AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Amen. IM SOO MEE. end.



 

Partagez | 

Amen. IM SOO MEE. end.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Im Soo Mee
avatar
Age du personnage : 27
Matières : Mathématique - Biologie - Medecine - Physique&Chimie + Lettres modernes&anciennes.
Messages : 32

Lun 25 Juin - 20:09

Im Soo Mee
Feat. Yoon Bo Ra (SISTAR)

Surnom: Mimi Age: 22 ans Date de naissance: 28 Décembre 1989
Groupe: Étudiants Section Scientifique Matières: Mathématique, Médecine, Biologie , Chimie&Physique. Matière facultative: Lettres modernes&anciennes. Boursier: Oui [x] Non [] En quelle année: Termine sa deuxième année. Orientation Sexuelle: Nonnesexuelle (officieusement bi) In Love: Avec dieu... huhu....
More: - Soo Mee vit dans un couvent, ce qui explique qu'elle ne soit qu'en seconde année malgré son âge.
- Elle dessine des mangas depuis qu'elle est enfant, le personnage lui ressemble et vit un peu la vie qu'elle aimerait vivre, prenant les décisions qu'elle n'a jamais osé prendre. Ajoutons que secrètement, elle dessine aussi des hentais et du yuri.
- Elle est abstinente depuis presque quatre ans.
- C'est un génie du violoncelle, elle a commencé à quatre ans et donnait des concerts durant sa jeune enfance et le début de son adolescence avant de tout arrêté après un accident. Elle ne joue plus, même si elle a toujours son instrument chez elle, beaucoup de vidéo d'elle enfant jouant sur scène ou chez elle circule sur le net, ce qui lui a valut une petite réputation à son arrivé à l'université.
- Elle est accro au lait de soja.
- Artiste dans l'âme, elle écrit souvent (des poèmes, "romans" , Nouvelles etc) et à surtout était danseuse dans le passé, ses parents tenaient à ce qu'elle diversifie ses talents (ou plutôt à ce qu'elle en ait un maximum) , résultats en parallèle à la musique ils l'ont aussi inscrite à des cours de danse, très jeune (4 ans) et elle était extrêmement douée... En vérité, elle a même fait de nombreux "concours" de danse en pleine rue, des dance battle comme on dit, elle dansait avec des anonymes, la nuit, dans des entrepôts ou même en pleine rue, durant son adolescence et en plusieurs mois elle s'est fait un nom dans le milieu ... Malheureusement, ses parents l'ont apprit et elle a dut arrêter, depuis elle ne danse plus.
- Elle a quelques tics étrange, comme toucher trois fois un objet ou une personne... le 3 semble être un nombre important pour elle, elle fait souvent trois fois une chose alors qu'une seule aurait suffit. Cela dit, elle se soigne.
- Elle a très peur des chats.
- Elle aime les choses colorés.
- Elle aime les garçons avec des coupes ou des couleurs de cheveux étranges.
- En parlant de garçon, si vous voulez la mettre dans votre lit, faite du rap, du beatbox ou simplement la "danse du robot" et ce sera dans la poches, si vous êtes doués bien sur.
- Elle déteste les bonbons entourés de sucre, leur texture la rends malade, leur simple vus peut la mettre dans un états d'énervement assez drôle.
- Elle a toujours une peluche dans son sac, une sorte de chat patchworks dont elle s'est prit d'affection il y a bien cinq ans. Il s'appelle Bernard (allez savoir pourquoi) et il a une vie trépidante, elle le prend en photo dans divers endroits, Bernard à la plage, Bernard sur un banc, Bernard près d'une fontaine, comme la série de livre Les Martines vous savez?... Bref, ça l'éclate et elle n'aime pas qu'on le touche.
- C'est fou, mais elle rap depuis quelques années et elle n'est pas si peu douée que ça, je dirais même qu'elle a un certain talent, comme dans la plupart des domaines artistiques! Évidemment, c'est un secret, cela dit, imaginez un peu le succès si elle sortait un album ; La nonne rappeuse, LIKE A BOSS.


Psychologie:
Pieuse, délicate, tendre, voilà tout ce qu’elle n’est pas. Le hic, c’est qu’elle s’efforce de faire croire qu’elle l’est, pas pour gruger son monde, pas parce que mentir ça « la fait kiffer », non, elle le fait simplement parce qu’elle considère qu’elle le doit. « Si tu veux avancer dans la vie ma fille, il faudra apprendre à être invisible » , voilà le genre d’encouragement que lui lançait sa "mère" (notez les guillemets) tous les soirs avant d’aller se coucher et tous les matins avant d’aller à l’école, c’était sa façon à elle de motiver ses enfants et surtout Soo Mee qui était « un cas spécial à surveiller » selon elle. Quoi qu'il en soit, elle a vite adhéré aux idées de sa mère, résultats, quand on voit Soo Mee aujourd’hui on se dit que c’est une fille très sympa, avenante, altruiste, douce, discrète qui n’aime pas s’imposer et qui passe sa vie à étudier, alors qu’au fond, elle n’est que la moitié de tout ça, et encore. Oui, Mimi est quelqu’un d’adorable, qui aime aider les autres sans récolter les moindres lauriers, mais elle est loin d’être aussi réserver qu’elle le laisse croire, en fait, dans sa tête, il se passe toujours le contraire de ce qu’elle fait avec son corps. Exemple simple et concret ; Si deux types se mettent à se battre sous ses yeux, elle va lancer des regards faussement outrés, elle va faire comme si elle était choqué de cette scène, alors que dans sa tête, une voix, la sienne, va raisonner à travers chaque parcelle de son corps en hurlant « VAS Y DÉFONCE LUI LA TRONCHE! ». Vous voyez Haruno Sakura dans les premiers épisodes de Naruto? Cette fille, bonne élève, presque parfaite, qui fait toujours genre « faut faire les bon choix » alors que dans sa tête on voit la Bad Sakura applaudir les mauvaises actions de ses camarades? Ben Soo Mee, c’est la Sakura du monde réelle. Elle aime le combat, elle aime l’insolence, elle aime le danger et les grandes gueules, mais elle ne s’autorise pas à l’être, parce qu’elle croit dure comme fer qu’être elle-même, ce serait mettre un terme à toute perspective d’avenir. Faut dire que si elle s’écoutait, elle serait surement un peu dépravée sur les bords, violente, beaucoup trop franche et sans parler de son amour du risque qui aurait de grande chance de la faire tuer très vite, bref, elle l’a comprit, être la vrai Mimi ne lui apporte que des emmerdes et aucune chance de survit, alors elle s’impose ce caractère si stricte.

Évidemment, ce n’est pas non plus une chieuse nonne avec qui on peut rien faire, c’est vrai que durant sa première année au couvent elle était à fond dans les doctrines de l’église et suivait les règles aveuglément, mais depuis son entrée à l’Université, les choses ont quand même un peu évolué et même si elle cache toujours une partie de ce qu’elle est, la belle garde quand même un semblant de sa vrai personnalité. Elle aime rire et faire rire les gens, elle a beaucoup d’humour et sa maladresse est en général une source de sourire inépuisable, elle ne dit jamais non à une sortie entre amis, même si elle va rarement en soirée et qu’elle ne boit pas d’alcool, elle reste quand même une fille énergique et pleine de joie, qui se contient tout le temps mais qui peut vite se lâcher , un peu, lorsqu’elle se retrouve avec les gens qu’elle aime. Loufoque, Soo Mee a des passe-temps parfois étrange, elle prend par exemple beaucoup de photo avec son téléphone portable, des photos pas toujours très intéressantes… Un nuage, une fleur perdu au milieu de nulle part ou simplement une route, elle se stoppe sans crier gare et immortalise des moments de la vie quotidienne. Artiste, elle aime aussi la solitude, pour écrire, dessiner, s’évader.

Finalement, le seul mensonge de sa vie, c’est sa retenue et sa réserve, d’ailleurs, elle laisse parfois la « vrai elle » montrer le bout de son nez dans certaine situations, notamment quand elle est témoin d’une injustice, là elle peut faire front à une fille sans se poser de question, se tenir face à elle, laissant penser qu’elle va lui foutre sur la gueule, mais elle se reprend très vite, se rappelle qu’elle ne doit pas être « la vrai mimi » et résultat, elle se fait taper dessus sans réagir. Victime à temps plein, beaucoup d’étudiants ont comprit que quoi qu’on lui fasse, elle ne réagira pas, résultat, elle est la petite souffre-douleur de pas mal de personne. Blagues douteuses, bousculades, moqueries en publqiue, voir pire, on ne lui épargne rien puisqu’elle ne dit jamais « stop ».

Soo Mee est en réalité prisonnière d’une vie dont elle n’a pas voulu, prisonnière d’une personnalité qui l’exaspère, car elle n’a pas d’autre choix, on la poussé à prendre ses chemins là et aujourd’hui, elle n’a plus vraiment le courage, ni même la motivation de changer de route, d’être différente, simplement parce qu’elle s’est habitué à regarder les autres vivre leur vie, à rêver la sienne et à être le second rôle de sa propre histoire.


Apparence:
Physiquement? Autant être honnête, c'est un canon. Faut dire qu'elle a longtemps fait de la danse de façon très intensive, jusqu'à entrer au couvent, étrangement la danse est interdit aux "nonnes" ... Enfin bref, elle a un corps plutôt avantageux, c'est un fait, elle a des jambes de déesse, un ventre plat et une poitrine tout à fait dans les normes et je dis ça de façon totalement objective et franche. En général, elle préfère lisser ses longs cheveux, quant à leur couleur, elle varie souvent sans exagération, elle les éclaircis parfois mais jamais de couleur criarde même si un jour elle a tenté le rouge paprika, encore une fois, c'est moyennement passé au couvent. Elle a un visage fin et son sourire est assez communicatif. Quant à son look, officiellement elle quitte le couvent en tenue sombre et vraiment très sobre, mais en réalité, elle se change tout les matins chez une amie, elle ne met pas de tenues provocantes bien sur, cela dit, elle aime la mode et essaie de porter des choses qui lui plaisent sans forcément tapé dans le trop sexy.


Histoire:
C’est en Afrique du Sud que Soo Mee à vus le jour, sa mère était en effet à moitié africaine et son père coréen, ils se sont rencontrés alors qu’ils défendaient une réserve animal en phase d’être fermé… Oui, ils ont toujours été assez écolo, baba cool, green peace, vous voyez le genre, ils voyageaient à travers le monde pour défendre les dauphins, pour se battre contre la déforestation etc. etc. A un an, Soo Mee était déjà dans le feu de l’action, on la voit sur certaines photos, habillé avec une jupe en feuille à côté d’une tonne de gens complètements nus, militant à leur façon pour le sauvetage d’un Rhinocéros condamné à mort au fin fond du Nepal. A deux ans, c’est sur un bateau, en train de jouer avec un filet de pèche à deux centimètre du bord qu’on peut la voir prendre la pose et à troisième, on la voit en larmes, en train de regarder ses parents se faire arrêter au japon après avoir « attaqué » certains pêcheurs de dauphins et autre mammifères en voix d'extinction… C’est en recevant cette photo que son oncle paternel à comprit qu’il fallait agir et que laisser cette petite fille aux mains de ses parents risquait grandement de compromettre ses chances d’avenir. Ses parents n’ont pas vraiment réfléchit longtemps avec d’accepter sa proposition, ils aimaient leur fille plus que tout, c’était un fait, mais ils ne désiraient pas changer de vie, trop jeune pour arrêter leur manifestation maintenant, trop déterminée pour laisser faire les choses. Ce fut difficile, mais pour l’avenir de So Mee ils décidèrent de la confier à son oncle et à sa tante, deux parents sans histoire, vivant dans un quartier bon chic bon genre et travaillant dure pour maintenir leur statut sociale plus ou moins élevé. La nouvelle vie de Im Soo Mee put commencer.

Je me demande ce qu'aurait été ma vie si mes parents m'avait gardé près d'eux... Peut-être que je serais devenue une sauvage , une membre active de green peace qui ne s'épile jamais et qui passe sa vie à boire du lait soja... Remarque, ça je le fais déjà, c'est pas mal quand même...

Malgré la distance, ses parents ne perdirent pas le contacte avec leur fille, ils l’appelaient presque une fois par mois et elles recevaient souvent des photos d’eux, alors oui, c’était difficile pour cette petite fille de vivre loin de sa mère et de son père, mais au fil du temps, elle se fit à cette situation qui n’était pas si dramatique que cela au fond. Elle savait qu’ils ne la détestaient pas et que c’était même par amour qu’ils avaient prit cette décision… Mimi ne leur en voulait pas en somme, par contre, elle aurait bien aimé qu’ils choisissent une autre « famille d’adoption ». Son oncle et sa tante n’étaient pas des êtres abjectes et cruels, heureusement, toutefois, ils étaient du genre bon chic bon genre, très pieux et aimant maintenir les convenances. Son oncle, Hyung Ki, était un avocat réputé, il ne gagnait pas des millions mais il gagnait tout de même très bien sa vie, subvenant au besoin de sa famille et à l’entretient de son immense maison en banlieue chic. Sa tante, Ae Cha, était mère au foyer, elle s’occupait de ses quatre enfants, en plus de Soo Mee, et faisait tout pour être la parfaite épouse, elle voulait aussi voir sa progéniture dans les hautes sphères de la société, alors les études et surtout les activités « de riche » c’était une obligation chez eux… C’est pour cela qu’elle fut inscrite très jeune à des cours de danse et surtout de musique, deux domaines dans lesquels elle démontra un réel potentiel, pour ne pas dire un talent exceptionnel, surtout pour la musique. A quatre ans elle jouait déjà du violoncelle, à sept, elle donnait des concerts à travers Séoul, à huit, ce fut à travers le monde. Elle était célèbre dans le domaine de la musique classique, on saluait son génie, on saluait son talent, on saluait sa parfaite éducation… Parfaite, c’est le mot qui convient en effet, car si elle était une artiste, elle restait surtout une jeune fille endoctriné par les idées de sa tante, incapable de s’imposer malgré ses envies, prisonnière non pas d’une vie, mais simplement d’elle-même, ce qui est bien pire….

A l’époque j’étais jeune, mais ma tante m’avait déjà répété des centaines de fois qu’il fallait que je sois parfaite, que je ne devais pas m’imposer, que je devais être discrète et d’accord avec tout ce qui se passait autour de moi. Ne pas avoir d’opinion, c’était ça le plus dure… Peu importe que je sois devant un type qui raconte que l’abolition de l’esclavage était une erreur, je devais acquiescer, dire « oui vous avez raison », alors que dans ma tête j’avais juste envie de lui hurler que c’était un gros con et de lui lancer mon verre de Champomy à la gueule… Mais je pouvais pas, j’avais trop peur de vraiment tout perdre parce que ma tante m’avait bien fait comprendre que si j’ouvrais ma bouche pour dire autre chose que « oui vous avez raison » je ne pourrais plus faire de musique, je ne pourrais plus danser et je passerais ma vie à enchainer les petits boulots sans intérêts… J’étais peut-être intelligente malgré mon âge, mais je restais une gamine influençable, alors je l’ai crus et c’est à ce moment là que je me suis habitué à être quelqu'un d’autre, à cacher une partie de moi-même. Au fil des années, ce n’est plus la peur qui me poussait à faire ça, mais simplement l’habitude… Comme un tic dont on n’arrive pas à se débarrasser et dont a même plus conscience au bout d’un certains temps…

Le Succès et la richesse étaient au rendez-vous, ont payés des fortunes pour voir le prodige coréen jouer sur les scènes des plus beaux opéras, Soo Mee vivait une vie de faste et de paillettes , mieux encore, le fait de voyager lui permettait parfois de voir ses parents, parents qu’elle ne voyait qu’une fois par ans normalement, pendant deux ou trois semaines durant un voyage humanitaire au bout du monde. Elle adorait ça, mais elle aimait encore plus être une source de fierté pour eux et voir des étoiles dans les yeux lorsqu’elle jouait, c’était le plus beau cadeau qui soit pour elle. Les années ont passés plus vite qu’elle ne l’aurait imaginé et son talent n’a pas flétri, au contraire, il s’est affiné, il est devenu plus assuré et même si les concerts se faisaient moins nombreux à cause des ses études, elle restait une violoncelliste demandé… Pas que d’ailleurs… La danse avait aussi prit une certaine importance dans sa vie jour après jour, sa tante voulait diversifier ses talents, Soo Mee, elle, s’évadait en dansant, s’appropriant son corps, l’acceptant mieux que dans le passé. Elle postula même pour rentrer dans une école de danse classique plutôt réputé , celle de l’opéra de Paris, la belle fut accepté et elle y étudia pendant presque deux ans, mettant un peu entre parenthèse son talent de violoniste, sans pour autant l’oublier.

Je jouais toujours du violoncelle à l’époque, j’arrivais pas à m’en détacher, jouer du cet instrument c’est vraiment quelque chose de spécial pour moi, alors évidemment, à ce moment là, je voulais me donner à fond dans la danse classique, mais je continuais de donner quelques concerts ici et là, de temps à autres et je crois que vivre loin de mon oncle et ma tante pendant deux ans, ça m’a permit de m’émanciper un peu… Je voyais les choses différemment, ne plus les avoir sur le dos c’était un soulagement et je vous dis pas toutes les conneries que j’ai fait à Paris. Sexe, alcool... sexe… J’avais que quatorze-quinze ans à cette époque, mais j’avais l’impression d’en avoir vingt, de pouvoir tout faire, d’être un condamné à mort qu’on venait de libérer… Tout était génial, tout était mieux... Mais tout ça n’a durait que deux ans… Après, mon oncle a voulu que je revienne à Séoul, ils avaient plein de projet pour moi, ils me voyaient célèbre, devenir Idole, faire partie d’une grande maison de disque, ils voulaient vraiment me pousser vers le chemin de la gloire et apparemment, celle que j’avais dans le monde du classique n’était pas suffisante. Je m’étais émancipé, mais eux, ils me faisaient toujours un peu flippé, enfin, ils étaient comme des parents autoritaires vous voyez, et un gamin qui a toujours vécus avec des parents autoritaire, ben ça s’amuse pas à s’insurger parce qu’il a perdu sa virginité… Alors j’ai quitté Paris, à contre cœur, et je suis revenue « chez moi » … enfin chez eux.

A son retour, Soo Mee a rapidement reprit ses mauvaises habitudes, se soumettant sans problème à l’autorité de sa famille. Son oncle et sa tante rêvait de la voir devenir une grande artiste reconnue à travers le monde, alors ils ont commencés à la pousser davantage pour qu’elle devienne la meilleure. Plus d’heure de danse, plus d’heures de violoncelles et même des cours de langue pour anticiper son succès au-delà des frontières coréennes. Elle dormait trois à quatre heure par nuit, elle n’avait presque plus de vie, elle souffrait physiquement et tout ce qui la faisait vibrer dans le passé devint une corvée au fil du temps… Elle eut tout de même une bonne période l’année de ses 17 ans, éphémère mais réelle... Un jour, elle tomba par hasard sur des danseurs de rue, au début, soyons honnêtes, elle s’intéressa à eux parce que ce genre de type l’ont toujours fait craquer, cela dit, la belle a commencé à aimer l’ambiance et si au début elle était juste spectatrice, certains amis qu’elle s’était fait la poussèrent à tenter le coup… Juste une fois... Pour voir...

Ça a été un feu d’artifice la première fois que j’ai dansée dans une « Battle » … Les sensations, l’ambiance, tout était comme j'en rêvais et en plus, j’étais pas si nulle que ça… Pendant des mois après mon premier soir j’ai mentit à mes « parents », j’ai arrêté de suivre assidument mes cours de danse et j’allais rejoindre ses autres danseurs amateurs plus doués que beaucoup de professionnelle que j’avais vus jusqu'ici. Je restais réservée, mais une fois sur la piste les choses changeait, je devenais juste une danseuse et j’oubliais tout le reste, je m‘éclatais, je me sentais libre… Sauf le soir où ma tante m’a suivit et surprise en train de me déhancher contre un type plutôt sexy avec qui je comptais au passage ENFIN conclure… Ça ne s’est pas fait bien sur. Elle m’a ramenée à la maison par la peau des cheveux (si c’est possible et c’est très douloureux…) et pendant deux heures j’ai eut le droit à des hurlements, des menaces et tout ce que les parents pas vraiment aimant lance à leurs enfants lorsqu’ils ne sont pas à la hauteur de leurs espérances… J’avais dix-sept… J’ai osé élever la voix pour la première fois ce soir-là… Dire que tout ça ne me convenait pas… Que je n’étais pas heureuse hormis en dehors des cours… Résultats? Trois jours plus tard je me retrouvais dans une école religieuse au fin fond de la Corée du Sud, perdu entre les vaches et les champs de blés. Tenue sombre et sobre, éducation des plus sectaires, prières trois fois par jour… Le changement fut brutal pour moi… Effrayant... Et j'étais seule pour affronter ça... Coupé du monde...

A ce moment-là j’ai comprit que je n’aurais jamais d’emprise sur ma vie, parce que je n’arrivais plus à m’imposer, y étais-je au fond déjà arriver de toute façon?… Rien n'est moins sur... A force de faire un truc continuellement on arrive plus à le stopper, à faire autre chose, mon caractère, c’est la même chose… J’ai été soumis toute ma vie, tellement, que maintenant, j’arrive plus à m’imposer et même si plusieurs fois j’ai crus que je pouvais m’insurger, j’ai comprit en allant dans ce couvent que c’était juste un rêve, une utopie, rien d’autre. Ça ne servait à rien de se prendre la tête, ça ne servait à rien de faire de la musique ou de danser, je devais juste laisser aller les choses et pour ça, le mieux était d’entrer dans un vrai couvent. Les nonnes de mon école m'ont convaincu très vite. Pas d’impôts, nourris et logé, possibilité pour celle qui veulent de faire des études à un moment donné… Alors je me suis dit pourquoi pas?… Je ne ferais rien de mieux de ma vie de toute façon, alors bon...


A 18 ans, Soo Mee a donc décidé d’entrer dans une espèce de couvent près de Séoul, dire qu’elle est nonne serait un grand mot, elle n’a officiellement pas prêtée un quelconque serment, elle vit avec d’autres jeunes filles dans un couvent, au même rythme que les nonnes sans pour autant être officiellement l’une d’entre elles, pas pour l’instant, en réalité, on prépare ses jeunes filles à devenir religieuse, tout simplement, à faire leur choix. La première année Soo Mee c’est totalement donné à la religion, elle ne sortait presque pas, ne voyait personne, d’ailleurs elle n’a plus parlé à son oncle et sa tante depuis le jour de son entrée dans cette institution. C’était la fervente envie du début, puis, même si elle désirait toujours y rester, elle a commencé à tout de même être plus libre de ses mouvements, elle a reprit le dessin par exemple et à même eut l’idée d’entrer à l’Université l’année de ses vingt ans…. En réalité, elle l’a surtout fait parce qu’elle s’ennuyait un peu, elle voulait (c'est epik, j'avais noté "ovulait" à la place de "voulait" *out*) meublé sa vie car quoi qu’on en dise, vivre dans un couvent ce n’est pas toujours l’éclate même si on est loin des clichés, ça reste quand même assez monotone. En général, elle passait ses journées à aider les autres, à participer à des œuvres caritatives ou à des cours sur la religion, rien de bien exaltant…. Les études étaient un moyen de continuer à vivre dans son couvent tout en étant un peu libre…

J’ai tout de suite choisit les sciences parce que j’ai toujours adoré les mathématiques (même si je suis pas super douée) mais je n’ai jamais eut l’occasion de vraiment les étudier et puis, le seul autre domaine où j’aurais pu aller c’était l’art et ça, c’était hors de question. Je ne joue plus, je ne danse plus et hormis le dessin ou l’écriture, je ne fais plus grand-chose d’artistique… C’est vrai qu’au début j’étais considéré comme une nonne austère et coincé, mais rapidement je me suis fait quelques amis et puis, j’ai commencé à être moins « religieuse ». Je désobéis un peu aux règles en portant des vêtements moins sombre et sobre que ceux qu’on me donne au couvent, je sors parfois avec des amies, on pourrait presque dire que je suis une étudiante normal, si on oublie le fait que je ne bois pas, je ne fume pas et évidemment que je suis abstinente depuis… hooo… trop longtemps… J’ai arrêté de compter à partir de la deuxième année… C’est con mais je vous assure que c’est pas facile d’être abstinente à mon âge, plusieurs fois cette année j’ai faillit craquer mais je me suis retenue, comme toujours… retenue, retenue, retenue, le maitre mot de ma vie … et ça commence à être sacrément difficile de se contenir et là, je ne parle pas que du sexe… Quoi que…

Vous
▬Pseudo: Nemo o-o
▬ Présence 5/7
▬ Age: 21 ans o-o
▬ Commentaires: Amen Oo

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

im soo mee!



Dernière édition par Im Soo Mee le Mer 27 Juin - 16:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun Kang Ryu
avatar
Age du personnage : 27
Matières : Natation & Basketball
Messages : 870

Lun 25 Juin - 20:17

BIENVENUUUUUUUUUUUUUE !
OMG j'aime déjà ton personnage (oui les violonistes vaincront ! )
Fighting pour ta fichounette

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Park Da Eun
avatar
Age du personnage : 27
Matières : Sciences humaines - Droit et science politique
Messages : 324

Lun 25 Juin - 20:31

Bienvenue ^^ et bon courage !

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••


❝Sang Ook & Da Eunnie❞
« Amoureuse : que de poésie dans ce mot ! Que de sentiments forts et puissants il exprime. Et comment ne pas se sentir ému quand on le prononce, soit qu'il parle d'un sentiment actuel, soit qu'il évoque le passé, soit qu'il ouvre l'avenir. ~ Sang Ook ♥️»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hee Kyang Ja
avatar
Age du personnage : 26
Matières : Psychologie & Langues Etrangères
Messages : 328

Lun 25 Juin - 20:53

Une sistar *-*

Bienvenue ! Et bon courage pour la suite!

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••


Et sinon...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♕Invité
avatar

Lun 25 Juin - 21:03

Une nonne perverse /BRIQUE/

Je t'aime déjà

Et c'est bon le lait de Soja *w*
Revenir en haut Aller en bas
Park Ri Han
avatar
Age du personnage : 26
Matières : Art: Musique, Chant et Danse ♥
Messages : 519

Lun 25 Juin - 21:53

J'avoue c'est un personnage original *o*
Bienvenuuue! & courage pour la fiche o/

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••


Bounce! Bounce, come on bounce, let it bounce bounce. Come on now let it bounce, bounce. Now everybody, Shake it and shake it for me!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geum Ma Hya
avatar
Age du personnage : 29
Matières : Langues étrangères et civilisations (anglais), lettres anciennes et modernes.
Messages : 1611

Lun 25 Juin - 21:57

Bienvenue, fille de dieu ! /sort/ Tu vas voir, tu vas te plaire parmi nous !

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••


Il y a quelqu'un ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lilyswritersblock.wordpress.com/
Im Soo Mee
avatar
Age du personnage : 27
Matières : Mathématique - Biologie - Medecine - Physique&Chimie + Lettres modernes&anciennes.
Messages : 32

Lun 25 Juin - 22:31

Merciiiii tout le mondeuh *o*

KANG RYU ; Yeah , les violonistes au pouvoir o/

SUN HEE ; Je suis pas perverse... Je suis intéressée par la vie c'est tout *out*

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

im soo mee!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♕Invité
avatar

Mar 26 Juin - 14:55

Bienvenu parmi nous et bonne chance pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
♕Invité
avatar

Mar 26 Juin - 20:09

Booraa <3 ( parce que cette fille tout simplement, elle rooocks )
Tu peux courir, tu peux essayer de fuir, tu peux sauter d'un building, tu ne m'échappera pas ! èwé Ouais parce que je veux un lien - surtout qu'on a le même âge -. Ou plutôt j'exige un lien.
Breeef, bienvenue et courage pour ta fiche :)
Revenir en haut Aller en bas
Im Soo Mee
avatar
Age du personnage : 27
Matières : Mathématique - Biologie - Medecine - Physique&Chimie + Lettres modernes&anciennes.
Messages : 32

Mer 27 Juin - 16:49

Merciii Yun Sae *o*

Park Hye Jin a écrit:
Booraa <3 ( parce que cette fille tout simplement, elle rooocks )
Tu peux courir, tu peux essayer de fuir, tu peux sauter d'un building, tu ne m'échappera pas ! èwé Ouais parce que je veux un lien - surtout qu'on a le même âge -. Ou plutôt j'exige un lien.
Breeef, bienvenue et courage pour ta fiche :)

C'est vrai que Bora elle rooocks trop *o*
Ben je cours hyper vite t'sais, donc ça se trouve, je vais trop t'échapper èwé Alors j'sais po, je vais réfléchir à ta proposition, et peut-être que j'accepterais un lien... peut-être (a)
Bwreef , merciii *o*


PS ; J'ai terminé, désolé, l'histoire est un peu ... nulle, mais je me rattraperais in rp, comme toujours xD

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

im soo mee!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hee Kyang Ja
avatar
Age du personnage : 26
Matières : Psychologie & Langues Etrangères
Messages : 328

Mer 27 Juin - 17:05

Moi je la trouve originale ton histoire ^w^

Que le jeu commence!

Félicitation! Te voilà maintenant validé, bienvenue dans le club des joyeux loufoques. Il est temps pour toi de continuer sur ta lancé, car tu n'as pas encore tout a fait terminé. Maintenant toi l'étudiant, demande une chambre. ou peut être es-tu un enseignant, un citoyen? Alors c'est une Résidence qu'il te faut. Enfin, surtout n'oublie pas de postuler pour ton adhesion aux clubs et ton espace multimédia.

Pour les plus courageux, des jobs a mi-temps vous sont proposés.

Hein, c'est fini? Bien sur que non, car ensuite c'est tes relations qu'il te faudra absolument faire. Et des demandes de rp. Maintenant je pense que c'est tout, allez mon ami, good game!

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••


Et sinon...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♕Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Amen. IM SOO MEE. end.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mangyo University :: Administration & Gestion :: Les inscriptions :: Les inscriptions validées-