vrai quoi ? Pourquoi il me fixe là ? Et puis après, il marche tranquillement ! Il me nargue ! Il veut se battre ? Je fronce les sourcils, et regarde ailleurs. Je suis certain que si je le snobe, après il la ramènera moins ce petit barman là ! Je tourne une fois sur mon tabouret, et j’ai aussitôt la tête qui tourne, je m’arrête en me tenant au comptoir alors que j’ai l’impression que ma tête tourne encore. Sauf que ce n’est pas une impression, j’ai toujours ma tête qui fait des cercles dans le vide, alors que je ne bouge plus du tout.

    « ‘Core une grenadine bartam ! Barman, Bartman, c’est du pareil au même tout ça. Moi je dis non aux étiquettes. Il me regarde et semble comprendre ce que je veux dire, car il me resserre la même grenadine que Hyunnie m’avait donné. Je la bois, et lorsque la tête blonde revient enfin, je me tourne vers elle. Pas de T-shirt ? Je me demande si c’était bon. « Hey ! J’suis pas un bouffeur d’vêtement vieux ! Pis… Chais p’u où j’lai mis…. Un canap’ p’tete… Ouais c’ça… Un canap’. T’Façon il est tout crado t’vas pas r’mettre un truc qui pue, ç’va m’faire encore gerber… » Je penche la tête sur le côté. Non, en fait je laisse tomber ma tête au point que je perds l’équilibre de mon tabouret, et me retrouve par terre. Je me relève et souris comme un abruti :

    « Holé sans les maaains ! Je fixe mes pieds et leurs lance un regard noir : Faites pas les cons vous. Puis je commence à… Marcher. Putain c’est fou ce que j’apprends vite. C’est ça d’être intelligent. J’avance vers lui jusqu’à ce qu’on arrive tout deux contre un mur. Je m’appuie d’une main et baisse la tête pour le regarder droit dans les yeux : L’prends pas mal, Hyunnie. Mais j’crois qu’t’es bourré. Je pointe la salle derrière nous, d’un mouvement plutôt… Flou. Et termine Ya pas d’canap là. Je secoue la tête, et ferme les yeux, convaincu. Oui, je suis sûr, j’ai vérifié : Non non, paaaaaaas d’canap. Je tends ma main ouverte vers lui, et dit : Donne-moi des sous, je veux une autre grenadine. » Mon t-shirt ? Non mais je m’en branle moi. Je veux encore boire de la grenadine, et continuer à… A marcher.
    C’est trop cool comme concept finalement !

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Et sinon...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Jun Hyun
avatar
Age du personnage : 28
Matières : Lettres modernes et Anciennes & Littérature et civilisation britannique.
Messages : 105

Mer 13 Juin - 21:58

Je ne savais plus à quoi je pensais. J’avais pas non plus conscience de ce que je faisais. En fait, j’agissais plus dans une espèce de semi conscience. L’alcool m’avait embué le cerveau. La chaleur de la pièce n’aidait pas du tout non plus. Il y faisait frais ? Ah… Mais j’avais chaud. Même aux toilettes quand je passais les T shirt sous l’eau. L’eau était devenue super froide et fraiche pour mes mains, mais ça me faisait du bien dans un sens. J’agissais cependant tel un somnambule. J’avais ensuite jeté les T Shirt quelques part. J’avais pas du tout regardé où j’avais mis les T-Shirt. Ils étaient sur un canapé ou par terre, ça ne me gênait pas plus que ça. Sauf qu’apparemment, mon ami lui semblait bien embarrassé de me voir sans son T shirt à la main. Limite s’il ne m’avait pas agressé. Je le regardais assez sceptique. Et n’arrivant pas à faire un pas je pris l’initiative d’aller vers lui....

Nan mais il a quoi là soudainement ? Puis raaah il bouge encore plus là… Je cligne des yeux et me les frotte aussi pour essayer de voir clair. Et puis merde il fait trop noir là-dedans ! Le Barman peut pas allumer la lumière quoi ?! Il fait tout sombre ! On voit que dalle avec cette vieille lumière bleu/violet là ! Et puis il fait quoi là l’autre ? Pas qu’il s’approche super près de moi, mais… Ca fait juste trop louche là. Et puis berk… Il put la vodka. Je fais une grimace d’ailleurs, reculant par reflexe. Mais mon odeur ne doit pas être mieux, parce que trouve aussi que je pue. Mais bon. On va dire que ça n’a pas l’air de le déranger non plus. Je recule, il s’avance. Mais non ! Mais recule toi aussi ! Pourquoi tu viens me coller comme ça ! Et…. Je te hais le mur, tu sais ça ? De nouveau, nos visages sont dangereusement proches. Ca me stresse un peu.

Mais de quoi il se plaint ?! Lui aussi il est bourré d’abord ! Et il chlingue ! il le sait ça ! Et l’autre sono qui me détruit les tympans. Ca me vrille le cerveau et la tête. Je peinais à tenir debout là. C’était juste trop flippant ce qu’il faisait, le Kyang Ja. Quoi y’a pas de canap’ ? Mais si y’en a un d’abord !... Même si les T shirts avaient attéris à côté. Il va falloir que je lui montre où est le canap’ dis donc. « Mais si y’a un canap’… Atta j’te montre… » Mais pas le temps de faire un pas en avant, il me tend sa main ouverte. Du fric ? Rah punaise. « … Atta... J'te trouve ça.... » Moi aussi j’ai la gorge sèche. J’ai soif. Très soif. Je fouille alors mes poches. Tellement maladroitement que des pièces s’éparpillent partout par terre… « Merde… Tain f’chier ! M’dite poche de mes deux ! » Je me penchais pour ramasser tout ça, mais je ne parvint qu’à tomber sur Kyang Ja, à tanguer un peu trop et à l’embarquer alors sur le canap’….

« Bah tant pis pour la grenadine…. Et t’vois qu’y a un canap’… »

Je ris bêtement. Les T Shirts ? Sont là par terre… Mais Je me relève quand même, me rendant même pas compte que je prends appui sur les épaules de Kyang Ja pour me relever. « Tain f’chier, j’soif moi aussi… Atta… » J’allais voir le Barman franchement bien bourré. Il me regarda sceptique. Je lui demandais deux grenadine bien fraîche. Je crois que nos états respectif ne lui plut pas.

« Non mais vous êtes déjà bien torché ! Et puis vous n’avez plus de sous ! Je n’en donne pas de façon gratos ! Alors allez boire de l’eau dans les chiottes si vous avez soif ! »

« Maaaaah !! T’es bête ou quoi toi ! L’eau d’chiotte ça s’boit pas !! Tain ! T’es juste trop nul…. Et j’soif….| »

Sans gêne je lui chipait une bouteille de coca qui était là de l’autre côté du bar. Il me fusilla du regard tandis que j’avalais de grosses gorgée de coca. Mais ça ne suffisait pas à me rendre moins bourré loin de là. Le seul remède chez moi était le sommeil. Je rejoignis Kyang Ja et lui tendis la bouteille.

« Le Manbar… Le banmar… Raaah… Le… Le… Marban…. RAAAAAH ! Le barman… Veut pas donner d’grenadine… Alors j’lui ai chipé ça…. Tiens… »

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

Serious & Cute:
 

MyJaeJae♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hee Kyang Ja
avatar
Age du personnage : 26
Matières : Psychologie & Langues Etrangères
Messages : 328

Jeu 14 Juin - 13:29

    Non mais sérieusement, c’est pour son bien que je dis ça. Il fallait que quelqu’un se dévoue pour lui avouer l’effrayante vérité ! De une, il est bourré, et de deux, les bouclettes lui donnaient des airs de mouton manquant de sommeil. Mais pour la deuxième effrayante vérité, je ne peux pas la lui dire. C’est difficile à accepter j’imagine, et je ne veux pas lui faire de mal à mon petit mouton blondinet.

    « S’pèce de mouton va.. Je me rends compte de ma bêtise juste après, parce qu’attention, je ne suis pas bourré moi. Je me frappe le front avec la paume de ma main et râle : Merd’eeuh. C’dans la tête qu’on pense. »

    Bah ce n’est pas évident de se souvenir de tout aussi. Mon prénom, la couleur de mes chaussettes, combien font un plus un… Toutes ces choses primordiales de la vie que l’on vous répète depuis l’enfance. Ou ça aussi ! On ne met pas les pieds sur le canapé ! Mais comme il n’y a pas de canapé, je n’ai pas trop de soucis à me faire. Je peux oublier. Je compte une seconde, deux se… Hein ? Pourquoi je compte déjà ? « Mais si y’a un canap’… Atta j’te montre… » Canap… Cela me dit quelque chose. Je pose un doigt sur mon menton (me demandez pas comment il s’appelle, j’en sais rien.) Et essaye de réfléchir. Mais il n’y a rien à faire, je n’y arrive pas. Mais non pas à me rappeler. Je n’arrive pas à réfléchir.
    Mes joues, elles ne chauffent plus assez. Il me faut de la grenadine. Mais je suis pauvre. La grenadine avait eu raison de mon porte-monnaie. Ce qu’elle pouvait être méchante ! « … Atta... J'te trouve ça.... » Je penche la tête sur le côté (encore un peu trop ce qui me fait tanguer) et lui demande :

    « Tu m’trouves quoi ? Bah oui, s’il dit pas aussi, je peux pas deviner ! Ou est-ce qu’il a vu que j’étais medium moi. Ou peut-être qu’il veut jouer aux devinettes ?! … Oh non la flemme. Après ça, il fait un bruit pas possible en faisant tomber des trucs par terre. Mais fuck, c’est pas drôle Hyun ! Mes oreilles b’del ! J’m’entends plus penser. »

    « Merde… Tain f’chier ! M’dite poche de mes deux ! » Puis après Hyun essaie de danser… avec moi. Sauf que je n’ai pas envie, et qu’en plus après on tombe. S’il essaie d’être drôle, bah c’est… Pas drôle. « Bah tant pis pour la grenadine…. Et t’vois qu’y a un canap’… » Sceptique, je le regarde comme s’il se foutait de moi. « J’veux une grenadine. Et pi pour l’canap’, j’demande à voir, j’te crois pas. Quand il se relève, il me fait mal encore. Pourquoi il me fait tout le temps mal ?! C’est drôle de me faire mal ? C’est ça ?! « Tain f’chier, j’soif moi aussi… Atta… » Je me relève et me masse les deux épaules, en grimaçant alors qu’il est parti au comptoir : Tain’ l’est gros lui.» Je me redresse et m’assieds, je me baisse et regarde sur quoi je suis assis : C’pas mal c’truc. Quand Hyun revient enfin, je le regarde avec une tronche de six pieds de longs : « Le Manbar… Le banmar… Raaah… Le… Le… Marban…. RAAAAAH ! Le barman… Veut pas donner d’grenadine… Alors j’lui ai chipé ça…. Tiens… » J’ouvre des yeux ronds comme des billes et saute sur mes deux pieds, manquant de m’éclater le front sur la table basse en perdant l’équilibre, puis je ris comme un con en prenant la bouteille : D’la coooooooooooke ! Tu gères trop Ju.. Hy.. Meeeeec !!! Dis-je en hochant la tête en mode ralenti, sinon j’ai mal à la tête, et en buvant au goulot. Un frisson me parcoure l’échine : Aaaaaah ç’pik ! »

    Puis je ris encore comme le pauvre abruti que je suis. Ce J.. Hyu… Ce mec c’mon pote ! Je le kiffe !

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Et sinon...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Jun Hyun
avatar
Age du personnage : 28
Matières : Lettres modernes et Anciennes & Littérature et civilisation britannique.
Messages : 105

Sam 16 Juin - 20:40

Mouton ? Il voulait m’insulter en m’appelant comme ça ? Mais… Il ne savait vraiment pas que j’étais un mouton solitaire ? Eh beh… Il avait vachement bu ! Fin.. Moi aussi hein… D’ailleurs, bonjour l’haleine de Jaja ! Nan mais c’est vrai quoi ! Me dire que je suis bourré… Nan mais il pue plus la grenadine que moi !... Quoique je ne sais pas du tout quel odeur j’ai… Sans doute celle du mouton frais et dispo ?

«Quoi ? T’savais pas qu’j’étais un mouton ? Et puis ouais c’dans la tête qu’on pense. Nan mais t’as perdu des neurones là ou quoi ? » rire bête, et idiot propre au petit mouton bourré que je suis. « La grenadine c’mauvais chez toi à c’que j’vois ! »

Nan mais je disais ça, mais moi aussi je ne savais même plus où j’étais. Un bar ? Ou… Un lieu où on peut boire… Bah y’avait un bar ! Cela ne pouvait être que ça ! Et puis… Jaja m’aidait pas à savoir où j’étais, et en plus il ne faisait pas clair. Il était vraiment tout près là en plus. Ce type qui s’appelait Dieu en plus, me réclamait des sous. Et il ne croyait pas à l’existence du canapé. Alors quand je me mis à chercher mes sous, il n’avait pas l’air de comprendre. Il avait perdu son cerveau ? Nan mais moi aussi hein. Je savais même plus pourquoi il voulait des sous… Mais je fouillais quand même ma poche… Pour tout éparpiller par terre… C’est fou ça !! Elles ne pouvaient pas ne pas tomber celles-là !

Et… Hein ? Il s’entend plus penser ? Je clignais un peu des yeux. « Hein ? Tu penses à voix haute toi ? Pourquoi j’t’entends pas ? » Et puis faut pas rêver non plus, j’vais pas me mettre à danser avec lui. Je sais pas ce que je fous, mais je danse pas, et je tombe sur un canapé avec lui. Je sais pas ce que je fous mais voilà je suis sur le canapé. « Nan mais t’es sur un canap’ là…. » La grenadine ? Ah non, c’est pas allé dans mon cerveau ça. J’ai soif, alors je me redresse et je l’entends pester sur mon poids. « Oh ! J’suis p’tête un mouton, mais suis pas gros ! J’fais un poids plume ! » Un mouton avec des plumes… Un doigt sur mon menton, je trouve que là je fais animal vraiment bizarre… Extraterrestre ? Un peu ouais…

Je vais au bar, chipe le coca, et rend heureux le dieu qui m’accompagne. Haha ! Elle est trop belle la vie. Et ouais je gère la fougère du mouton du Bengale ! Et comment ça, ça pique ? Je le regarde ahuri. « D’la coke de luxe ouais… Mais dis donc t’es chochootte ! Ca pique pas » J’lui chipe la bouteille et bois à mon tour au goulot. Je frissonne « C’est frais ! » Et puis voilà que je commence à bailler. Oui je fatigue là. J’aimerai vraiment dormir, mais… C’est qu’il prend d’la place là l’autre ! Alors je m’assied et puis je le pousse du canap’ pour m’y mettre de tout mon long dessus. « BWAAAAAAAAAAAH ! dodo… »

Et puis… Trou noir…

Fin du flashback.


NAN MAIS VRAIMENT C’ETAIT QUOI CE GROS BORDEL !!!
Me retrouver dans le même état que monsieur Hee Kyang Ja, celui qui m’avait poussé dans cette soirée, c’était quelque chose que JAMAIS je n’aurais pensé. Et on avait fait quoi pour que l’on se retrouve torse nu comme ça ? Non mais c’est vrai quoi ? J’ai eu un coup de chaud ? J’ai bu ? J’ai fait quoi ? Ca me panique un peu trop tout ça. J’essaie de me souvenir, mais c’est le gros trou noir, comme à chaque fois que je touche de l’alcool…

Alors me vient une seule question : qui m’a poussé à boire ???? Ce n’est quand même pas Kyang Ja ?! Oh la la la la la !! Mais j’espère pas !!! Et puis… Pourquoi lui aussi est dans le même état que moi ?! Nan mais c’est un réveil affreux là ! J’essaie de me calmer en m’asseyant… là où je pouvais.

« Nan mais c’est quoi ce bordel ??? Nan mais… Pourquoi t’es là ? Et j’ai fait quoi ? Et il s’est passé quoi ? Et pourquoi je suis là aussi ? Et… »

Je m’arrête, pas la peine de poser toute une série inutile de question que lui-même pourrait ne pas pouvoir répondre quoi….

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

Serious & Cute:
 

MyJaeJae♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hee Kyang Ja
avatar
Age du personnage : 26
Matières : Psychologie & Langues Etrangères
Messages : 328

Sam 1 Sep - 15:50

    «Quoi ? T’savais pas qu’j’étais un mouton ? Et puis ouais c’dans la tête qu’on pense. Nan mais t’as perdu des neurones là ou quoi ? » Est-ce que j’ai perdu des neurones ? Non mais il est bête ? Par où est-ce qu’ils seraient parti, par les oreilles ?
    Une minute de réflexion plus tard.
    Je ferai peut-être bien de vérifier quand même, je pose alors mes mains contre mes oreilles, et ensuite je vérifie mes paumes pour voir ce qu’il en est.
    Deux minutes de réflexions plus tard.
    Je ne sais absolument pas à quoi ressemble un neurone. Et puis d’ailleurs, je me rappelle même plus pourquoi je cherche ça, alors, autant arrêter, ce sera plus simple, et moins prise de tête… Après cinq bonnes minutes de silence, je me rends compte que je n’ai toujours pas répondu.

    « Euh… Tu disais quoi déjà ? » Dis-je en me frottant la tête, quelque peu perplexe. « La grenadine c’mauvais chez toi à c’que j’vois ! » Je le fixe dans les yeux, à moitié vexé, à moitié à l’ouest, mais plus à l’ouest que vexé en fait. Mais, t’en fais pas môsieur, moi j’ai de la répartie ! « C’est toi la grenadine ! Je joins mes mains et sautille sur place, tout content de moi : Booooom ! Wahahaha ! »

    Oui, je suis bourré, et non, je ne sais absolument pas quand est-ce que ça va s’arrêter, c’est la magie des soirées, tu sais quand et où ça commence, mais tu sais jamais quand et comment ça va se terminer. « Hein ? Tu penses à voix haute toi ? Pourquoi j’t’entends pas ? » Je penche ma tête sur le côté, prêt à me lancer dans une partie de réflexions intense, j’ai même penser à lever l’index en l’air (parait que ça rends classe). Puis au final… Je laisse tomber mon bras le long de mon corps, et dis : « Non mais non… J’en ai rien à cirer mec, arrête de parler, stop tais toi. » Parler, parler… Pourquoi toujours parler ? C’est tellement… Pleins de mots, faut construire des phrases, c’est chiant quoi ! « Nan mais t’es sur un canap’ là…. » Je le regarde une fois de plus dans les yeux, et fais la moue, soudain une petit lueur s’allume dans mes yeux : le mode chieur. « C’est toi le canap’ » Puis je me mets à glousser comme le pauvre abruti bourré que je suis. Quand il se redresse et que je fais ma petite remarque, il me répond : « Oh ! J’suis p’tête un mouton, mais suis pas gros ! J’fais un poids plume ! » Aussitôt, un petit sourire narquois éclaire mon visage : « Poids plume mon cul ouais. » Mais oui, je sais que vous voyez de quoi je parle, ce petit sourire chiant là, qui donne envie de donner des baffes.
    Mais attention, personne ne me tape ! Taper, ça fait mal.
    Après ça, il revient enfin… Avec du coca. Ouais, peut-être que ça peut me rendre un peu de dignité qui sait : « D’la coke de luxe ouais… Mais dis donc t’es chochootte ! Ca pique pas » Ou peut-être pas.
    J’en bois encore quelque gorgée, et puis il n’y a pas à dire, je trouve vraiment que ça pique, j’y peux rien, c’est dans ma nature. Je prends alors une mine boudeuse, et réponds :

    « C’est toi qui pique… » Oui, vous avez bien suivi, ça fait trois fois que j’utilise la même vanne qui pue. Je pourrai arrêter, mais non. NON ! Je suis bourré voyons.

    « BWAAAAAAAAAAAH ! dodo… » Avant que j’ai le temps de dire ouf, je me retrouve le cul par terre. Un petit grognement de satisfaction s’échappe d’entre mes lèvres.
    Le sol est froid. Dodo maintenant.

    Et là, c’est le drame…

    FIN DU FLASHBACK.

    Bon essayons de faire un petit topo.
    J’ai mal à la tête, un drôle de goût dans la bouche, je pue, je suis en boxer, Jun Hyun est là lui aussi, il sent pas meilleur que moi…
    Mais le pire dans tout ça : Comment on en est arrivé là ?
    Je me frotte les yeux, puis les cheveux, puis le dos, puis un long soupir agacé s’échappe de mes lèvres : « Nan mais c’est quoi ce bordel ??? Nan mais… Pourquoi t’es là ? Et j’ai fait quoi ? Et il s’est passé quoi ? Et pourquoi je suis là aussi ? Et… » Je le regarde et fronce les sourcils, il a pas mal à la tête lui aussi ? Dans ce cas là…POURQUOI IL HURLE ?!

    « Hyunnie, ta gueule, dis-je en passant une main dans mes cheveux, pas plus réveillé qu’avant : J’en sais rien… BOUMBADABOUMBOUMBOUM et à vrai dire j’ai pas franchement… BOUMBADABOUMBOUMBOUM Envie de savoir tu vois. BOUMBADABOUMBOUMBOUM Bordel, mais j’ai mal à la tronche putain ! » Je me rallonge et cache mon visage avec mes mains.

    Dur soirée ?

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Et sinon...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♕Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Very Very Very Bad Trip : What Happened Yesterday ! [PV. Hee Kyang Ja]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mangyo University :: Busan :: Le Centre-Ville et ses alentours :: Salles d'arcade & Karaoké-