AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Quand nos regards se croisent ~ Pv Dong Sang Ook



 

Partagez | 

Quand nos regards se croisent ~ Pv Dong Sang Ook

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Park Da Eun
avatar
Age du personnage : 27
Matières : Sciences humaines - Droit et science politique
Messages : 324

Dim 30 Sep - 14:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dong Sang Ook & Park Da Eun
« Quand nos regards se croisent »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je m'étais imaginée un monde sans progrès où tout avance d'une extrême lenteur que même mes problèmes ne pouvaient pas se réaliser et engendrer le mal ! Il m'était tout simplement impossible d'avancer sans me causer d'ennuis puisque je faisais une obsession sur la perfection et l'envie de me perfectionner. Comment admirer toutes ses filles qui ont tracé leur chemin sur un avenir enrichissant pleins de gloires et de beautés même leur amour était parfait ! Je ne représentais rien de tout cela... je m'accrochais à une image positive de ma personne et de mon courage pour arriver à mes fins ! Une image sereine me faisant passer pour une intello aux yeux de tous bien qu'il m'a fallu un temps d'adaptation avant de paraître avec ce cliché. Élève modèle et d'une telle naïveté j'étais toujours à l'heure des cours alors que je galérai le matin à remplir mon sac des fameux bouquins intellectuels de la FAC, je me suis vite habituée à ce train train quotidien ! C'était tout juste le matin et j'avais en ma possession une tonne de livres sur mes bras que je pris soigneusement à les déposer sur la table sans attirer l'attention sur moi. Oui je les vois venir ses langues infâmes à me juger sur mes gestes d'intello délurée, mais ma meilleure amie m'a toujours appris à ignorer ce genre de comportement !

Aujourd'hui je tenais une pêche d'enfer me donnant la volonté de suivre le cours avec une ambition des plus débordantes ! Je n'étais pas ce genre de fille qui se faisait les ongles en cours de science où qui discutait de sa tenue vestimentaire pour sortir le soir histoire d'aborder "beau gosse". D'ailleurs [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] vestimentaire restait bien classique ! Oui j'étais ce genre de filles qui demandait rien à personne trouvant que les cours de sciences passent à une telle vitesse ! La transparence me fait tout simplement pas peur et pourtant qui aurait cru qu'une personne telle que moi aurait des amis. On m'apprécie pour la gentille Da Eun naïve que je suis rebondissante d'histoires aussi absurdes que les autres ! Bien que le mensonge et la bêtise sont un état d'esprit, je me souviens encore de ce jour où il m'attendait dans les couloirs. Dressé sur son baggy emprisonné de chaînes ainsi que son t-shirt difforme, sa casquette cachait son regard glaciale et enivrant ! Pourtant, j'étais loin d'être effrayée bien au contraire, il était là pour moi même si ce n'était pas dans une chaleureuse raison. C'est depuis ce jour où il m'a débarrassé d'un encombrement que je lui dois une fière chandelle. Et oui je suis aussi ce genre de personnes qui sait rendre l'appareil comme on dit.

La sonnette retentit et j'étais prête à une folle aventure dans les couloirs avec ma charge de livres sur les bras ! Sans me retrousser les manches, car j'en ai totalement horreur, je rangeais mes affaires tant bien que mal et embarqua mon débarra contre ma poitrine histoire de bien caler ce foutoir ! Je déambulais dans les couloirs de l'établissement sans vraiment prendre l'intention de regarder mon entourage trop bien décidée à me rendre au cours suivant ce qui me coûta une belle dégringolade au milieu d'une foule abasourdie. Aucune aide venue de cette bande d'ingrats, je me mis à genoux en jetant un regard glacial sans me préoccuper des sottises qui circulaient... Da Eun la fille qui se montre toujours à l'heure en cours était bien malheureusement en retard cette fois-ci ! Quel soulagement d'entendre un tel silence une fois que tous les élèves sont à leur cour respective, dans cette situation bien délicate je pouvais retrouver tout de même une part de bonheur. Soupirant par une telle humiliation, je parcourais mon périmètre de désordre à quatre pattes réunissant tous les cahiers et les feuilles volantes. Fallait avouer que je me rendais totalement ridicule dans cette position assez provocatrice faut l'avouer ! Mais cette fois si, il n'y avait pas mon sauveur pour m'aider à me sortir de l'embarra !

© Chieuze


(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]❝Sang Ook & Da Eunnie❞
« Amoureuse : que de poésie dans ce mot ! Que de sentiments forts et puissants il exprime. Et comment ne pas se sentir ému quand on le prononce, soit qu'il parle d'un sentiment actuel, soit qu'il évoque le passé, soit qu'il ouvre l'avenir. ~ Sang Ook [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dong Sang Ook
avatar
Age du personnage : 27
Matières : Basket ball - Natation & Management
Messages : 87

Dim 30 Sep - 17:01


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quand nos regards se croisent feat Dong Sang Ook + Park Da Eun



Par une belle journée, j'avais décidé d'aller en salle de sport, faire un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], ouai bon je sais, ça ne ressemble pas à un petit footing et on dirait que je vole, j'ai une surdose de dopamine excessive et il faut bien compenser quelque part, cette dopamine. Je suis le sportif à la recherche d'émotion intense en sport et rien de tels qu'un petit, grand footing pour se dépenser, une heure maximum serait suffisant, mes cours ne commence que cet après-midi et j'avais autre chose à faire de ma matinée. Une fois le footing fini, j'étais en sueur, je sentais l'homme en transpiration, il était urgent que je prenne une douche bien froide, s'en était même nécessaire si je ne voulais pas faire fuir les gens. Ramassant mon sac de sport, je me dirigeai vers les vestiaires, les douches étaient communes et heureusement pour moi, personne d'aussi débile que moi n'avait l'idée de venir faire du sport aussitôt dans la journée. Il ne fallut pas longtemps pour que je me retrouve nu sous la douche. Je sentais l'eau couler tout le long de mon corps, chassant les gouttes de transpiration pour les remplacer par des gouttes d'eau, il ne me restait plus que passer un petit coup de gel douche sur le magnifique corps musclé que je possède (oui mes chevilles vont très bien) je pouvais passer une heure sous la douche, j'étais si obsédé par mon bien être personnel, je ne voulais certainement pas être tout crasseux, parce que c'est dégoûtant et n'est-il pas plus agréable d'être en présence d'une personne agréable à l'odeur qu'il dégage et qu'au toucher, sa peau soit aussi douce qu'un bébé, qui n'a jamais aimé ce genre de personne, moi j'aime ce genre de personne, mon nez souffre moins, mais après cela ne concerne que moi.

Ma douche finie, j'attrapai ma serviette, m'essuyant et l'attacha autour de mon bassin, le temps de chercher mes vêtements de rechange dans le sac de sport. Contrairement à lorsque je prends ma douche, je mets moins de temps à m'habillai, une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] assez simple, mais classe, un t-shirt à manche courte, un pantalon jean's, des baskets blancs et l'indispensable montre, une montre est très utile pour une personne aussi organisé que moi.

Je quittai la salle de sport une fois changé, le sac de sport à l'épaule, je commençais à me rendre en ville, faire quelque course quand mon téléphone sonna, s'était le secrétariat de l'école, bizarre, je leur répondis, la personne au bout de fils m'informa que je n'avais pas encore réglé mes frais de scolarité, merde j'avais oublié de payer, les courses attendra un peu plus tard, il y avait plus urgent, je devais me rendre au campus et payer ces frais de scolarité, cette école était capable de me foutre à la porte demain si je ne payais pas encore.

Mangyo me voilà, je suis là, je viens payer ma scolarité chez toi. À mon arriver j'entendis la sonnette, regardant l'heure, s'était celle qui signalé que les élèves devaient être en amphithéâtre pour les cours magistraux ou en salle de cours pour les travaux dirigés, il devait donc y avoir moins d'élèves dans les couloirs et donc aucun frein dans ma folle courses en direction du bureau administrative.

La seule personne que je n'aurais jamais imaginé être en retard en cours, se trouvait dans les couloirs, dans une situation peu avantageuse, à quatre pattes sur le sol, je l'observai ramassé ses livres, ah les cons personnes ne l'avaient aidé, on se croirait presque au lycée, en temps normal lorsque l'on est à l'Unniversité, on est plus mature et ben non, forcé de constater que les élèves étaient encore dans une mentalité de lycée. Je courais en direction de mon intello préféré Da Eun, ramassant au passage un bouquin qui avait atterrit à quelques mètres d'elle. Une fois arrivé près d'elle, je m'accroupis et l'aida à ramasser ses autres bouquin. Mon coeur avait commencé à battre la chamade rien quand l'observant, je baisais tout de suite les yeux cherchant s'il y avait d'autre bouquin à ramasser.

« Décidément toi et situation cocasse vous êtes de grandes amies et c'est toujours sur moi que ça tombe. »

Non se n'est pas la peine, je n'arriverais jamais à m'exprimer autrement que comme cela avec Da Eun, elle devait certainement croire que je la déteste, mais non, je n'ai pas envie qu'elle s'éloigne de moi, alors je fais comme d'habitude et je profite qu'elle se sente coupable et qu'elle me devait beaucoup de choses alors qu'on réalité, non.



(c) alysha

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Park Da Eun Tu es l'ange de mon cœur, l'élu de ma vie, ma douce drogue. Tu es ma princesse, ma reine, ma déesse. aeromonster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Park Da Eun
avatar
Age du personnage : 27
Matières : Sciences humaines - Droit et science politique
Messages : 324

Dim 30 Sep - 21:14

Mon regard se plongea dans le tas de feuilles éparpillées sur le sol, il s'égarait dans l'immensité de ma bêtise... mes cahiers étaient sans doute dans un sale état ! Tout était calme dans le couloir bien que mon intention n'était sur le silence qui planait sur mes épaules, je n'entendais pas ces pas qui retentissaient jusqu'au bout du couloir. Pourtant, ils se dirigèrent vers moi... égarée dans une telle pagaille, je réunissais le tout en un tas puis récupéra, entassa les feuilles volantes ! Mon esprit était préoccupé par le cours que je loupais actuellement et sans doute le dernier de la matinée. Je fus bien surprise lorsque le visage de celui dont je désirais le plus était bien en face de moi ! Mon coeur fit un bond et je pris peur en plaquant mes feuilles tassées contre la poitrine... J'ouvris grand les yeux face à cet étonnement ainsi que ma bouche très ouverte, je donnais l'impression de gober des mouches à cet instant ! Il m'a fallu un long moment avant de réaliser que Sang Ook était bien à mes côtés une nouvelle fois... c'était comme s'il avait entendu mon appel de secours, étrange en effet. Sa voix me fit atterrir sur terre effaçant l'air ridicule qui s'était figé sur mon visage !

Sang Ook n'avait pas tort, j'étais bien la reine de la rencontre avec la fameuse situation cocasse... de plus, toujours en présence de mon coup de coeur à croire que je voulais tellement qu'il me sauve la vie à chaque fois. J'affichais un sourire toute gênée de le voir ainsi présent bien en face de moi... Je baissais mon regard timidement faisant apparaître quelques rougeurs, mes yeux se déposèrent sur les mains de Sang Ook et je pouvais être plus que ravie de le voir m'aider dans cet embarra ! Toute honteuse, je n'osais guère prononcer un mot et rangea dans un silence totale, le restant des cahiers posaient sur le sol. Voilà que toute cette misère disparaissait en un clin d'oeil, j'étais vraiment heureuse de m'en être sortie aussi rapidement, mais je l'étais encore plus puisqu'il était bien là et que je pouvais profiter un peu de ce moment passé avec lui ! Avec grande timidité, je lançais un regard embarrassé en serrant les lèvres... je plaque à nouveau mon tas de désordre contre la poitrine et me releva délicatement afin de ne pas retomber dans le panneau.

Je pouvais m'auto-applaudir pour cet exploit ! Oui j'avais réussi à tout faire tenir malgré les cahiers mal empilés... je souris face à ma victoire, mais mes cheveux faisaient office de barrage m'empêchant de voir Sang Ook ! Je relevais mes bras tout en baissant la tête histoire de mettre l'une de mes mèches rebelles derrière l'oreille, mais c'était mission impossible ! J'étais bien trop encombrée... Tenter le tout pour le tout, j'approchais mon visage de ma main. Hors les cahiers recommencèrent à glisser... par reflex, je levais mon genoux droit appuyant ainsi sur mon coude pour remonter la charge vers mon menton bloquant la dégringolade ! Oui je pouvais me réjouir d'être assez souple pour arriver à faire cet enchaînement et pourtant, je venais encore de me faire ridiculiser face à mon joueur de basket... je soupirais faisant déguerpir la mèche qui me cachait la vue. Hélas celle-ci revenait encore pile poil devant mes yeux ! J'abandonnais l'idée de vouloir en finir avec cette coquine et regarda avec tant bien que mal Sang Ook d'un air assez crétin faut l'avouer !

Oh Mer..merci Je baissais mon regard et m'inclina pour remercier comme il se doit Sang Ook tenant bien en mains mes cahiers ! Une fois relevée, je détournais mes yeux sur le côté en prononçant d'une voix timide... Encore désolé de t'impliquer dans mes histoires... je.. promis je me ferais pardonner! Bon il est vrai que je n'en avais pas fini avec mes excuses surtout avec celles de notre histoire précédente et que c'était sans doute le seul moyen d'être à sa merci pour rester à ses côtés ! Bien que se soit encore l'une de mes idées farfelues, je ressentais le besoin d'avoir Sang Ook prêt de moi, car tout simplement je l'aimais... je restais effacée un bon moment perdue dans les sentiments que j'éprouvais pour celui-ci laissant ma mèche rebelle me gêner la vue !

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]❝Sang Ook & Da Eunnie❞
« Amoureuse : que de poésie dans ce mot ! Que de sentiments forts et puissants il exprime. Et comment ne pas se sentir ému quand on le prononce, soit qu'il parle d'un sentiment actuel, soit qu'il évoque le passé, soit qu'il ouvre l'avenir. ~ Sang Ook [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dong Sang Ook
avatar
Age du personnage : 27
Matières : Basket ball - Natation & Management
Messages : 87

Mar 2 Oct - 23:23

Aiiiiccchhhhhh faudrait qu'elle arrête de sourire comme ça, son sourire avait le don de me faire sourire bêtement et c'est ce que je fît à l'instant, sourire bêtement. Pourquoi, cette fille me rend dingue, elle aurait beau faire toute les conneries du monde, me mettre dans des situations compliqué, je vais râler, je vais m'énerver, je vais vouloir lui dire que j'en ai marre d'être dans ses histoires et qu'elle devrait arrêter d'aller se mettre dans des histoires compliquées avec d'autre gars pour ensuite me les envoyer et c'est moi qui ramasse, même si cela ne s’est passé qu'une seul fois. Depuis cette histoire, je la voyais tout le temps, je voyais aussi comment les autres élèves la traiter et je détestais ça, souvent je me disais qu'au lieu de vouloir prendre soins de ma petite personne, elle devrait apprendre à se défendre contre les autres élèves, bien que j'aime profiter de cette attention, je me trouvais égoïste de vouloir m'accaparer son temps. Combien de fois je l'ai appelé après un match de basket parce que je m'étais pris un coude en pleine figure d'un adverse et que je souffrais atrocement, que j'avais besoin d'une personne pour venir la soigner, en fait je l’appelai à chaque fois, pour une simple petite blessure et je l'appelai même quand j'avais des envie d'aller manger quelque part. Au début, je faisais ça juste pour l’embêté, qu'elle me laisse tranquille alors je l'appelai à des heures très tardive, je pouvais être le pire des cons qui existe, elle venait toujours. Au bout d'un moment j'ai fini par m'attacher à cette fille, l'intello par excellence, tout le temps le nez fourrée dans ses bouquin, alors que moi je ne pensais qu'au sport, on croit que se genre de chose n'arrive que dans les séries, le sportif tombant sous le charme de l'intello, on pense que cela ne risque pas d'arriver dans la vie réel et encore moins à toi et quand sa te tombe dessus, t'es foutue, tu deviens accro à la fille, tu fais tout pour qu'elle reste près de toi, jusqu'à profiter qu'elle se sent coupable. Je fais ça, je profite que Da Eun se sente coupable de m'avoir mis dans une situation sans m'en avoir informer. J'étais un con de profiter de cette culpabilité. Elle devait me haïr pour la forcer à faire des choses contre sa volonté, mais lui rendre en quelque sorte sa liberté, de la laisser aller vers d'autre gars, ça je pouvais pas le supporter, alors je joue l'égoïste et je profite qu'elle se sente coupable pour la garder près de moi. Da Eun et son sourire, Da Eun et sa façon de marcher, Da Eun et sa maladresse, Da Eun et son intelligence, j'aimais tous ce qui faisait Da Eun, je l'aimais également en silence, je suis le mec chiant et détestable, je lui parle comme un con, j'insiste sur le fait qu'elle devait me rendre des services, alors qu'au final, c'est tout le contraire, j'ai envie de la prendre dans mes bras, de l'embrasser, de la protéger, s'était ma Da Eun, à cause d'elle, j'étais devenu possessif.

Nous continuons à ramasser ses livres et ses feuilles dans un silence le plus total, je devais certainement l'avoir fait peur, pendant un peu près les quinze minutes ou nous avions passer à ramasser ses affaires, plus silencieux, tu meurs. Je lui tendis les feuilles que j'avais ramassé et dans un silence nous nous étions relevé, elle plaqua ses livres contre sa poitrine, je craignais que si elle continué à les tenir ainsi, ils risquaient encore de tomber. Tout était empilé les uns sur les autres et en désordre, je l'observai lever un bras et tenter de mettre l'une de ses mèches derrières l'oreille, mais avec tout les livres qu'elle avait en mains, si elle le faisait tout s’effondrera et nous serions encore obliger de les ramasser, elle tenta une autre technique, rapprocher sa tête de sa main, peine perdu, ses livres et cahiers commençaient à glisser et n'allais pas tarder à tomber, je commençais à me rapprocher pour les rattraper lorsqu'elle releva son genoux droit appuyant sur son coude et faire remonter ses affaires vers son menton, je supposais que cette technique à du être pratiquer plusieurs fois pour la maîtriser parfaitement. Je me mis à froncer des sourcils en sa direction, sans que je dise un mot, elle commença à me remercier et s'inclina, s'excusant au passage de m'impliquer dans ses histoire et qu'elle se fera pardonner. Si elle savait qu'elle était déjà pardonné, j'étais un égoïste. Ses affaires en désordre dans la mains, sa mèche qui la gêné, si elle voulait tomber une deuxième fois, elle était bien parti. Je me rapprocher d'elle avec un sourire, levant mon bras vers son visage, j'entrepris de replacer sa mèche de façon délicate avec mon index derrière son oreille, j'étais assez proche d'elle pour sentir l'odeur de son parfum que j’inhalai les yeux fermé. Je sentais sa douce odeur, j'étais bien plus grand qu'elle pour qu'elle s'aperçoive que je m’étais attarder à m'imprégner de son odeur, cette odeur que j'allais traîner partout, mon index retenez toujours quelque bout de sa mèche que je reposais derrière son oreille, j'ouvris les yeux pour revenir à la réalité, pendant la minute où je m'étais attarder à lui replacer sa mèche, je m'étais évadé dans un autre monde, imaginant que nous étions ensemble, mais hélas cela n'étais qu'un doux rêve éphémère. Je reculai de quelque pas et attrapa quelque un des affaires qu'elle avait en main.

« Je vais t'aider ou tu risques encore de tomber quelque part, t'as vue comment t'es affaires sont placé, tu devrais être plus organisé à l'avenir, je ne serais pas toujours là. »

Reprenons cette expression de méchanceté gratuite, lui faisant croire que tout était de sa faute. Je ranger ses affaires dans un ordre bien précis, de façon à ce qu'elle ne déborde plus, une fois fini avec cette pile, j'attrapai la deuxième et lui tendis ce que je venais de ranger, recommençant ainsi le rangement, tout était rangé, j'attrapai quelque livres dans ses bras, lui en laissant trois en mains, je n'allais quand même pas risquer qu'elle tombe et que cette fois ci elle se blesse.

« Bon, maintenant dis moi où se trouve ta salle, je t'accompagne. »

Spoiler:
 

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Park Da Eun Tu es l'ange de mon cœur, l'élu de ma vie, ma douce drogue. Tu es ma princesse, ma reine, ma déesse. aeromonster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Park Da Eun
avatar
Age du personnage : 27
Matières : Sciences humaines - Droit et science politique
Messages : 324

Sam 6 Oct - 21:41

Mes yeux faisaient des allez retours entre le visage apaisant de Sang Ook et mes affaires posaient en bazar contre ma poitrine. Je pouvais tout de même distinguer ses expressions, son regard qui me figeait directement sur place, me faisant perdre tous les moyens au point de détacher mon attention de la tonne de livres que j'avais en ma possession ! Ce visage apaisant qui me réchauffait le coeur lorsque mon héros entreprend de me sauver la vie même si ce n'était que la deuxième fois j'étais convaincu d'avoir besoin de lui. Mon regard faisait preuve de grande timidité notamment lorsque ma mèche se balançait de droite à gauche pour m'empêcher d'admirer celui qui ravie ma journée mal gré l'incident ! Rien que son intention me rendait la plus heureuse de toutes voir même la plus angoissée puisque je sentais son rapprochement si soudain... mon coeur fit un bond, je me pinçais légèrement les lèvres en déviant gentiment le regard sur le côté tandis que sa présence se faisait plus dense. Il leva son bras vers mon visage et à cet instant j'effaçais la moindre pensée du moins j'essayais... Il est indéniable de penser à autre chose que de vouloir qu'il vous caresse le visage et dépose un baisé sur vos lèvres, qu'il vous enlace en souhaitant qu'il se déclare à vous avec volupté ! Je finis par fermer les yeux en écoutant les battements de mon coeur qui se faisaient plus harmonieux me coupant du monde pendant quelques secondes. Rien que son geste me faisait entamer un doux périple de bonheur, il m'en fallait peu pour être si heureuse ! Certains pourraient vous avouer que tout cela frôle le ridicule, mais j'étais comme toutes ces demoiselles qui rêvent de leur prince charmant ! Bien que Sang Ook m'a sauvé la vie que deux fois et que nos contacts restent liés par le redevable c'était sans doute la seule chose qui pouvait me permettre de rester à ses côtés et d'être amoureuse en silence.

J'ouvris finalement les yeux lorsque le son de sa voix me percuta l'esprit ! Il avait fini par remédier à mon problème de mèche de cheveux. Il est vrai qu'à présent je pouvais distinguer tout son visage et son charme qui me faisait rougir pleinement ! Il entreprit de m'aider à nouveau... ralala Da Eun qu'elle misérable es-tu ! Non seulement il avait raison sur le désordre de mes affaires si serrés contre ma poitrine, mais aussi sur le fait qu'il ne sera pas toujours là pour moi. Je fis une mine triste face à ses paroles prononcées même si c'était clairement dit et totalement correcte ! J'effaçais rapidement mon air de chien battu pour laisser place à un sourire nié, j'étais à présent moins ridicule qu'auparavant sans cette fameuse mèche en plein visage. Sang Ook prit l'aimable intention de prendre mes affaires pour les ranger très proprement me permettant ainsi de tenir cette pile de façon à ce que plus rien ne glisse puis à son tour il prit quelques bouquins pour me débarrasser d'un certain poids ! Je me mordais la lèvre inférieure me sentant toute gênée qu'il vient à mon aide une troisième fois ! Il est vrai qu'il aurait pu très bien partir sans vraiment prendre le temps de me remettre une vulgaire mèche et de partager mon poids pesant sur mes bras. Je fondais entièrement face à sa délicate intention au point de laisser mes yeux fixer dans les siens laissant place à un silence pendant quelques secondes !

Sang Ook me proposa par la suite, de m'accompagner jusque ma salle ! Je pris un air étonné et finit par détacher mon regard sur le sien... je me léchais discrètement les lèvres par cette sensation de gêne face à sa demande ! Tout de même Da Eun toi et tes sottises plus absurdes les unes que les autres ! Je souris bêtement lui faisant un vulgaire oui de la "Tête" en lui indiquant ma salle que c'était tout droit avec mon index, à vrai dire je n'osais guère dire un mot peur sans doute de trop en demander. Je marchais à ses côtés afin de suivre son mouvement et de ne pas être un véritable boulet en sa présence pendant notre chemin vers la salle de classe ! Un long silence s'installait pendant quelques pas bien trop pesant pour ma conscience que je décidais à mon tour de lui adresser un mot ! Tu ne devrais pas t'occuper d'une fille telle que moi ! Voilà une vérité qui éclata de ma bouche du moins une vérité pour moi puisque je sais très bien que je lui cause des tas d'ennuis ! Je dois fortement t'ennuyer ces temps-ci n'est-ce pas ? Je regardais timidement en face de moi sans trop songer à déposer mes yeux sur Sang Ook de peur de voir sur son visage un rire moqueur bien que je m'attendais à une réponse indécente, car oui je le savais au fond que je l'ennuyais pas mal à cause de mes histoires si abjectes !

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]❝Sang Ook & Da Eunnie❞
« Amoureuse : que de poésie dans ce mot ! Que de sentiments forts et puissants il exprime. Et comment ne pas se sentir ému quand on le prononce, soit qu'il parle d'un sentiment actuel, soit qu'il évoque le passé, soit qu'il ouvre l'avenir. ~ Sang Ook [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♕Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Quand nos regards se croisent ~ Pv Dong Sang Ook

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mangyo University :: L'université :: Endroits divers-