AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Coup de foudre aquatique !



 

Partagez | 

Coup de foudre aquatique !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jung Du Na
avatar
Age du personnage : 25
Matières : Arts : Chant & Photographie
Messages : 198

Sam 9 Juin - 13:11

Wouah ! Je lève les bras vers le haut d’un air victorieux, comme un prince venant de vaincre le plus dangereux des dragons qu’il ait jamais vu. Sauf que pour moi, le dragon en question, ce sont mes devoirs. Après avoir réussi à convaincre – enfin persuader plutôt, une glace n’étant pas un argument rationnel – Hye Mi de s’amuser avec ses jouets plutôt que de me réclamer une autre histoire. Moi aussi j’aime beaucoup passer du temps avec elle mais il faut que je songe à mon travail scolaire ! J’ai beau être en Section Art, cela ne signifie cependant pas qu’il faut tout faire au talent ! Ajumma m’a d’ailleurs encouragée à ne pas me laisser distraire par la petite boule d’énergie et m’a affirmé que si elle voulait réellement une histoire, elle s’en chargerait. Je crois que jamais je ne pourrais la remercier assez pour ce qu’elle fait pour moi. C’est vrai c’est comme si elle devait s’occuper de deux filles à présent, donc mine de rien, je me sens un peu coupable à son égard. Mais même si parfois elle trouve que la situation est compliquée, elle est toujours heureuse d’avoir Hye Mi avec elle la semaine : comme ça, ni l’une ni l’autre ne sont seules quand je suis à l’université !

Je clos donc avec une certaine satisfaction mon cahier d’un coup sec et range mon stylo « spécial devoirs ». Je ne peux d’ailleurs pas m’empêcher d’observer avec admiration le beau temps à travers ma fenêtre : l’été approche, on le sent bien ! Et les vacances aussi ! Je regarde rapidement l’heure : j’ai terminé assez vite, on n’est encore qu’au début de l’après-midi. Hum, j’aimerais bien faire une petite sortie tiens, histoire de décompresser un peu ! Mon cerveau cogite rapidement : shopping ? J’ai déjà ma garde-robe pour l’été et je n’ai pas vraiment envie d’aller en ville non plus. C’est dans ces moments-là que je regrette un peu d’avoir laissé ma famille à la campagne pour aller à Busan. Là-bas j’aurais eu de l’air pu à volonté et des endroits où aller sans manquer de me faire écraser parce que je suis trop distraite. Mais bon, ce n’est certainement pas là-bas où j’aurais pu faire les études que je souhaitais et ce, dans une grande université de renom. Heureusement que j’ai bien travaillé pour avoir ma bourse !

Tout à coup, Ajumma entre dans la chambre, un sourire aux lèvres lorsqu’elle voit que j’ai fini de travailler.

« Nous allons au parc pour enfants avec Hye Mi, Nana. Il fait vraiment très beau. Pourquoi n’irais-tu pas à la plage ? »
« Très bonne idée Ajumma ! » J’approuve en me levant joyeusement de ma chaise.
« Tu pourrais même y aller avec ce jeune homme qui m’a rapporté les lys blancs tu sais… »

Alerte rouge. Elle parle de Myungie là. Oui, il est vrai que depuis la visite de ce dernier, elle croit dur comme fer que nous sommes ensemble. Chose totalement fausse bien entendu. Et depuis, elle n’arrête pas d’essayer de me tirer les vers du nez, persuadée que je ne lui en ai pas parlé, parce que j’aurais eu peur qu’elle l’assimile au père biologique de Hye Mi. Ça me paraît assez tordu je dois dire mais c’est bien là ce que son esprit s’est imaginé. J’écarquille donc les yeux de surprise, et bredouille en vitesse quelque chose qui ressemble à un « Non il doit être occupé. » ou « Je ne vais pas l’embêter. ». Bon sang Du Na, pourquoi n’es-tu pas capable de dire une bonne fois pour toutes : « Non ce n’est pas mon petit-ami. C’est juste un ami qui s’est porté volontaire pour jouer le rôle de Papa de Hye Mi. » ? Il faut bien reconnaître que peu de personnes seraient convaincues par cette explication. En tout cas, elle sort de ma chambre et après avoir fait un gros bisou à Hye Mi, je leur souhaite un bon amusement au parc.

Pour ma part, il faut encore que je me prépare pour la plage. Voyons voir… serviette, crème solaire, un livre, bonbons, portable… Il y a toujours tant de choses à préparer dans un sac de plage que j’en oublie parfois la moitié ! Je fais néanmoins preuve d’un effort surhumain pour ne rien oublier, car personne n’est là pour m’aider si jamais quelque chose me manque. Dur dur de se débrouiller seule ! Ce n’est peut-être pas plus mal que je vive chez ma tante, sinon j’oublierai constamment des affaires en partant en début de semaine pour l’université. Je pense aussi au plus important : le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. J’aurai très certainement l’occasion d’aller me baigner, car il fait plutôt chaud en plus. J’espère que la mer est à marée haute ! J’enfile ensuite d’autres [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] plus confortables pour aller à la plage. Je m’assure de vérifier que j’ai n’ai rien oublié, les lunettes de soleil sur le nez, puis ferme la porte derrière moi à clef.

L’avantage à Busan c’est que, même si on n’a pas de permis ni de voiture, on peut se déplacer facilement. Les bus il n’y a rien de tel ! Il est vrai que je serais bien embêtée s’il n’y en avait pas. Je serais obligée de toujours demander à Ajumma de me conduire lorsque j’ai envie de sortir. Ce qui ne l’arrangerait pas forcément en plus : elle aussi travaille donc elle n’est pas toujours à la maison. D’où le fait que Hye Mi doive parfois rester à la garderie le soir. Je pense bien que ça doit être dur pour la petite et je serais la première heureuse si ça pouvait se passer autrement. Mais pour le moment, on fait comme on peut pour qu’elle ait la meilleure enfance possible. Je descends à l’arrête de la plage rapidement et esquisse un franc sourire face à la vue qui s’offre à moi. S’il y a bien une chose que je suis sûre de ne jamais oublier c’est mon appareil photo ! On peut dire que c’est maladif mais c’est plus fort que moi : je ne peux pas sortir sans lui. Je capture donc presque instantanément le paysage avant de me diriger sans plus attendre sur le sable chaud.

J’installe tranquillement mes affaires, à commencer par la serviette, et enlève mes tongs : il n’y a pas à dire, sentir le sable fin sous ses pieds est vraiment très agréable. J’observe les environs, curieuse de voir ce que je pourrais prendre d’autre en photo, avant de me prélasser au soleil comme un lézard. Mon choix se fait sur les vagues de la mer et je dirige aussitôt mon objectif vers cette direction. Je fais plusieurs clichés avant de m’apercevoir que quelqu’un vient de sortir d’une des vagues. Curieuse, je regarde ladite photo où il apparaît et remarque avec étonnement que c’est un jeune homme aux cheveux bleus. Gnn ? Je cligne des yeux et regarde en face de moi : non je n’ai pas rêvé, il a bel et bien les cheveux bleus ! Et il semble totalement dans son élément en pleine mer. On dirait presque un homme poisson ! Je reste consternée devant cette vision avant de secouer vivement la tête. Pourquoi ne pas faire connaissance ? Je veux dire, je pourrais faire une superbe photo moi s’il veut bien ! Laissant mon appareil photo – je ne vais quand même pas lui demander franco s’il veut bien poser pour moi ! – je me dire vers lui, au moment où il sort de l’eau, tout trempé.

« Hey ! Salut ! Je t’ai vu nager et c’est plutôt impressionnant ! Tu n’aurais pas été un poisson dans une autre vie ? »

Bon, diplomatie et tactique zéro. En même temps, je ne vais pas essayer de me la jouer jeune fille qui parle avec retenue sinon c’est mort. En plus, on peut dire ce qu’on veut, mon tempérament de « campagnarde » est plus fort. Je n’ai pas peur d’aller voir les gens et ce n’est pas maintenant que je vais me mettre à réfléchir avant d’aller leur parler. Si Ajumma me voyait…

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ram Qyo Mû
avatar
Matières : Sciences
Messages : 67

Sam 9 Juin - 15:08

    Le soleil est au beau fixe, et le vent est frais. Les gens marchent, courent, se bousculent droit devant, moi je marche doucement, les écouteurs dans les oreilles, je n’écoute pas de musique, mais c’est uniquement pour que l’on me laisse tranquille. Les écouteurs ont cette faculté-là, et lorsqu’ils ne fonctionnent pas assez efficacement, je fais le sourd. En gros, impossible d’en placer une lorsque je n’ai pas envie de parler, c’est comme ça que ça marche avec moi.
    Tout en marchant, je lève la tête vers le ciel, et un petit sourire étire mes lèvres, laissant apparaître une petite fossette sur ma joue gauche. Un temps pareil, ce serait bête de manquer ça. Je rebrousse alors chemin, avec mon idée en tête : je retourne chercher mes affaires de plongée, la mer doit être sereine avec ce temps. C’est parfait. D’ailleurs, j’en jubilerai presque tellement je suis impatient de retrouver l’endroit où je me sens le plus à l’aise : l’eau.
    Pressé, je fourre toutes les affaires dans un sac et sors de chez moi, me [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] vers l’arrêt de bus la plus proche. Le trajet n’est pas très loin jusqu’à la plage, c’est l’avantage d’habiter à Busan. Une fois arrivé, je saute à l’extérieur du bus pour me retrouver sur la digue de la plage. Aussitôt, un énorme sourire éclaire mon visage. Lorsque je vois la mer, je suis comme un gamin, ça me rappelle tellement de souvenir, et l’eau me semble si familière maintenant que dire que je suis dans mon élément est un doux euphémisme qui ne reflète qu’à moitié la réalité. Ici, je me sens comme chez moi, c’est génial. J’enlève mes chaussures et les tiens d’une main tandis que je descends les escaliers pour rejoindre le sable chaud. Cette sensation, je ne pourrai pas non plus m’en passer. Toujours avec un sourire affiché sur le visage, je me cherche un petit coin asses éloigné, j’étends ma serviette et m’assieds dessus, j’enlève mes vêtements, pour ne garder que ma tenue de plongée. Je souris en me regardant, une fois prêt et je me dirige au pas de course vers la mer.
    Une fois dans l’eau, je mets mon masque et plonge dedans. Aussitôt, le silence et le calme m’envahit, ce sentiment si singulier qui me fait me sentir… A ma place, personne ne me voit, mais j’ai l’impression de tout voir. Les poissons qui frétillent, les algues qui dansent grâce à l’onde maritime, j’adore ce que je vois. Je plonge un peu plus profondément, observant tout ce qu’il m’est donné de voir, je ne m’approche pas trop près pour ne pas déranger, et continue de nager un peu plus loin. Au bout d’une petite heure, ma petite bouteille d’oxygène arrive à son terme, et je remonte à la surface, nageant vers la plage et sortant de l’eau une fois à destination.
    J’enlève mon masque le tenant à une main, et je défais ma combinaison et la laisse au niveau de mes hanches, pour que mon torse puisse sécher plus rapidement. Je passe une main dans mes cheveux, tandis que mes pieds peine parfois à avancer dans le sable mouillé : « Hey ! Salut ! Je t’ai vu nager et c’est plutôt impressionnant ! Tu n’aurais pas été un poisson dans une autre vie ? » Je la fixe un moment, surpris par cette approche… Peu commune ? Je m’efforce de sourire quelque peu :

    « Ah ah oui… Très certainement. Dis-je sur un air de ‘ah t’as essayé d’être drôle, ou je rêve ?’ sans en être vraiment conscient. Je m’en rends compte une bonne minute après, et grimace, embêté par le fait que j’ai pu éventuellement la vexer : Mais… je peux faire quelque chose pour toi peut-être ? »

    Toujours à proposer mon aide… Non mais sérieusement, je ne suis pas possible quand même. Enfin, ça continuera dans la logique de cette conversation qui a commencé bizarrement.
    Comment ça ma phrase est trop longue ? e__e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jung Du Na
avatar
Age du personnage : 25
Matières : Arts : Chant & Photographie
Messages : 198

Sam 9 Juin - 16:37

Il n’y a pas à dire je suis d’une nature vraiment incorrigible. Sans rire, je crois qu’on me faire la morale cent fois, il est peu probable que je retienne la leçon. Je ne sais pas si c’est plus parce que j’oublie vite ou parce que je suis têtue comme une mule mais il est sûr que j’ai du mal à appliquer les ordres qu’on me donne, notamment sur la prudence à avoir vis-à-vis des autres. Plusieurs fois je crois Ajumma a dû me traiter d’idiote. Une nouvelle fois, je viens de prouver cela. J’ai en effet pour le moment enfreint deux des trois règles primordiales que m’ont données Omma et Ajumma. La première c’est de ne jamais parler à un inconnu. Manqué. La deuxième c’est de ne jamais laisser Hye Mi parler à un inconnu. Elle n’est pas là, rien à craindre. La troisième et dernière règle c’est de vite partir quand un inconnu vient me parler. Loupé. Parce que si techniquement c’est moi qui suis allée lui parler, je ne risque pas de partir s’il me répond. Logique. Si Omma me voyait, je suis sûre qu’elle viendrait aussitôt m’attraper pour me ramener près de mes affaires, voire me ramener à la maison avec un joli sermon en bonus. A ses yeux, je dois être d’une imprudence inouïe je pense.

Mais de toute façon, je ne risque pas grand-chose ! Il y a quand même des gens autour. Si ce type était un psychopathe – ce que je ne pense pas du tout vu la surprise que lui cause mon approche – je ne pense pas qu’ils resteraient à le regarder m’enlever sans rien faire quand même. En somme, je ne vois pas pourquoi je devrais craindre ce jeune homme, à part m’envoyer bouler, il ne peut pas me faire de mal. De plus, quelqu’un qui aime faire de la plongée pour regarder les poissons ne peut pas être méchant non ? En voyant ses bouteilles, j’en déduis effectivement qu’il doit beaucoup aimer la mer. Il faut vraiment que j’arrive à le convaincre de me laisser le prendre en photo à sa sortie de l’eau ! Je ne sais pas vraiment quels arguments je peux lui sortir puisque je n’ai même pas l’option de lui proposer de l’argent : ma tante a certes un bon travail mais elle ne roule pas non plus sur l’or, sans quoi elle aurait directement engagé une nounou pour Hye Mi. Enfin bon, même si je dois le harceler jusqu’à la fin de la journée, j’aurais ma photo ! Voire même mes photos !

Visiblement ma « tentative de blague » a plus été foireuse qu’autre chose. En effet, le ton sur lequel il me répond me laisser présager qu’il n’a pas dû trouver ça très drôle. Tant pis, j’aurais essayé tout du moins. Je me pince nerveusement les lèvres, consciente de ma bêtise en m’apprêtant à essuyer un cuisant échec. S’il me remballe tout de suite, c’est fichu. Enfin, pour la première tentative je veux dire, je ne vais pas baisser les bras comme cela ! Je vais quand même réserver la carte « Mère désespérée qui voudrait montrer une belle photo à sa fille » en cas d’extrême urgence. Il va vraiment me prendre pour une folle sinon. Si ce n’est pas déjà fait, puisqu’en général, une jeune fille ne vient pas vous aborder comme cela. Encore moins quand on sort tout juste de l’eau. Je suis sûre que certains doivent me prendre pour un extraterrestre en ce moment même. Peut-être même d’ailleurs mon vis-à-vis en question. Quoi ? J’ai l’air si bizarre que cela ?

Mes yeux s’illuminent soudain lorsqu’il me propose son aide. Pourquoi, il ne le sait certainement pas encore, mais oui j’ai bien besoin de lui en quelque sorte. Là, je suis contente de ne pas avoir Hye Mi à côté qui aurait aussitôt réclamé son aide pour faire un château de sable. Tout le monde ne réagit pas comme son « Appa »… Allez Du Na ! C’est le moment de prendre ton courage à deux mains ! Mais… ne va-t-il pas me prendre pour une stalkeuse hystérique si jamais je lui demande direct ? Maybe. Enfin, je ne suis pas à ça près, de toute façon, je n’ai rien à perdre non ? Je ne le connais même pas en plus !

« Heuuu… en effet, je confirme un peu bêtement, j’aimerais savoir si… »

Pas le temps de finir ma phrase. Deux gamins passent par là et sur leur passage, il y a de l’eau qui m’arrive dessus. Oh my God… Il n’y a vraiment qu’à moi que ça peut arriver. Pourquoi dois-je être la seule idiote capable de se faire éclabousser au moment précis où j’ai une demande cruciale à faire ?! Je lâche un petit cri au moment où je reçois l’eau de mer, plus contrariée par sa fraîcheur que par son humidité. Eh voilà, j’en suis déjà à trembloter comme une feuille, coupée en plein dans mon élan. Super, je dois avoir vraiment l’air fine maintenant ! J’esquisse un petit sourire sans savoir vraiment pourquoi. Là c’est sûr, je dois avoir l’air d’une parfaite idiote, aucun doute là-dessus. Il y a des jours où on ne devrait pas se lever. Bon, ce n’est pas si dramatique, c’est vrai. Mais on va dire que ça n’arrange pas mon cas non plus. Reprenant un peu de contenance, j’essaie quand même de reprendre la parole.

« Je n’ai pas de chance on dirait ! Je rigole nerveusement, croisant les bras en me les frottant pour essayer de me réchauffer, il fait un peu froid là non ? »

Ou alors c’est moi qui suis vraiment frileuse. Possible. En tout cas, je tremble trop pour arriver à formuler clairement ma demande. Déjà qu’à la base ce n’est pas simple, il a fallu encore plus compliquer ! J’espère juste qu’il ne pas trop perdre patience. Pitié, s’il vous plaît, s’il y a quelqu’un qui m’entend, faites qu’il n’en ait pas déjà marre de moi, je vous en supplie !

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ram Qyo Mû
avatar
Matières : Sciences
Messages : 67

Mar 12 Juin - 16:47

    Je n’ai jamais réfléchit à ça, mais est-ce qu’il y a un magasin qui vend des bouteilles de plongée autour de la plage ? Si on garde un tant soit peu de logique, la réponse devrait être oui, mais les choses ont cette fâcheuse tendance à fuir la logique, alors forcément, moi je ne sais plus où donner de la tête.
    Je sors à peine de l’eau, que j’ai envie d’y retourner, mais à moins de vouloir rester avec un pauvre tuba à regarder les coquillages avec un maximum de… Dix centimètres, on dirait bien que je n’obtiendrais pas gain de cause aujourd’hui. Bon, ce n’est pas si grave, car j’ai quand même réussit à voir ce que je voulais. A mon sens les bouteilles ne durent jamais assez longtemps. Je rêverais de pouvoir respirer sous l’eau, qu’importe le temps que j’y reste. Pouvoir y nager sans rien de plus qu’un maillot de bain. Oui, dis comme ça, c’est louche. Mais c’est très sérieux, je trouverai un moyen. J’y travaille.

    A peine sorti de l’eau, une jeune femme me « saute » dessus. Oui, pas au sens propre hein mais j’ai encore les pieds qui subissent la marée… Simplement histoire de vous dire que j’ai dû faire au grand maximum, trois pas en dehors de l’eau. Si Ewon Bak était là, il me pousserait pour la draguer j’imagine, si c’était Kyung Jin, il me mettrait un coup de pied au cul pour que ça soit moi qui la drague. Dans les deux cas, je ne suis pas franchement gagnant. Donc cette demoiselle peut s’estimer heureuse d’être tombée face au plus calme des trois. On est tellement différents que parfois, on se dit que nous avons en commun, uniquement notre physique. Puis lorsque nous sommes tous les trois, je me rappelle enfin qu’il n’y a pas que ça. Nous sommes frères avant tout. Disons que… ça pèse dans la balance ? Enfin bref, là n’est pas l’important. Qu’est-ce qu’elle me veut ? Je veux dire, n’est-il pas évident que je suis… Tout mouillé ? « Heuuu… en effet, j’aimerais savoir si… » Je penche la tête sur le côté, attendant la suite patiemment :

    « Si… ? Mais décidemment, il semblerait que la chance ne soit pas du côté de cette demoiselle, deux enfants passent entre nous, éclaboussant au passage. Bon, moi je sors de l’eau ce n’est pas un problème, mais elle, c’est plus embêtant. Je fais la grimace, désolé pour elle, mais ne sachant pas quoi faire pour lui venir en aide. Un câlin ? Hm… Je doute qu’elle en soit ravie. De toute façon, ça n’arriverait jamais. Faut être lucide, déjà je n’ai quasiment jamais fait de câlin à personne, et en plus vu la tête qu’elle fait pour un peu d’eau, je vais éviter d’en rajouter une couche : « Je n’ai pas de chance on dirait ! Il fait un peu froid là non ? » Hm… C’est à moi qu’elle demande ça ? Moi qui sors de l’eau et qui est encore trempé de la tête aux pieds ?
    J’imagine que oui.

    « Tu n’as pas de serviette ? Je peux te prêter la mienne si tu veux, Dis-je en marchant jusqu’à l’endroit où je me suis installé, n’ayant même pas une fois deviné que si elle disait ça, c’était sûrement plus pour faire la conversation qu’autre chose. Une fois arrivé à bon port, je me retourne vers elle, et lui souris gentiment : En attendant tu ne m’as toujours pas dis en quoi je pourrais t’être utile. » Dis-je en prenant ma serviette et en venant lui mettre sur les épaules pour qu’elle n’ait pas froid, puis restant devant elle, à attendre qu’elle veule bien essayer de me dire ce qu’elle a.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jung Du Na
avatar
Age du personnage : 25
Matières : Arts : Chant & Photographie
Messages : 198

Mer 20 Juin - 16:29

Pourquoi ? Est-ce que quelqu'un sur Terre peut-il m'expliquer pourquoi la malchance s'acharne contre moi ? Pourtant, autant que je sache, je n'ai jamais été une méchante fille, au contraire, on m'a toujours dit que j'étais "stupidement gentille" d'ailleurs. Je ne me suis jamais amusée à jouer de sales tours aux autres, pas plus que je n'ai jamais cherché à me venger d'eux quand ils m'en jouaient. J'ai toujours été sage étant petite et je n'ai jamais rien demandé d'extravagant, ni exigé des tas et des tas de jouets, comme j'ai pu voir quelques filles le faire. Je n'ai pas non plus blâmé le père de Hye Mi quand il m'a abandonnée face aux mauvaises langues du lycée. Je fais même tout mon possible pour être une bonne mère et j'essaie de tout faire pour qu'elle ait une enfance heureuse et paisible. Je veille même à ce qu'elle soit bien polie et gentille ! Je ne cesse d'ailleurs pas de remercier Ajumma chaque jour et lui suis infiniment reconnaissante pour ce qu'elle fait pour ma fille et moi. Alors, pourquoi ?! Pourquoi diable le destin s'acharne-t-il sur moi ? Pourquoi, au moment même où je souhaite expliquer à ce jeune homme la raison de ma venue, faut-il que je sois trempée et frigorifiée ?

Je crois que je ne dois décidément pas avoir de chance. C'est sans doute parce que je n'ai toujours pas été au temple comme me l'a recommandé Omma la dernière fois que je l'ai vue. Voilà, j'ai oublié d'aller prier les dieux et aujourd'hui, ils me le font payer. Bon, je n'en suis pas vraiment sûre hein, j'ai toujours du mal à comprendre comment mes aînés peuvent se fier à de potentielles existences divines. A les attendre, j'ai presque l'impression de passer pour une hérétique. En fait, je ne sais pas. Je n'ai pas la moindre idée s'il y a vraiment des êtres supérieurs qui guident notre vie ou si nous sommes livrés à nous-mêmes. Pour tout dire, je n'y pense pas vraiment en fait, ayant bien d'autres choses à penser avec mon emploi du temps presque surchargé. Mais quand même, avoir autant de malchance, je me demande si je n'ai pas fait quelque chose de mal il y a peu de temps. Mentir auprès de ma pouponne ? Ah. Voilà. On veut me faire payer le mensonge du "Papa" de Hye Mi. J'aurais dû me douter que tôt ou tard ça me vaudrait une punition céleste.

Autant dire donc que je n'ai pas l'air très maligne à trembloter comme une feuille devant mon interlocuteur. Je ne connais toujours pas son nom en plus, soit dit en passant. Enfin, ceci dit, vu la honte que je dois me taper, ce n'est peut-être pas plus mal si nous ne faisons pas plus ample connaissance. J'essaie de décoller tant bien que mal ma robe blanche trempée - en plus il faut que je sois en blanc quand ce genre de truc m'arrive ! - observant avec une certaine gêne que du coup, on peut voir mon maillot de bain. Pauvre moi. Je ne sais pas si c'est par réelle compassion ou plus par pitié que le garçon aux cheveux bleus me propose gentillement sa serviette mais au moins, il n'est pas méchant ! Ou pas insensible. Bref, c'est une personne gentille alors, inutile de s'inquiéter Ajumma - même si elle n'en saura jamais rien je crois. Sans réfléchir au fait évident que j'ai bel et bien une serviette (oui le truc bleu et blanc là-bas avec mes affaires), je le suis juqu'à son emplacement, me frottant toujours les bras pour me réchauffer tant bien que mal. L'eau froide, je suis totalement contre.

Je relève la tête quand il me fait remarquer que je ne lui ai toujours pas fait part de mes intentions. Ah, oui c'est vrai, j'avais presque oublié le pourquoi du comment je me suis retrouvée à parler avec lui. Je réfléchis à la façon dont je pourrais lui expliquer la chose, les bras croisés et le visage complètement transparent de ma réflexion. Je sursaute lorsque je sens qu'on dépose quelque chose sur mes épaules : oh, une serviette ! J'analyse vite la situation et comprend qu'il a appliqué ses dires en me prêtant aimablement sa serviette. Gênée, je rougis de cette attention que je devine peu naturelle pour bien des gens. La tête baissée, j'enroule doucement ladite serviette autour de moi, m'enfermant dans un petit cocon qui me réchauffe peu à peu. Il n'y a pas à dire, je bénis celui qui a pensé qu'on avait besoin de se sécher en sortant de l'eau !

« Merci c'est très gentil. Je me sens mieux ! » Je dis avec une sincère gratitude.

Bon, maintenant, opération "convaincre un parfait inconnu de me laisser le prendre comme modèle". Il est gentil, il ne va pas m'envoyer sur les roses je crois. Enfin, après il n'aura peut-être pas le temps ou alors il n'aime pas les photos, bref, je ne peux pas non plus être sûre à 100% qu'il va accepter. Mais qui ne tente rien, n'a rien. Alors même si c'est un peu abuser de sa bonté, il faut bien que je me lance.

« En fait, je suis étudiante à l'université de Mangyo. En photographie, je crois bon de préciser, et à vrai dire, pendant que je prenais des photos de la plage, je t'ai aperçu, par pur hasard, en train de sortir de l'eau. C'est comme si tu ne faisais qu'un avec la mer, vraiment ! En fait, je t'ai même pris en photo sans faire exprès ! »

Pause. Bon, trève de bavardage, l'heure de la vraie parole a sonné. Enfin, je devais quand même lui expliquer pourquoi tout à coup j'ai eu la soudaine idée de vouloir le prendre en photo. Je ne crois que ç'aurait été vraiment attrayant sinon. Même si ça ne l'est peut-être pas plus pour autant d'un côté. Bref. Continuons sur notre lancée !

« A vrai dire, j'ai trouvé que l'effet rendait plutôt bien. Même très bien ! Je me demandais si tu accepterais que je te prenne en photo pendant que tu nages. Ou même juste pour la sortie hein ! Enfin, si ça ne te dérange pas bien sûr.»

Ce que j'espère vraiment. Bon, je ne vais pas non plus me mettre à faire les yeux de biche ou l'air de chien battu, c'est un peu trop grillable comme expression. Néanmoins, je pense que mon regard ne peut que trop bien lui faire comprendre que j'aimerais vraiment, vraiment, vraiment qu'il accepte. Et puis, ce n'est pas comme si je voulais juste le prendre en photo parce qu'il est très beau et ... je ferais mieux de ne pas penser trop fort tiens.

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ram Qyo Mû
avatar
Matières : Sciences
Messages : 67

Mar 26 Juin - 15:40

    J’ai parfois tendance à oublier que je ne suis pas tout seul sur cette plage, et peut-être que je… Dérange ?
    Je secoue la tête fébrilement : c’est stupide ça Qyo Mû, si la plage n’est pas à toi, elle est à tout le monde, alors tu fais ce que bon te semble et puis c’est tout.
    Pas faux, dans tous les cas, je ne m’attendais pas à ce que l’on me saute dessus à peine sorti de l’eau… Cependant, cette jeune fille ne semble pas méchante, plus maladroite qu’autre chose si vous voulez mon avis. –non ce n’est pas franchement à moi de donner des leçons.-

    Disons plutôt qu’elle attire la malchance ? Oui, voilà on peut dire ça, espérons pour elle que ce n’est juste pas son jour et qu’elle n’a pas à subir ça au quotidien, sinon la pauvre. Enfin, je ne sais pas vraiment pourquoi je me soucis de ça, car ce n’est pas mon problème au fond. Je passe une main dans mes cheveux, quelque peu embarrassé : elle me dit qu’elle veut quelque chose, mais elle ne m’explique pas quoi, dans ce cas, qu’est-ce que je suis sensé faire ? Dans tous les cas, elle a l’air de vraiment être gelée, donc dans un premier temps, je peux lui prêter ma serviette, histoire qu’elle se réchauffe un peu, et qu’elle se décide à me parler : « Merci c'est très gentil. Je me sens mieux ! » Un petit sourire en coin vient éclairer mon visage, je hoche doucement la tête :

    « Ce n’est pas grand-chose. » C’est marrant, nous avons l’air tous les deux aussi embarrassé l’un que l’autre.

    Qu’est-ce que je raconte, ce n’est pas drôle du tout, si on reste tous les deux coincés comme ça, on n’arrivera à rien du tout. Tout ce que j’espère, c’est qu’elle ne compte pas sur moi pour réchauffer l’atmosphère. Cela n’a jamais été mon fort. Mais à mon plus grand bonheur (si si !) elle semble enfin décidée à s’expliquer : « En fait, je suis étudiante à l'université de Mangyo. En photographie. » Ma tête se penche presque automatiquement sur la droite, et je la regarde avec une moue interrogatrice :

    « Mais… Encore ? » Je demande, l’incitant à poursuivre: « Et à vrai dire, pendant que je prenais des photos de la plage, je t'ai aperçu, par pur hasard, en train de sortir de l'eau. C'est comme si tu ne faisais qu'un avec la mer, vraiment ! En fait, je t'ai même pris en photo sans faire exprès ! » J’arque un sourcil, me demandant où est-ce qu’elle veut en venir exactement : Oh, je vois… Non, je ne vois pas du tout en fait, mais c’est pour éviter de passer pour un demeuré à l’écouter sans rien dire : « A vrai dire, j'ai trouvé que l'effet rendait plutôt bien. Même très bien ! Je me demandais si tu accepterais que je te prenne en photo pendant que tu nages. Ou même juste pour la sortie hein ! Enfin, si ça ne te dérange pas bien sûr.» Je croise les bras et la regarde sérieusement, je pointe la mer dans mon dos, tout en gardant mon regard fixé dans le sien : Donc… Si je comprends bien… Tu veux me prendre en photo quand je nage… Dis-je en réfléchissant toujours : Tu sais faire des photos sous-marine ? Oui, bon si elle me pose la question, j’imagine que oui hein : Enfin moi ça ne me dérange pas hein.. »

    Je hoche la tête doucement pour appuyer mes dires, me demandant en fait comment est-ce que tout ça va se terminer, c’est pas franchement courant comme genre de demande il faut dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jung Du Na
avatar
Age du personnage : 25
Matières : Arts : Chant & Photographie
Messages : 198

Lun 9 Juil - 14:09

Allez Du Na tu peux le faire ! D’ordinaire, je n’ai pas besoin de tourner trois fois ma langue dans ma bouche avant de me lancer, mais cette fois, c’est un peu différent on va dire. En fait, j’ai vraiment envie qu’il accepte donc je ne veux pas l’effrayer en passant pour une folle hystérique, voire stalker s’il est paranoïaque. Sérieusement, je veux avoir mes photos, même si je dois lui payer une glace, lui mettre de la crème solaire ou même essuyer ses pieds pour enlever le sable. Peu importe, du moment qu’il veut bien me laisser le photographier pendant qu’il nage, je suis prête à faire n’importe quoi. Bon, peut-être pas tout non plus, ramasser les déchets de la plage prendrait trop de temps quand même ! Mais quand même, je suis une fille têtue et déterminée qui ne se laisse pas abattre par un échec. Si ça peut le motiver, je suis même prête à le payer hein, poser n’est pas souvent gratuit après tout ! Sauf avec Ri Han mais lui il est gentil #PAN#. Bref, je suis donc prête à pas mal de choses pour le faire accepter ma proposition. Maintenant, je n’ai plus qu’à me lancer !

Je commence donc par le début, histoire de placer le contexte. Oui parce que si j’étais une simple passante avec une envie soudaine de prendre des photos, ça aurait moins professionnel quand même. Or, c’est du sérieux ! Je vais prendre des clichés pour de vrai, comme une vraie photographe ! J’ai un matériel d’expert même attendez, je sais prendre des photos sous l’eau moi, hahaha ! En même temps, proposer à quelqu’un de le prendre en photo en train de nager sans savoir faire ça… oui c’est un peu paradoxal on va dire. Enfin, il n’a pas vraiment l’air de voir où je veux venir donc je poursuis mon petit discours argumenté improvisé. Il ne faut pas non plus que je passe pour une politicienne qui essaie de l’embobiner hein, je ne suis pas comme ça ! Ce n’est pas mon genre de faire du blabla pour profiter des gens d’abord ! C’est même plutôt souvent l’inverse avec moi, hum. Bref, je déballe exactement ce que je voudrais et attend sa réaction avec grande impatience. Mon stress augmente quand il croise soudain les bras, prenant un air bien sérieux tout à coup. Ah, ne me dites pas qu’il l’a mal pris ! S’il vous plaît !

J’expire un grand coup lorsque j’entends sa réponse. Ouf ! Il n’est pas contre, il a même dit que ça ne le dérangeait pas ! Hallelujah ! J’esquisse un sourire joyeux, ravie qu’il ait accepté ma proposition. Je vais pouvoir avoir un modèle aquatique exceptionnel ! Bon après, il faudra aussi que je lui demande son autorisation pour utiliser les clichés si je les trouve bons – ce qui est très fort probable – pour les utiliser en cours. Ah, je lui sauterais presque au cou tellement je suis contente ! Presque.

« Génial ! Ça me fait vraiment plaisir que tu acceptes ! Oui, ne t’en fais pas, je sais prendre des photos sous l’eau. J’ai tout amené avec moi en plus. Heu… , je réfléchis un instant, tu m’attends un moment : je vais juste prendre mon matériel dans mes affaires, je n’en ai pas pour longtemps ! »

Aussitôt dit, aussitôt fait. Je cours à moitié comme une folle en direction de ma serviette et du reste de mes affaires de plage pour aller chercher mon appareil réflex étanche, spécialement réservé aux photos sous-marines. Eh oui, je ne plaisante pas quand il s’agit d’avoir le matériel nécessaire pour faire de bonnes photos. Heureusement qu’il y a Noël et les anniversaires pour ça, je doute qu’Ajumma ait bien voulu m’en acheter un en temps normal sinon. Soit, j’aurais trouvé le moyen de la convaincre que c’est important pour mes études, mais bon. Au moins, cela m’a évité bien des débats et d’insister chaque jour pour l’avoir, c’est certain. Vite, ensuite, j’entreprends d’ôter ma veste en jean et ma robe blanche : si je vais dans l’eau, je ne vais pas y aller toute habillée ! Une fois en maillot de bain, je passe la sangle de l’appareil autour de mon cou, afin d’être sûre de ne pas le perdre. Je suis tellement douée que ça pourrait m’arriver sans problème, c’est sûr. Je vérifie également que les piles sont encore suffisantes et qu’il reste suffisamment de mémoire. Ce serait bête d’être interrompus pour cela !

Je reviens ensuite aussi vite que je suis partie vers le jeune homme aux cheveux bleus – couleur qui lui va vraiment bien à vrai dire, les couleurs flashy sont plutôt cools, j’y songerai tiens – espérant ne pas trop l’avoir fait attendre. Non, sincèrement, j’espère ne pas avoir été trop longue, alors que je le nécessite déjà pour prendre des photos ! Il n’avait pas quelque chose de prévu d’ailleurs au moins ? Ça m’étonnerait, on n’annule pas comme ça son programme pour une inconnue, aussi pleine de bons sentiments puisse-t-elle être. Ou alors il est vraiment très gentil.

« Voilà je suis prête ! J’annonce joyeusement, même s’il a dû le voir, au fait, moi c’est Du Na. Jung Du Na. »

Non, je n’ai pas fait exprès d’imiter James Bond, c’est faux ! èé J’avais juste oublié de donner mon nom de famille la première fois ! Et ce n’était pas intentionnel ! Non sérieusement, j’ai l’allure des agents secrets super classe moi ? Je ne crois pas non, je dois plus faire touriste égarée qu’autre chose. Enfin, ce ne doit pas être si terrible sinon il m’aurait fuie comme la peste je suppose. Sinon il est vraiment trop, trop, trop gentil. Mais en tout cas, j’espère qu’il n’est pas trop mal à l’aise : quand on n’est pas habitué, se faire prendre en photo est souvent très intimidant. Mais il ne faut pas : je suis gentille et pas bourreau de travail moi !

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ram Qyo Mû
avatar
Matières : Sciences
Messages : 67

Sam 1 Sep - 16:38

    Bon, c’est vrai que je ne m’y attendais pas trop à celle-ci, je ne suis pas franchement le plus narcissique des trois, et même si avec ce style extravagant, tout le monde le croit, ce n’est pas vrai du tout. Le plus calme, le plus effacé… Coucou c’est moi, c’est Qyô Mu !
    Je n’ai pas à me plaindre au moins, c’est vrai que ma vie est loin d’être des plus palpitantes, mais au moins, je me tiens loin des ennuis. Même s’il y a un tout petit détail que je n’arrive pas à comprendre par moment, c’est cette manie que les ennuis ont de venir à moi alors que je fais tout pour m’en tenir éloigné. C’est fou quand même, non ?
    Du moins, aujourd’hui ce n’est pas vraiment quelque chose de mal qui arrive, c’est même plutôt sympathique comme idée, c’est juste que je me demande comment ça va réagir là-dessous… Je veux dire, il y a quand même une petite différence entre : Je nage et je me fais oublier, personne ne fera attention à moi, et je nage avec une photographe tout prêt. Aussi mignonne soit la photographe.
    Je secoue la tête, ce n’est pas franchement le moment de penser à ça. Même pas du tout je dirai… Il y a vraiment des fois où je pense trop. Je ne suis pas un très grand bavard en temps normal, mais bon dieu, dans ma tête c’est un vrai foutoir, impossible d’y mettre de l’ordre.
    M’enfin… « Génial ! Ça me fait vraiment plaisir que tu acceptes ! Oui, ne t’en fais pas, je sais prendre des photos sous l’eau. J’ai tout amené avec moi en plus. Heu… tu m’attends un moment : je vais juste prendre mon matériel dans mes affaires, je n’en ai pas pour longtemps ! » Je penche la tête sur le côté, surpris par cet enthousiasme sorti de je ne sais où. Mais c’est plus amusant qu’autre chose en fait. Sans crier gare, un petit sourire éclaire mon visage.

    « Prends ton temps, je suis pas aux pièces, dis-je en hochant la tête. Pourquoi j’ai dis ça ? Je sais pas, dans ma tête ça sonnait pas trop mal, mais une fois sorti de ma bouche, je me sens pousser des ailes de plouc. Il n’y a qu’à moi que ça pose un problème ? Visiblement oui, parce qu’elle ne semble pas plus surprise que ça. Je finis enfin par tilter sur un petit détail : Ton matériel… ? » Donc j’ai affaire à une professionnel ?

    Quelque peu surpris, j’arque un sourcil, mais attends qu’elle revienne tout de même, c’est que je suis un gentil garçon moi. « Voilà je suis prête ! au fait, moi c’est Du Na. Jung Du Na. » Je la regarde de haut en bas et ris doucement, effectivement elle a vraiment tout le matériel qu’il faut. C’est d’ailleurs assez surprenant, mais bon, ça promet d’être intéressant, je suis curieux de voir ce que va donner une photo prise sous l’océan, je ne me suis jamais vu « nager » à proprement dit, alors pourquoi pas après tout ?

    « Je vois ça, une vraie pro… dis-je en souriant à moitié, puis lorsqu’elle se présente j’ai une impression de déjà vu. James Bond ? J’arque un sourcil, puis secoue la tête, le soleil tape peut-être un peu trop fort. Quoi qu’il en soit : Enchanté, moi c’est Qyo Mû ! Je referme ma combinaison, et me tourne vers l’océan, Allons y ? Doucement mais sûrement, je fais marche arrière et me retrouve les pieds dans l’eau, ayant remis tout mon matériel en place, je n’ai juste qu’à mettre le masque en place, et c’est parti pour un tour… Je commence alors à nager, attendant qu’elle fasse de même : Ca va aller ? » Question bête, mais qui peut toujours s’avérer utile, qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♕Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Coup de foudre aquatique !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mangyo University :: Busan :: La plage-