AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Quoi de plus merveilleux qu'une soirée en tête à tête ? (Mai Lynn)



 

Partagez | 

Quoi de plus merveilleux qu'une soirée en tête à tête ? (Mai Lynn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
♕Invité
avatar

Mer 3 Oct - 16:35

    J’avais fait un service de l’après midi, j’étais un peu crevé et je mourrais d’envie de rentrer chez moi, je laissais une note pour le service suivant avant de partir, pour leur annoncer qu’il y avait de nouveau du bordeaux 1986 que les clients réclamaient de temps en temps. Je devais être en forme car j’allais diner chez ma copine, on avait prévu de passer la soirée en tête à tête pour un moment très câlins après avoir bien mangé. Je rentrais chez moi assez rapidement et me posais sur mon canapé après avoir enlevé ma veste. J’envoyais un message à Mai Lynn et m’endormais.

    Je me relevais tranquillement en faisant aller ma nuque de gauche à droite et inversement afin de la faire craquer, je levais aussi mes bras afin de faire craquer mes épaules également, quand je regardais mon réveil il indiquait dix sept heures trente, je soupirais dégouté de m’être réveillé aussi tôt, ma sieste n’avait duré que deux petites heures, le temps de m’endormir, il avait fallu que mon foutu appétit me réveille, j’avais faim et j’avais envie de café allez savoir pourquoi … après m’être étiré comme il faut je me levais pour me rendre dans la cuisine, le boxer bleu un peu trop large au niveau des cuisses que je portais me faisait mal car s’enroulait sur mon muscle, mon premier réflexe fut d’allumer le percolateur et de passer du café bien corsé et chaud, je pris aussi quelques tartines et les beurrais avant d’y déposer une légère couche de confiture à la fraise. Un vrai petit déjeuner quoi mais à l’heure du gouter, je mangeais tranquillement et partais ensuite pour la salle de bain, je me glissais sous une douche tiède dans un premier temps pour me laver comme il faut empoignant le gel douche qu’il me restait, évidemment celui-ci était à la fin, magnifique cela promettait d’être une douche merdique, je terminais ma douche par un rinçage à l’eau glacée, j’adorais cela, il n’y avait rien de tel pour réveiller les muscles et mon cerveau par la même occasion. Me séchant le bas pour commencer, je me dirigeais ensuite vers ma chambre serviette autour de la taille pour me passer un boxer blanc tout ce qu’il y a de plus normal et qui moulait bien certaine partie de mon anatomie. Je me passais un pantalon type jeans bleu qu’on pouvait penser usé mais il n‘en était rien, un t-shirt blanc et d’une chemise d’un bleu plus foncé que mon bas. L’ensemble donnait super bien enfin c’est ce que je trouvais personnellement. Je pris mes clefs et montais dans ma petite citadine que j’avais achetée d’occasion. En allant acheter des fleurs pour Mai, je me perdais et ne trouvais plus ma route, je la trouvais grâce à une charmante demoiselle qui me nommait directement par mon prénom, mais moi je ne me souvenais plus d’elle, sans doute une camarade de classe ou une cliente du café qui avait du voir mon nom sur mon badge. Enfin le plus important c’était que je retrouve le bon chemin. J’arrivais au fleuriste et pris une douzaine de roses rouges et demandais une petite carte avec une cœur dessus sur laquelle, j’écrivais une petite déclaration

    « A toi mon amour, l’ange de ma vie et de mes rêves, toi qui me rends heureux depuis maintenant presque deux ans. Je suis dingue de toi et je ne regrette pas de t’avoir bousculée ce jour là. Je t’aime »

    La dame me la glissait elle-même délicatement dans le bouquet car je lui avais dit que j’étais un peu maladroit et que je ne voulais pas casser une des fleurs, maintenant que j’étais habillé et surtout que j’avais mes fleurs, je pouvais me rendre chez mon beau père. Cet homme m’intimidait toujours autant, je savais sa profession et je le savais très protecteur avec ses filles aussi. Je n’étais pas un montre mais pour lui je lui volais une de ses filles, je trouvais ça un peu normal qu’il soit ainsi sauf que j’étais réellement amoureux de Mai Lynn au point que je ne me voyais qu’avec elle dans le futur. Je me garais dans une petite allée et mis le frein à main avant de sortir. Je me dirigeais vers la maison et sonnais une fois arrivé à la porte. Évidemment c’est mon beau père qui vint m’ouvrir, mon sang se glaçait et je commençais à bafouiller en le saluant

    « B…Bon… Bonsoir Monsieur Ham, je suis ra… ravi de vous voir. »

    Il me saluait lui aussi en souriant, je me posais quand même la question si cela ne l’amusait pas de me foutre la frousse car il riait à chaque fois depuis notre première rencontre. Après entré sous l’invitation du paternel de ma petite amie, je m’installais dans le canapé et attendis Mai Lynn qui arrivait d’une autre pièce quelques instant plus tard. Je me relevais l’embrassais tendrement en lui offrant les fleurs.

    « Bonsoir mon amour, tu es ravissante ce soir, comme toujours j’ai envie de dire »

    Je la regardais les yeux pétillants amoureux et surtout sous son charme, j’avais quelques idées pour cette soirée mais cela serait pour plus tard car j’avais faim avant tout et je voulais profiter de ma chérie un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Ham Mai Lynn
avatar
Age du personnage : 26
Matières : Science politique & Droit + Dessin/Peinture
Messages : 205

Lun 8 Oct - 17:27

Je me réveille assez tôt, relevant les paupières sans trop tarder. Ah, enfin le week-end ! Je me demande si je ne vais pas rester un peu plus longtemps dans mon lit tiens. Il faut bien profiter des matinées libres, non ? Quoique, je ne crois pas que je vais réussir à me rendormir cette fois-ci. C'est déjà la troisième fois que je me réveille aujourd'hui. La première était à sept heure, puis je me suis rendormie, puis je me suis réveillée à huit heures et demi, je me suis encore rendormie, et là il est.... Dix heures. Une heure assez raisonnable je dirais. Je me redresse doucement, puis m'étire les bras en les levant vers le haut. Je pousse un soupir par la suite, puis regarde autour de moi, observant sans savoir pourquoi ma chambre qui est impeccablement rangée et ordonnée. Je crois que je ne l'ai jamais vue en bordel. Ah, si compte les fois où étant petite j'invitais mes amies chez moi et qu'on jouait aux barbies dans la pièce avec les petites maisons et tout ce qui va avec. Bon allez, je me lève, refais mon lit au passage, et descends de l'étage pour aller dans la cuisine. C'est pas tout, mais je meurs de faim moi ! Alors, voyons voir les réserves : pains au chocolat, céréales, tartines, croissants... Soit, j'opte pour un chocolat chaud et le prépare comme j'en ai l'habitude. Lalala ~ Et oui, dès le matin je fais de la bonne cuisine ! Une fois que le lait ait chauffé dans la casserole, je le verse dans ma tasse où il y a déjà du chocolat en poudre, puis touille avec ma cuillère, m'asseyant sur la chaise. Je bois une gorgée, puis laisse échapper un petit souffle de plaisir. Rien de mieux qu'un bon chocolat chaud le matin !

Dans l'après-midi, mes feuilles éparpillées sur mon bureau, je rédige quelques bonnes dizaines de lignes avant de finir complètement mes devoirs. Voilà, ça c'est fait ! Bizarrement j'ai une crampe à la main maintenant. Je fais bouger mes doigts et tourner mon poignet pour faire passer la douleur, et range soigneusement par la suite mes affaires de cours afin qu'elles n'y traînent plus. Maintenant je peux passer mon week-end tranquillement, sans la moindre pression ou quoi que ce soit... Je regarde la pendule : dix-sept heures. Ahlàlà, que vais-je bien faire d'ici le dîner ? Il me semblait avoir quelque chose à faire, qui était prévu, mais quoi... J'écarquille soudainement les yeux. La soirée avec Ji Yong ! Mon dieu, mais comment est-ce possible que cette idée m'est passée par la tête ? Je ne me suis même pas préparée ni rien, il va me falloir des heures pour ça ! Bon, zen Mai Lynn, tout va bien se passer, ne panique pas, tu seras dans les temps... Il faut que je passe faire un tour dans la salle de bain. Je ne me suis pas épilée.

Voilà, maintenant je ressemble moins à un singe ! Je dois reconnaître que l'épilateur électrique est très efficace d'ailleurs. Bon, maintenant, la tenue ! J'ouvre les deux portes de mon armoires, et pousse un soupir désespéré. Qu'est-ce que je vais me mettre ? Déjà, on vire tous les pantalons, les tee-shirts et compagnie. Alors, voyons voir ~ Ah je ne sais pas quoi me mettre ! Bon allez, je ferme les yeux et tire un vêtement au hasard dans ma garde-robe. Je les ouvre, et vois que j'ai choisi une robe bustier en soie d'un rouge éclatant avec un noeud dans le dos. Ça va le faire ! Je me déshabille rapidement puis l'enfile. Alors maintenant : les cheveux. Quelle coiffure vais-je faire ? J'essaie un chignon. Nan. Une queue haute. Non plus. Basse ? Toujours pas. Et sur le côté ? Bof. Deux couettes ? Pas question ! Tant pis, je les laisse détachés. Je les recoiffe un coup, puis passe à présent à la séance maquillage. Un peu de fond de teint clair, un très fin d'eye-liner sur chaque paupière, du crayon noir, et la touche finale de mascara. Je me du gloss assez discret, puis me regarde dans le miroir. Ça va, ça ne fait pas trop pot de peinture. Alors maintenant, les bijoux. Je mets quelque bagues,une paire de boucles d'oreilles, un pendentif Swarovski en forme de cygne argenté avec des petits diamants dessus. Dire que mon père me l'a offert pour mes dix-huit ans, déjà deux ans qu'il date. Mince, j'ai failli oublier de me mettre du parfum ! Hop, j'en mets un peu aux creux de mon cou, quand j'aperçois Soo Ah qui de la porte de ma chambre m'espionne depuis tout à l'heure. Je lui adresse un petit sourire gêné, tandis qu'elle lève les yeux au plafond d'un air amusé, puis repart de son côté. Grillée. Si jamais elle raconte le temps de préparation que j'ai mis à Ji Yong, je suis foutue. Bon, où en étais-je... Je crois que j'ai fait le tour.... Mes chaussures. Si vite je descends les escaliers quatre à quatre, et croise au passage mon père qui vient de rentrer. Je lui fais un signe de main avec un grand sourire, auquel il répond. Puis il me regarde de haut en bas, et lève le pouce avec un regard encourageant. Bon, pour lui je suis assez jolie, reste à voir la réaction de mon amoureux.

Je me fige quand j'entends la sonnette qui retentit dans toute la villa. Mon dieu, c'est lui ! Argh, j'ai oublié d'aller mettre mes chaussures ! Si jamais il me vois pieds nus, je vais avoir l'air d'une imbécile ! Je ne mets pas beaucoup de temps à trouver mes escarpins noirs, les enfile rapidement, puis me précipite vers le hall d'entrée, le cœur battant. Mais il faut croire que mon père m'a devancée, lui qui a déjà ouvert la porte d'entrée à Ji Yong. Je remets mes cheveux en place, soupire un bon coup pour me calmer de mon excitation, et... Mince le dîner ! Je n'ai rien préparé ! Je retire mes chaussures pour aller incognito dans la cuisine sans bruit, et sors les sushis du frigo que j'avais déjà préparés quelques heures plus tôt. Alors au menu : nouilles sautées et poulet caramélisé. Je commence les préparations, puis une fois que ça chauffe je remets mes chaussures, et entre cette fois-ci pour de bon au salon, m'avançant Ji Yong qui est installé dans le canapé.

-Excuse-moi du retard, j'étais débordée !

Il se lève sitôt, et je frémis en sentant ses lèvres contre les miennes. Il me donne par la même occasion un magnifique bouquet de roses rouges. Je regarde ces splendides fleurs avec des yeux pétillants et un sourire aux lèvres, écoutant les tendres paroles de mon amant. Je lève ensuite le regard vers lui, n'ayant plus les pieds sur terre.

-Ça tombe bien, elles sont assorties à ma robe !

Je laisse échapper un petit rire, puis trouve peu de temps après une petite carte parmi les roses. Je la retire délicatement, et n'ai pas de mal à reconnaître l'écriture de mon amant. « A toi mon amour, l’ange de ma vie et de mes rêves, toi qui me rends heureux depuis maintenant presque deux ans. Je suis dingue de toi et je ne regrette pas de t’avoir bousculée ce jour là. Je t’aime ». Suite à ce petit mot plus qu'émouvant je dois dire j'aurais presque envie pleurer de joie ! Je le regarde pour la énième fois puis enroule mes bras autour de son cou, tenant toujours le bouquet et la carte.

-Merci mon amour, t'es adorable !

Je l'embrasse sur la joue pour le remercier de ce merveilleux cadeau, puis m'empresse d'aller mettre ce bouquet dans un vase rempli d'eau. En retirant l'emballage, je sursaute lorsqu'une épine de rose s'enfonce mon doigt. Aïe aïe aïe aïe ! Rah c'est pas vrai, je saigne en plus ! Et dire qu'on ne refait les recharges de pansements et de bandes que demain, cette soirée va tourner en catastrophe je le sens d'ici ! Y'a vraiment que moi pour me blesser au mauvais moment...

(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://twitter.com/Karo_vw

Quoi de plus merveilleux qu'une soirée en tête à tête ? (Mai Lynn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mangyo University :: Busan :: Les habitations-