AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
crumbs from your table ϟ ft. park jae hwa ♥



 

Partagez | 

crumbs from your table ϟ ft. park jae hwa ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Cheong Woo Jin
avatar
Matières : S. Humaines (Psycho., Japonais, Communications)
Messages : 487

Mar 5 Juin - 3:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
ϟ jae hwa & woo jin« crumbs from your table »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Il devait bien être 14h lorsque Woo Jin avait daigné ouvrir l'oeil, dérangé de son sommeil par un vilain rayon lumineux qui s'infiltrait entre les rideaux de sa fenêtre. Il s'était longuement retourné dans son lit, bien trop flemmard pour en sortir. Seulement, incapable de se rendormir, il avait repoussé les draps avec un grognement mécontent et s'était levé en traînant des pieds, s'étirant comme un véritable matou. La chambre était vide, chose assez peu surprenante vu l'heure tardive qu'il était ; enfin, ce n'était point de sa faute, il s'était endormi aux petites heures du matin. L'adolescent erra quelques instants dans la pièce avant de décider qu'il avait besoin d'un café, denrée qu'il déclara inexistante dans ce logement après avoir ouvert tout ce qui aurait pu en renfermer dans la petite cuisine. Il s'habilla donc en vitesse, enfilant une paire de jeans délavés & un pull coloré un peu trop grand, puis ramena ses longs cheveux blonds en un chignon approximatif, n'ayant pas vraiment envie d'être minutieux sur son apparence en plein dimanche après-midi. Il ignorait où ses pas le mèneraient, mais décida de laisser son instinct le guider et quitta la chambre après avoir attrapé ses clés. Le soleil était très présent, et Woo aurait grandement regretté son choix vestimentaire si une brise fraîche n'avait pas été là pour refroidir le temps. Les rues étaient assez agitées et il devait de temps-en-temps jouer du coude pour se frayer un chemin à travers la masse, qui semblait évidemment se diriger à l’opposé d'où il voulait aller... Bien que lui-même ne savait pas vraiment où il souhaitait se rendre. Le jeune homme adorait l'ambiance qui régnait en plein centre-ville ; sans doute s’ennuierait-il pour mourir s'il devait être confiné à la campagne, loin de toute cette agitation.

Il déboula finalement dans un petit café aux allures plutôt modernes. Il ne restait que quelques tables de libres, mais heureusement, les entrées ne semblaient pas si fréquentes que ça. Woo Jin prit donc tout son temps pour commander, toujours légèrement endormi. Le menu était fort tentant ; lui qui s'était à l'origine déplacé pour un simple breuvage chaud se retrouva avec un petit-déjeuner complet dans son plateau. À bien y penser, il était affamé et l'odeur exquise qui s'échappait de son assiette lui creusait encore plus l'appétit. Il prit place près de la fenêtre, observant d'un air distrait les allers et retours du nombre incalculable de passants qui défilaient devant la vitrine ; il s'amusait souvent à inventer une identité à un inconnu, jonglant entre tout plein de scénarios possibles... Mais ce n'était point le moment, avec toute cette nourriture qui attendait devant lui. Le blondinet attaqua son repas avec hâte, se promettant de revenir ici dès qu'il le pourrait. Il avait l'air d'un véritable glouton, à engouffrer tout ce qui lui passait sous la baguette avec l'avidité qu'il démontrait présentement. À peine quelques instants plus tard, Woo sentit son portable s'agiter dans sa poche. Laissant de côté le délicieux met, il jeta un coup d'oeil à l'appareil, une mine ennuyée déformant bien vite ses traits. L'appel lui venait encore de Jae Hwa ; il hésita à peine avant de laisser le téléphone sur la table, ne prenant pas la peine de répondre. Il ignorait pourquoi le principal intéressé s'acharnait à vouloir le rejoindre en sachant que ses efforts resteraient vains... M'enfin, il ne pouvait pas vraiment y faire grand chose et se replongea dans son petit-déjeuner. Évidemment, trop captivé par celui-ci, jamais il ne remarqua l'arrivée de celui qu'il avait bêtement négligé quelques instants plus tôt.

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
☆ before you met me

« i was alright but things were kind of heavy, you brought me to life ; now every february, you'll be my valentine » GUERLAIN



Dernière édition par Cheong Woo Jin le Ven 8 Juin - 5:17, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://b-t-s.forumotion.com/
Park Jae-Hwa
avatar
Matières : Sciences Humaines
Messages : 318

Mer 6 Juin - 15:53

Deux jours. Deux petits jours par semaine qui font rayonner la vie de milliers de personnes dans le monde. Deux jours où on se prélasse tranquillement chez soi, d’autres en profitent pour sortir, faire les boutiques, faire la fête et tout un tas d’autres choses qui nous permette de nous amuser. En ce moment, c’est un peu le chaos dans ma tête. Je reste enfermé dans ma chambre dans le dortoir de l’école. Et je n’ai pas envie de rentrer chez moi pour me faire pourrir ma tranquillité. Je ne sais pas tellement le pourquoi ni le comment, mais je me sens perturbé. Étrange ? Oui, surtout qu’il ne m’est jamais arrivé de refuser de mettre les pieds à une fête un samedi soir. En ce moment même, j’ai tout simplement envie de me cacher, de m’enrouler dans une couette et de disparaître. En fait, je crois que c’est depuis que je l’ai croisé. Il y a une tête blonde dans cette école qui m’intrigue, seulement il n’a jamais prit la peine de vouloir faire connaissance. D’autant plus, tous les jours, il apparaît toujours avec une humeur massacrante, chose qui ne permet pas vraiment de donner une chance, mais qui ne donne pas envie non plus de venir lui parler. Tout de même, je suis parvenu à avoir son numéro de téléphone dans la semaine. C’est comme un miracle et j’ai l’impression d’avoir franchis un pas de plus vers lui. Je me rapproche de lui pour mieux me faire rejeter par la suite. C’est plutôt le genre de scénario que j’appréhende. Assis sur mon bureau, les pieds posés sur la chaise, je fixe l’extérieur. L’endroit paraît désert. Tout le monde semble être rentré chez soi, ou presque. Il y a un couple qui passe et repasse depuis tout à l’heure. Elle lui sourit tandis qu’il lui chuchote quelques mots doux à l’oreille. J’en deviens à être curieux et à me demander ce qu’il peut bien lui dire. J’en deviens fleur bleue, c’est ridicule ! Je finis par lâcher un soupire et descend du meuble afin de tourner en rond un bon moment dans la pièce sans trouver une quelconque occupation. Du moins, jusqu’à ce que ventre cri famine. Je me décide à aller manger un morceau en ville. Je me rends vers mon armoire pour y prendre une veste, l’enfiler et mettre mes chaussures avant de sortir de ces lieux.

Une fois en plein centre-ville, je traîne. Le soleil a beau raviver les derniers jours qui se sont montrés maussades, j’ai toujours l’air enveloppé dans un brouillard qui m’est totalement inconnu. J’avance. Je regarde quelques fois ce qui m’entoure avant de reposer à nouveau mon regard vers le sol. Qu’est-ce que le béton peut bien vouloir me dire ? Pends-toi Jae-Hwa ! Tu fais pitié avec cet air de mec en deuil parce que t’es pas foutu d’attirer un type tellement que t’es con ! Tomber amoureux, il ne manquerait plus que ça et c’est dangereux. Auparavant, je n’en avais jamais fais les frais ou, peut-être, pas autant. Je mets mes mains dans mes poches et extirpe mon téléphone portable. Pourquoi l’appeler ? Et lui dire quoi ? Une sonnerie, puis deux. Il ne répond pas. Est-ce que je l’embête plutôt qu’autre chose ? Est-ce qu’il dort encore ? Finalement, le répondeur s’enclenche et je finis par raccrocher.

Mon espoir de voir quelqu’un aujourd’hui afin de me changer les idées semblent être vaines. Personne. Je cesse ma marche devant la vitre d’un café-restaurant avant d’y remarquer à travers celle-ci le blondinet qui me rend totalement dingue en train de déjeuner. Je sens mon estomac se tordre dans tous les sens. Ce mec me rend vraiment nerveux. Sans même penser aux conséquences, tout en ayant oublié quelque peu ma faim, je m’introduis à l’intérieur et m’approche de sa table. Il ne m’a pas vu et je crois que je le surprends.

• « Tu filtres mes appels ? C’est pas cool… »

Une fine moue boudeuse s’inscrit aussitôt sur mon visage, comme si cet air allait fonctionner pour lui procurer des remords à mon égard. Je suis stupide ! Il me rend stupide. J’ai l’impression d’être une collégienne face à son premier amour. Je vois son visage se crisper, je dois le gêner. L’ennuyer. Le problème c’est que ne veux pas partir. Pas tout de suite. Pas maintenant. Qu’il me laisse juste cinq petites minutes pour lui prouver que je ne suis pas qu’une grosse tâche.

• « Je peux m’asseoir ? »

Évidemment que non. Question bête, réponse bête. Et puis, je ne me le suis pas caché, il n’a jamais souhaité que je me pose ni en face, ni à ses côtés. Parfois, je me demande ce qu’il se passe dans sa tête pour prendre du plaisir à m’envoyer balader sur les roses. Mais les racines de ses roses sont pleines d’épines et empoisonnées.

• « Bien sûr que non… Mais, tant pis. Je prends le risque. Tu ne m’en veux pas ? »

Sans même lui demander son accord, je m’installe sur la chaise de l’autre côté de sa table pour ainsi me retrouver en face de lui.

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MYBOY ♥:
 


Dernière édition par Park Jae-Hwa le Mer 27 Juin - 18:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheong Woo Jin
avatar
Matières : S. Humaines (Psycho., Japonais, Communications)
Messages : 487

Mar 19 Juin - 15:15

    Il lui avait fallu bien peu de temps pour se plonger à nouveau dans son délicieux monde de victuailles plus ou moins matinales, si bien qu'il sursauta sans doute plus que nécessaire lorsque quelqu'un s'adressa à lui sur un ton boudeur. Évidemment, il n'avait nullement besoin de lever les yeux pour deviner l'identité de celui qui venait de lui adresser quelques mots ; néanmoins, il quitta quand même son assiette du regard, ne souhaitant pas passer pour plus impoli qu'il ne pouvait l'être. La tête que tirait le jeune homme qui se trouvait devant lui le faisait presque se sentir mal. La bouche de Jae Hwa était tordue en une grimace boudeuse, ses yeux lui lançant un regard qui se voulait sans doute lourd de reproches, mais où ne brillait qu'une pauvre lueur de désespoir. Oh, mais pourquoi s'acharnait-il à venir vers lui ? Encore une fois, Woo Jin allait le rejeter bêtement et il n'en serait que plus malheureux encore. Et puis enfin, ce n'était pas comme si son prétendant était affreux ! Il pouvait facilement se saisir de plusieurs cœurs... Mais il avait bien sûr fallu qu’il en bave pour un qui refusait de tomber à ses pieds.

    Un haussement d’épaules fut son unique réponse à la remarque qui lui fut adressée. Oui, il filtrait ses appels. Il n’avait pas envie de lui parler, pas envie d’affronter sa joie d’obtenir une réponse, puis sa déception d’apprendre que le blondinet avait déjà « quelque chose de prévu ». Il ne faisait que lui mentir, encore et encore, et ça avait fini par le lasser... Quoique l'idée de le voir s'énerver comme il le faisait après chaque refus l'enthousiasmait cruellement, sans qu'il ne sache vraiment pourquoi. C'était en quelque sorte son plaisir coupable, de le faire sortir de ses gonds, puis de le calmer après avec ses mimiques boudeuses... Et en cet après-midi ensoleillé, pour se récompenser de... De... Enfin, peu importe, il décida de se laisser tenter et de mettre Jae Hwa sur les nerfs. Il retint un sourire, ne désirant pas lui exposer ses terribles intentions avant de les mettre en œuvre.

    Après avoir jeté un coup d'œil rapide à qui reposait sur la table du jeune homme, le plus vieux lui demanda poliment s'il pouvait prendre place. Les traits figés en une expression froide, Woo Jin souleva à nouveau ses épaules dans un mouvement ennuyé, ne lui laissant toujours pas le plaisir de l'entendre prononcer quelques mots. Quelques fois, il se sentait horrible de s'amuser ainsi à ses dépends, tant son interlocuteur semblait anéanti. Lui-même détesterait qu'on lui fasse un coup pareil, après tout... Mais c'était plus fort que lui, et il devait bien passer par là pour maintenir son image de détestable arrogant. Détournant le regard, il croisa les bras, visiblement irrité. Son assiette, toujours à moitié pleine, refroidissait peu à peu devant lui ; le blondinet ne voulait pas manger en sa présence, c'aurait été laisser tomber son masque l'espace d'une bouchée, et c'était beaucoup trop long. Jae Hwa s'assit finalement en face de lui, faisant fit de l'indifférence du cadet. À ses excuses, ce dernier prit finalement la parole sur un ton détaché:

    - Tu t'assois où tu veux, c'est pas comme si j'avais mon mot à dire.

    Puis le silence s'installa à nouveau, à peine troublé par les bruits environnants. Un malaise prenait peu à peu place, et bien qu'il tentait de ne pas y faire attention, Woo en était bien énervé. Son air toujours insolent flanqué au visage, il décida d'examiner celui du jeune homme, sans aucune discrétion, évidemment.

    Spoiler:
     

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
☆ before you met me

« i was alright but things were kind of heavy, you brought me to life ; now every february, you'll be my valentine » GUERLAIN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://b-t-s.forumotion.com/
Park Jae-Hwa
avatar
Matières : Sciences Humaines
Messages : 318

Mer 27 Juin - 18:21

L’indifférence. Cette personne n’exprime aucun intérêt. Aucun amour. Aucune crainte, ni aucun peur. Il est d’une insensibilité que je ne connais pas et qui m’est totalement inconnu. Ce silence si particulier qui s’installe de plus-en-plus entre nous me semble de très mauvais goût et se montre très pesant. J’ai bien peur que ça ne reste ainsi jusqu’à ce qui je quitte les lieux et que je m’éloigne de lui. Pourquoi ? Pourquoi est-ce qu’il n’arrête jamais d’agir de cette manière avec moi ? Me déteste t-il ou est-ce que c’est juste dans le but de m’ennuyer ? Après tout et d’après ce que j’ai pu comprendre, Woo Jin aime beaucoup jouer de mon impatience pour me rendre malade à sa guise. Il a dû, probablement, savoir que je ne supporte pas ce qu’il me fait, ce qu’il est en train de me faire. Je déteste qu’il m’ignore de la sorte, mais j’éprouve une certaine haine quand il se joue de moi.

Aucun regard échangé. Aucune parole prononcée. Je me sens particulièrement mal-à-l’aise. J’ai cette impression que si j’ose prononcer quelques mots en sa faveur, je serais immédiatement envoyé en direction des champs à des milliers de kilomètres. Il faut l’avouer, je ne peux me contredire en pensant que je ne connais que très peu de chose à son sujet. Dans me suis-je fourré ? Pourquoi lui avoir montrer qu’il ne m’était pas si indifférent alors que dès le début, il m’avait, plus ou moins, fait comprendre que je ne serai jamais le bienvenu et que ce soit en tant qu’amant, mais aussi comme ami. Je peux bien me mettre à creuser une tombe en cet instant pour y fourrer ces sentiments à la noix qui n’aboutiront jamais à quelque-chose d’essentiel que j’aimerais détenir. Pourquoi a-t-il fallut que je me sois retrouvé sur son chemin ? C’est comme si mon destin avait voulu me donner une leçon en ne croyant pas à tous mes rêves, sans doute était-ce pour me montrer encore un peu plus la dure réalité de la vie et que les choses ne sont pas si facile à atteindre. Mais tout cela, je le sais déjà. J’ai appris assez tôt à me comporter comme quelqu’un qui n’avait pas suivi les ‘bonnes règles de conduites’ dans les familles bourgeoises. D’ailleurs, j’avais toujours craché sur ses principes qui m’ont toujours donné la nausée. J’avais aussi fini par apprendre que même sans aucune richesse apparente, les gens peuvent se montrer très détestables. Malgré mon espoir d’entreprendre une conversation, même pour un bref échange, je ne fais face qu’à un visage rongé par l’indifférence la plus totale. C’est affreusement gênant ! C’est à croire que je n’aurai pas dû m’asseoir à cette table, que je n’aurai pas dû trainer en ville, que j’aurai mieux fait de rester dans mon lit et y dormir jusqu’à quatre heures de l’après-midi. Oui, j’aurai mieux fais…

• « Tu t’assois où tu veux, c’est pas si j’avais mon mot à dire. »

D’ôter d’un culot extrême que j’ai autrefois connu, je peux comprendre que je ne dois pas tarder à cette table. J’en viens à lâcher un soupire. Désespéré. J’ai eu beau me montrer amical, aimable, rien ne changeait. Il est toujours aussi froid que de la glace et j’en viens à me demander si derrière ce masque de fer ne se cache pas une âme plus adorable que ce ‘monstre’. Je me redresse et vient coller mon dos contre le dossier du siège moelleux où je me trouve. Je laisse un léger bruit d’agacement sortir innocemment d’entre mes lèvres et tourne la tête en direction de la vitre à travers laquelle je peux y voir les passants sans grande difficulté.

• « Faut le dire si je t’ennuies. On perdrait moins de temps ! »

Comme si lui donner des leçons allait le frapper ou, peut-être, le décider à me dire quelque-chose de plus aimable. Je finis par poser mes bras sur la table en face de son assiette et détourne le regarde en sa direction. Dieu, seul sait à quel point il est beau même avec ce caractère d’ours mal-léché et ce regard si insistant posé sur moi me gêne.

• « Tu ne manges plus ? »

Histoire de détourner un peu le sujet, ça fait quelques secondes que j’ai percuté qu’il ne touche plus à son assiette. Est-ce que je lui donne une sorte de nausée qui apparaît souvent lorsque quelqu’un nous répugne pour différentes raisons ? Je finis par tendre mon bras et attraper sa fourchette. Je plante à travers les dents de celle-ci un morceau qu’il avait préalablement découpé avant qu’il ne cesse de manger. J’apporte la nourriture à mes lèvres et déguste le morceau en reposant son couvert.

• « Désolé, j’ai faim ! »

Excuse idiote ou non, ça peut, peut-être me donner une preuve de plus sur ce qu’il pense réellement de moi. Je suis prêt à recevoir les plus immondes paroles en pleine tête.

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MYBOY ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheong Woo Jin
avatar
Matières : S. Humaines (Psycho., Japonais, Communications)
Messages : 487

Dim 8 Juil - 4:28

    Alors que Woo Jin le fixait avec autant d'insistance que s'il avait le visage recouvert d'une quelconque atrocité, son esprit finit par s'évader vers le monde des questionnements éternels et sans réponses ; pourquoi avoir subitement un coup de foudre insensé - évidemment qu'un coup de foudre était insensé - pour lui, sans raison particulière ? Il ne lui avait jamais adressé la parole avant que Jae ne l'aborde : en fait, il ne l'avait jamais vu avant cet instant. Bien sûr, il avait été détestablement froid à son égard, comme à chaque fois qu'il faisait de nouvelles rencontres... Cela n'avait-il pas suffit à le faire reculer ? Il devrait revoir sa technique, apparemment, elle défaillait, il n'arrivait plus à décourager les gens de venir vers lui. Au moins, il devait l'admettre, son prétendant étant plutôt persistant, ne semblant pas se décourager malgré ses échecs retentissants. Il ne devait pas être au courant. Ne devait pas savoir que son coeur ne lui appartenait déjà plus, qu'il avait bien suffisamment peur d'être brisé ainsi... Ou alors faisait-il semblant de l'ignorer, jouant les innocents. Pour mieux l'avoir ? Oui, sans doute. Peut-être même qu'il se jouait totalement de lui, feignant d'être follement épris de Woo pour le plaisir de l'avoir à son tableau de victoires, lui et sa gueule d'ange. L'idée le sortit de ses réflections et son visage se durcit, son regard se faisant bien plus cru.

    Un soupir débordant de désespoir et de lassitude s'échappa des lèvres de son interlocuteur après qu'il aie articulé ses premières paroles, qui étaient sans doute fortement en dessous de ce qu'il espérait. La phrase n'était ponctuée d'aucune méchanceté, aucun aggressivité particulière ; elle n'était que tristement plate, amorphe même désintéressée. Le plus jeune avait développé un talent d'acteur particulier... Mais il n'y avait qu'avec Jae Hwa qu'il arrivait à faire émaner autant d'insensibilité de sa personne. Son être entier puait la nonchalance et le détachement, tandis que ses paroles traduisaient un message bien clair : je m'en fous. C'était bien plus efficace que de le prononcer, plus frappant. Seulement, l'information ne semblait toujours pas se rendre au jeune homme assis en face de lui, qui venait de lui ouvrir tout grand la porte de la méchanceté avec sa provcation camouflée. Lui dire s'il l'ennuyait ? Il était peu probable que son inconscient ne l'aie toujours pas réalisé, avec les multiples efforts que le blondinet déployait pour le lui entrer dans le crâne. À nouveau, la tentation était irrésistible. S'armant d'un sourire adorablement craquant, il attendit que son regard ne revienne se poser sur lui pour s'y plonger froidement.

    - Bien, tu m'ennuies.

    Voilà, la bombe était lancée, les yeux doux amortissant le choc. Une partie de lui espérait qu'il se choque, qu'il l'insulte, qu'il l'accuse de ne posséder aucun coeur et valeurs morales, qu'il pète les plombs en plein restaurant ; une autre s'en voulait terriblement d'être tombé si aisément dans la méchanceté, chose que Woo Jin s'était promit de ne pas faire au départ. Il ne souhaitait pas lui faire de mal, il n'était pas cruel après tout... Vraiment Woo ? Ce petit jeu ne frôlait pas dangereusement la limite de la cruauté, perpétuellement tenté par celle-ci ? Le plus jeune allait se mordre la lèvre sous l'emprise de la culpabilité lorsque l'autre prit la parole, le replongeant dans son rôle.

    - En effet.

    Son ton déconnecté était revenu, accompagné du regard fuyant habituel. Après un moment, Jae tendit la main vers sa fourchette et attrapa le morceau qu'il avait déjà détaché du lot avant son arrivée, l'approchant de sa bouche pour l'engloutir. Eh, il avait l'air d'une soupe populaire peut-être ? C'était pas très poli tout ça ! Il fronça les sourcils, signe d'un mécontentement réprimé ; néanmoins, il poussa le plateau vers son cher prétendant, calculant toujours ses gestes.

    - Plus moi.

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
☆ before you met me

« i was alright but things were kind of heavy, you brought me to life ; now every february, you'll be my valentine » GUERLAIN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://b-t-s.forumotion.com/
♕Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

crumbs from your table ϟ ft. park jae hwa ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mangyo University :: Busan :: Le Centre-Ville et ses alentours :: Restaurant/Bars/Cafés-