AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FIGHTING TIME ! [PV. Lu Jia]



 

Partagez | 

FIGHTING TIME ! [PV. Lu Jia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lee Sang Min
avatar
Age du personnage : 35
Messages : 22

Mar 16 Oct - 14:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Sang Min & Lu Jia



FIGHTING TIME !


La journée avait été longue. Les cours m’avait totalement crevé. J’avais besoin de m’aérer un peu la tête. Je rentrais chez moi en prenant ma bagnole. Dans la voiture, je retirai ma cravate et ouvrit les premiers boutons de ma chemise. J’avais toujours cette impression de finir par être dans un étaux avec ce costume. Le matin je prenais plaisir à l’enfiler mais le soir, je n’avais plus que l’envie de le retirer pour mettre un vêtement plus agréable. Je me dépêchais de rentrer chez moi. La voiture enfin rangée dans le garage, je montais à l’étage, jeta mon sac de cours sur le canapé avec mon veston et fila dans ma chambre pour me changer. Quand j’en sortit deux minutes après, je me sentais déjà mieux. Un T – Shirt large tombant sur mon baggy qui recouvrait aussi le dessus de mes belles baskets. Je me prit une bouteille d’eau dans le frigo et en but une gorgée. Je regardais ma montre. Wesh, il était temps que je prenne le grand air dans la rue et que je me couche tard encore une fois après être passé au bar pour boire un coup. Je rangeais ma bouteille, enfila ma veste en cuir, mis ma casquette de travers et sortit. Pour sûr qu’avec mon look bad boy, personne de l’université ne se douterait que ce type c’est moi, le professeur de philo, si incroyable pour tenir une classe presque… calme.

Pas question que je me ballade avec ma bagnole le soir. J’avais pas envie qu’il lui arrive un truc, elle m’avait couté la peau des fesses alors pas question qu’elle se chope une rayure. J’allais donc au bar à pied. Celui chez qui j’avais l’habitude d’aller. Je m’installais au comptoir, sourire au lèvre, saluant le patron qui me connaissait bien. On commença à se taper la discute et à parler de tout et de rien.

« Alors ça s’passe comment avec ta femme ? » Avais-je osé lui demandé.

« Boarf… Le divorce c’est long. Et elle est même pas d’accord pour que j’profite d’au moins quelques wee avec ma gosse... » il soupira et frotta deux trois verre, m’en donna un avec la bouteille de soju. Je pris la bouteille et bus une gorgée directement par le goulot de la bouteille. Lui il continuait :
« J’te jure ! C’est la misère de se marier, j’te conseille pas. Les femmes en plus c’est jamais content ! T’auras beau leur faire plaisir, elles trouveront toujours un moyen pour te reprocher quelque chose. » Je souris.

« T’inquiète pas ! Le jour, où une meuf me trouvera à son goût n’est pas vraiment prêt d’arriver, et j’ai pas non plus dans le projet de me marier avec quelqu’un. »
« Tant mieux ! Evite cette galère mon gars ! »

Sérieux, il me faisait marrer ce patron. Je bus encore une gorgée. La porte d’entrée du bar s’ouvrit. Une femme entra. Elle me disait vaguement quelque chose, mais je reportais mon attention sur le barman.

« Elle va comment ta gosse d’ailleurs ? Ca s’passe bien ses études au lycée ? »

« Boarf ! » A croire qu’il commençait toujours ses phrases comme ça. « Elle arrive à avoir pile la moyenne, mais j’trouve pas que ce soit suffisant. » Il fit une moue et hocha la tête de droite à gauche avant de faire claquer sa langue sur son palais pour ajouter « J’ai beau lui dire qu’elle ferait mieux de travailler un peu plus, pour pouvoir réussir dans sa vie, mais elle n’a pas l’air de vouloir comprendre. Et puis sa mère n’aide pas non plus à en foutre un peu plus ! »

J’hochais la tête en signe d’acquiescement. Je bus une nouvelle gorgée. Ou plutôt j’allais. Mon regard fut attiré par une scène qui se passait à l’autre bout du bar. Un mec presque saoul était en train de faire une drague dégueu à la femme qui était arrivée quelques instants plus tôt. Je n’arrivais pas à voir vraiment son expression mais je comprenais que ce type lui tapait sur les nerfs. J’aurai pu ne pas m’en occuper, ni y mettre mon grain de sel, mais ce genre de gars me saoulait grave. Ça m’énervait aussi. Ils ne pouvaient pas laisser les gens tranquilles boire leur verre ? Ou alors s’casser ? Je finis vraiment par en avoir réellement marre. Je posais ma bouteille et quitta mon siège et alla direct vers le gars. Je lui attrapais l’épaule, le fit tourner face à moi et lui colla mon poing dans son estomac bien fort et l’envoya par terre en lui en foutant une dans la tronche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bom Lu Jia
avatar
Age du personnage : 34
Messages : 49

Mar 16 Oct - 17:16

    - Non, votre emploi du temps n’a pas encore été mis en place, me dit la secrétaire du bureau du directeur.
    - Donc, je suis arrivé il y a un mois. Et vous êtes en train de me dire, que vous êtes pas fichu de me dire quand est-ce que je vais commencer à bosser dans ce trou? Je réponds, visiblement un peu sur les nerfs.
    - Mademoiselle Bom, conservez votre calme s’il vous plaît, ce problème n’est pas de mon ressort… Je l’interromps en tapant du poing sur la table.
    - Alors tu sers à quoi exactement ? A part faire la potiche derrière ton bureau ?! J’attrape mon sac et me tire du bureau en claquant la porte, sans attendre qu’elle me réponde.

    Non mais sérieusement, j’avais attendu deux heures. Deux foutues heures dans sa foutue salle d’attente pour l’entendre dire au final que mon foutu emploi du temps n’était pas prêt ?! Cette secrétaire, je vais lui faire passer l’envie de se moquer de moi. Pas de chance, je sais quelle est sa voiture.
    Alors une fois en dehors de l’université, je me dirige directement vers le parking, à la recherche d’une kya rose. Très discret, pas vrai ? Je passe derrière et me mets accroupi, je sors la petite trousse de mon sac à main et prends la paire de ciseau. Sans attendre, je vérifie qu’il n’y a personne en face de moi et donne un coup de ciseau dans le flanc du pneu. Bien sûr, le premier coup n’est pas assez fort, alors je me redresse et vient donner un violent coup de pieds contre mon ciseau déjà planté dans le pneu ce qui laisse une grande fente et un petit bruit sourd se fait entendre. « Up’s. » Je récupère mon ciseau et souris, satisfaite de ce que je viens de faire. Je range le tout, et rentre chez moi sans attendre.

    Ce soir, je sors. Comme tous les autres soirs en fait. Je me
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], trouvant ma tenue de travail bien trop formelle, et quitte mon appartement avec en tête, l’idée de trouver un endroit sympa où je pourrais me poser.
    Endroit que je ne mets pas longtemps à trouver d’ailleurs : au loin devant moi, l’enseigne éclairée d’un bar m’appelle. Je fais faire à mon écharpe un tour de plus autour de mon coup, et rentre à l’intérieur. Un coup d’œil circulaire me donne un peu l’ambiance, et c’est plutôt pas mal. Je vais m’asseoir dans un coin du bar et commande sans attendre :

    - Un Malibu ananas s’il vous plait ! Je demande, alors qu’un homme vient s’installer sur le tabouret voisin du mien.
    - C’est de l’alcool pour les gamines ça, je vois que vous êtes une femme d’expérience, vous devriez… Je lui coupe la parole.
    - Rentre chez ta mère, elle doit s’inquiéter, dis-je en le regardant de haut en bas avec un petit air suffisant.
    - Oh, j’aime les femmes de caractère ! Dit-il en rigolant grossièrement. Je soupire, et lève les yeux au ciel.
    - Quant à moi, j’aime les hommes, je lui réponds, sèche mais plus souriante.
    - Oh oui, insulte moi bébé. Je sursaute, surprise et me lève prête à lui faire bouffer son tabouret. Sauf que quelqu’un me devance.

    Je recule, alors que le dragueur de mes deux se fait frapper. Je croise les bras, visiblement pas contente. Une fois qu’il semble avoir fini, je l’attrape par l’épaule, et le fixe du regard : « Dis-donc Karaté-kid, je t’ai sonné ? » Oui parce que bon, je sais me débrouiller toute seule quand même.


(¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`••.¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••

J'ai qu'une seule chose à te dire.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Sang Min
avatar
Age du personnage : 35
Messages : 22

Mer 17 Oct - 20:05

Je parlais tranquillement au barman quand il a fallu qu'un type bourré vienne déranger une jeune femme - plutôt bien faite d'ailleurs soit dit en passant - et moi par la même occasion, parce qu'avec ces conneries je ne suivais plus du tout ce que me disait le barman. Ca me gavait d'être dérangé comme ça et qui plus est de voir un mec faire ce genre de chose en plein bar. Y'a des lieux exprès pour ça, pourquoi il venait faire ch*er les gens dans un bar banal ? On entendait toute la conversation. Au ton froid de la femme, je compris qu’elle n’avait pas eu comme but de venir dans un bar pour être dérangée mais pour être tranquille. J’essayais pendant ce temps de recauser avec le barman.

« Yaaaaaah… Hyung, tu sais, si tu pouvais m’aider à faire comprendre à ma fille qu’elle doit taffer…. » J’harquais un sourcil.

« T’sais je suis juste un prof de philo. J’peux pas l’aider à grand-chose hein… »

« Hyung… Ca serait vraiment cool de ta part.»


Je ne l’écoutais plus, mon regard était trop occupé avec la scène du fond. Je n’ai jamais pu supporter les mecs pas du tout gentleman avec les femmes. J'ai pour principe d'être toujours prévenant. Le problème c'est que parfois ça joue en ma défaveur. Mais là il ne s'agissait vraiment pas de ça. C'est vraiment le mec qui m'avait juste tapé sur les nerfs. Du coup j'étais allé le foutre K.O pour pouvoir boire mon Soju tranquille. Sauf que la jeune femme n'avait pas du tout apprécié. Ou plutôt je le devinais quand elle me demanda si elle m'avait sonné en me tournant face à elle. GOSH ! ce visage. Je vous jure j'avais sursauté. Déjà ça se voyait qu'elle était en colère mais en plus de ça, j'avais reconnu ma collègue. Bom Lu Jia. On travaille à la même FAC. Et elle est connu pour son caractère bien trempé. 'Fin disons que ça circule pas mal sur ça à l'administration. Elle me regardait avec un regard prête à me trucider. Et moi j'avais les yeux aussi gros que les siens mais plus de surprise. D'ailleurs la première chose que je lui dis fut :

« Heeey ! Lu Jia ! Je ne m’attendais pas à te voir !»

Très intelligent n'est-ce pas ? Barf ! J'avais foutu une raclée pour moi, pas vraiment pour elle. Mais j'crois pas qu'elle l'ait compris comme ça. Mon petit doigt me dit que j'allais passer un sale quart d'heure alors je fis comme si de rien n'était, mais j'crois que je n’aurais pas dû. Autant lui expliquer quand même

« Maaaah... Ce mec commençait à me taper sur les nerfs. J'aime pas ce genre de type tu vois, alors j'leur fou une branlée. Comme là c'tout.»

Bah ouais c'est tout. Sauf que bon je doutais que ça lui suffise à la demoiselle. D'ailleurs, je me demande si elle m'avait reconnu. Alors lui parler familièrement.. Ouais j'crois que j'ai pris un gros risque. Du moins, c'était ce que mon petit doigt me disait, alors peut-être qu'il avait tort aussi !

« Qu'est-ce que tu deviens sinon ? Ça se passe bien les cours ?»

J'crois que ce sera la dernière chose ce soir, que je lui dirai comme ça, de manière familière. Ça sentait plus que le roussis et j'avais pas envie de foutre le bordel dans le bar de mon pote.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♕Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

FIGHTING TIME ! [PV. Lu Jia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mangyo University :: Busan :: Le Centre-Ville et ses alentours :: Restaurant/Bars/Cafés-